• 16 j’aime

Bistrot Paname : Premier bistrot français dans Verdun

  • Bistrot Paname

  • Réservation avec Libro
  • 4847 Rue Wellington Montréal H4G 1X5
    (514) 657-6263
  • Lundi: Fermé
    Mardi: 5:00 – 11:00 PM
    Mercredi: 5:00 – 11:00 PM
    Jeudi: 5:00 PM – 12:00 AM
    Vendredi: 11:30 AM – 12:00 AM
    Samedi: 3:00 PM – 12:00 AM
    Dimanche: 3:00 – 11:00 PM
    • Propriétaire(s) MIchael Domingue Poirier, Charles-Étienne Bégin, Jhol Lefort Albert, Romain Jean-Baptiste
    • Chef(s) Raphaël Leclerc-Gileau
    • Hôte Romain Jean-Baptiste
    • Date d’ouverture 2022-03-18
    • Accepte mastercard, visa, cash, debit
    • 56 Places assises
    • Est accessible
  • Restaurant

« Paname, c’est Paris pour les intimes. L’appellent ainsi ceux qui connaissent les recoins et les histoires secrètes de chacun de ses quartiers. Les bistrots sont les témoins silencieux de cette vie parisienne. Notre restaurant s’appelle le Paname en l’honneur de la Ville lumière, ma maison, mon berceau ». — Entrevue avec Romain Jean-Baptiste, copropriétaire du Bistrot Paname

Le mot bistronomie est issu de la contraction entre les mots bistrot et gastronomie. C’est ce concept qui est préconisé au 4847 Wellington à Verdun. Les plats que l’on vous y servira oscillent entre classiques des bistros français et cuisine moderne. « Notre chef, Raphaël Leclerc-Gileau, ancien du Bouillon Bilk, est un créateur, un cuisinier de son temps. Sa connaissance des techniques françaises ajoutée à son esprit innovateur s’agence parfaitement avec ce qu’on voulait servir comme nourriture au Bistrot Paname. Nous proposons des classiques réinventés de cette cuisine qui a bercé mon enfance et ma vie parisienne ».

Le pari est gagné, chaque petit plat qui vous sera servi vous surprendra tout en restant fidèle à la tradition. Le chef réussit habilement à moderniser des classiques tels le tartare de bœuf, le poireau vinaigrette ou la tartiflette. Un régal pour l’estomac autant que pour les yeux. Il est important de mentionner que la majorité des plats végétariens du restaurant sont offerts en option végétalienne et que le menu évolue en fonction des produits de saison de notre riche terroir.

Le décor de l’établissement rappelle réellement les bistros de la capitale française ; des tuiles métro aux murs, un bar sur mesure et de la céramique en mosaïque au plancher. C’est d’ailleurs Romain, homme aux multiples talents, qui est derrière le design intérieur du restaurant.

Les cocktails maison portent tous le nom d’une rue ou d’un quartier parisien. Les appellations de ces derniers n’ont pas étés choisis au hasard. Un des sympathiques membres de l’équipe de Paname se fera un plaisir de vous raconter l’histoire derrière chacun d’eux ; oserez-vous alors prendre le Pigalle ? La carte des vins est majoritairement articulée autour de produits européens. Il y en a pour tous les goûts, vins classiques à crus en biodynamie.

Le bistrot Paname est définitivement un petit bijou de restaurant qui vaut le déplacement.

À la bonne franquette quoi !


Photographié par Bistrot Paname





On en parle dans

Liste

L’art du « mixed takeout »

L'équipe de scientifiques a noté une corrélation directe entre les facultés cognitives d’un individu et sa familiarité avec le « mixed takeout ».

La symphonie de Jason DeJordy-Morris

Au restaurant Marcus, le chef exécutif Jason DeJordy-Morris dirige une brigade de 36 cuisiniers. Rencontre avec un chef d'orchestre qui n'a pas peur d'improviser.

Présenté par