Les 62 jours d’octobre selon Dominic Laflamme

Publié le 16 novembre 2020   |   256 partages
Prolongement d'octobre Dominic Laflamme

Les 62 jours d’octobre selon Dominic Laflamme. 

En arrivant à l’État-Major le 1er octobre dernier, Dominic Laflamme voit l’ardoise qui affiche le menu du restaurant à l’extérieur comme à l’habitude, mais cette fois-ci, c’est le calendrier du mois d’octobre qu’il voit. C’est Maëlle, la maître d’hôtel de jour à l’État-Major qui a eu la brillante idée. « J’ai passé au moins 30 minutes à rire devant l’ardoise en imaginant Maëlle faire des X sur les dates », dit Dominic en riant. Dominic publie alors une photo de l’ardoise en couleur le 1er octobre ; il publie une photo de lui avec l’ardoise en noir et blanc le 2 octobre et c’est à la troisième journée que le concept débute vraiment avec sa photo où il montre son doigt d’honneur.

Le copropriétaire de nombreuses adresses montréalaises (Heirloom, État-Major et Quartier Général) voit toujours son verre à moitié plein. Il se dit chanceux puisqu’il arrive à mettre de côté tout ce qui relié à l’argent quand on lui demande comment il va. « J’aime ma femme, j’aime mes employés, ça va très bien », dit-il. « Même chez le notaire, je cherche à faire des blagues », ajoute-t-il.

Dominic a préparé avec soin le « premier » mois d’octobre et a planifié toutes les photos en avance – photos prises par sa femme Véronique. Lorsque le prolongement des mesures a été annoncé, il parle à Véronique de l’idée de visiter les chefs de Montréal pour les photos ; elle trouve l’idée hilarante. Il est conscient que ce ne sont pas toutes les adresses de Montréal qui auront la chance de ré-ouvrir comme avant, comme ses adresses à lui. « Je ne veux pas qu’on nous oublie », dit-il, en parlant des autres restaurateurs.

Dominic, que rien ne semble arrêter, se promène alors dans la grande métropole muni d’un support à tablette, d’un escabeau, d’un détonateur, de son iPhone (et de son ardoise bien évidemment) et va à la rencontre des restaurateurs. Grâce à son idée du prolongement d’octobre, nous avons le plaisir de retrouver des restaurateurs que l’on adore comme Antonin Mousseau-Rivard du Mousso, Martin Juneau du Pastaga, Olivier de Montigny du restaurant la Chronique, Mélanie Blanchette du Bouillon Bilk, Denis Lessard du Serpent et Alexandre Gosselin de Chez Victoire en vedette des photos amusantes! Toutes les adresses ont dit oui à Dominic lorsqu’il proposait le concept et la liste est très longue – autant que le deuxième mois d’octobre.

Un énorme merci à Dominic, qui nous fait rire tous les jours depuis plusieurs semaines grâce à ses photos publiées sur les réseaux sociaux pendant cette période un peu moins drôle. Vous pouvez suivre l’évolution du deuxième mois d’octobre sur la page Facebook de Dominic.

« Courage tout le monde »! nous dit Dominic.

© Photos Dominic Laflamme

J’aimerais proposer une amélioration à cet article