Au Pâturage: de savoureux repas dans les champs

Au Pâturage Au Pâturage Au Pâturage Au Pâturage Au Pâturage Au Pâturage Au Pâturage Au Pâturage Au Pâturage Au Pâturage Au Pâturage Au Pâturage Au Pâturage Au Pâturage Au Pâturage

Dans les champs et pas seulement car lors de votre prochaine visite chez Au Pâturage vous découvrirez serres, jardins et plantations de toutes sortes. Vous y trouverez aussi une très belle table, tenue par Chloé Ouellet, une jeune Matanaise débordante d’énergie entourée d’une jeune équipe aussi passionnée et pétillante. Vous connaissez peut-être Chloé en raison de ses passages dans de bonnes brigades de chez nous, Chez Boulay et Laurie Raphaël pour n’en citer que deux.

La singularité d’Au Pâturage vient d’abord de sa position géographique : Sainte-Perpétue, petite municipalité dans le comté de Nicolet-Yamaska en plein Centre-du-Québec. Les Montréalais allant à Québec et les Québécois se rendant à Montréal par la 20 passent en effet à côté de cette halte gourmande sans savoir qu’elle est là. Vous, maintenant, vous le savez.

Cet Au Pâturage s’appelle en fait «Au Pâturage – Espace gourmand» et on sent tout de suite en arrivant que la gourmandise est au cœur des préoccupations de la maison. Les délicieuses assiettes préparées dénotent une grande attention et beaucoup de créativité. Beaucoup de soins également attachés à l’utilisation de ce qui pousse au fond du terrain dans la serre et dans les jardins bichonnés par Morgane et Victor, élégants maraîchers, membres de l’équipe d’Au Pâturage.

Les montages des plats de la maison mettent en valeur beaucoup de légumes et proposent quelques incursions originales vers le wapiti (notre cerf, mais en plus volumineux) et vers les produits de la pêche, la cheffe d’Au Pâturage n’ayant pas oublié ses origines gaspésiennes. À ce sujet, les plats d’omble et de flétan à eux seuls valent le détour chez Chloé au coin des rangs Ste-Anne et St-Joseph, deux saints bien connus pour leur gourmandise.

Le concept «de la ferme à la table» prend ici toute sa valeur et toute son authenticité, puisque les panais, carottes, pommes de terre, blettes et autres légumes racines viennent du bout du terrain. Les couches de protection pour les champignons à venir et les innombrables plants de tomates, en feuilles au printemps, sont prometteurs de savoureuses découvertes pour les clientes et les clients qui auront la curiosité de faire un crochet par Sainte-Perpétue.

En plus de tous les délices préparés chez Au Pâturage, l’équipe de la maison compte en ses rangs Michael Lambert, distingué spécialiste de ces bouteilles sorties de derrière les fagots et qui laissent de très beaux souvenirs tant elles complémentent si parfaitement la cuisine d’Au Pâturage.

Dans son souci de bien faire les choses et de rester dans le raisonnable, la cheffe a bloqué à 55 le nombre de clientes et clients qu’Au Pâturage accueille en soirée du jeudi au samedi et pour le brunch du dimanche. Suivant les conditions météo, vous pourrez donc vous installer soit à l’intérieur, soit sur la très belle terrasse où vous pourrez admirer les exploits devant le four à bois de la cheffe, de Jade la cuisinière et des cuisiniers.


Photographié par Mikael Lebleu





Du magazine

Jardin et cuisine : le mariage parfait à Baie-Saint-Paul

La proximité immédiate des cuisines des deux restaurants de l’Hôtel & Spa Le Germain Charlevoix offre une garantie exceptionnelle de fraîcheur à tout ce qui se trouvera dans les assiettes servies aux gourmandes et gourmands venu.e.s se restaurer ici.

Présenté par