Chargement

Le design en restauration vu par Marie Pier Germain et Zébulon Perron

Mis à jour le 8 juillet 2021
Design Le Boulevardier

Le design en restauration vu par Marie Pier Germain et Zébulon Perron

Le design d’un restaurant ou d’un bar compte pour beaucoup dans l’expérience qu’y vivent ses clients, et Germain Hôtels l’a bien compris. Ce fleuron de l’industrie hôtelière au Canada a beaucoup investi dans les bars et restaurants de ses hôtels au cours des dernières années afin d’établir des nouveaux standards en matière de design. L’objectif était de créer des espaces qui seraient à la fois actuels et intemporels.

Pour ce faire, Marie Pier Germain, Vice-Présidente Ventes et Marketing de Germain Hôtels, a fait appel aux services de l’Atelier Zébulon Perron, spécialisé en design architectural et aménagement commercial. Zébulon est bien connu pour avoir splendidement aménagé plusieurs restaurants et bars du Québec. Il a reçu le mandat de revoir le design du restaurant Le Boulevardier et du bar Flâneur (Hôtel Le Germain Montréal) ainsi que celui du bar Les Cousins (Hôtel Escad Quartier DIX30). Ces espaces sont rapidement devenus des références en matière de design. On vous invite à en apprendre davantage sur la démarche fascinante derrière ces différents projets.

Bar Flâneur et Le Boulevardier

Le bâtiment qui abrite l’Hôtel Le Germain Montréal a été construit en 1967 comme tour à bureaux pour le siège social du regroupement des ingénieurs canadiens, avant d’être converti en hôtel en 1998. Pour cette raison, l’entrée du bâtiment avait un design plus commercial avant les rénovations qui ont eu lieu dans le cadre de l’agrandissement de l’hôtel en 2019. Au cours de ces rénovations, des changements majeurs ont été apportés : l’escalier du lobby menant au restaurant situé au deuxième étage a été déplacé, ce qui a permis de réaménager le restaurant et d’installer le bar Flâneur dans le lobby de l’hôtel : « On voulait faire sentir aux gens qu’on est là pour les accueillir.

Le bar est invitant : il y a de l’action, des bouteilles… », explique Marie Pier Germain. Les luminaires créés sur mesure par Lambert & Fils aident également à créer des espaces à la fois invitants et intimes. L’idée de déplacer l’escalier est venue de Zébulon Perron qui cherchait à mieux articuler les espaces : « Ça définit l’espace de la réception avec le bar et le lounge, et l’escalier signale l’action qui se déroule en haut. C’est une invitation ». L’utilisation des miroirs ajoute beaucoup de profondeur à l’espace intimiste du bar et du lounge et contribue à faire du lobby de l’hôtel un espace très vivant. Cela s’inscrit dans la vision de Germain Hôtels, qui désire faire de l’arrivée à l’hôtel une expérience dynamique. L’aménagement d’une terrasse pour le bar Flâneur au courant de l’été viendra offrir un espace aussi chic et accessible que celui du lobby, tant pour les invités de l’hôtel que pour les habitants de Montréal qui désirent manger quelques huîtres un verre à la main tout en profitant du soleil.

Le bar Flâneur et le lounge. © Photo Jean-Sébastien Senécal

Avant de se rendre à l’étage, quelques mots sur les matériaux utilisés pour réaliser ce projet d’envergure. Zébulon Perron a voulu jouer sur une juxtaposition de matières nobles et de matières brutes : « À la base, l’édifice était structurellement bien bâti. Il présente des éléments caractéristiques de l’architecture brutaliste dont certains avait été recouverts au fil du temps, comme des caissons en béton du plafond qu’on a découverts.

On a essayé de garder le béton où l’on pouvait. À cela, on a ajouté du marbre, du bois massif (noyer noir) et du vrai cuir ». Zébulon a voulu respecter les origines du bâtiment et s’inspirer de l’esprit de l’Expo 67 pour le design de l’espace. Marie Pier Germain partageait cette idée de ne pas trop dénaturer la vocation initiale de l’immeuble. Cette vision du design conservant les points forts du bâtiment a permis de créer des espaces qui survivront à l’épreuve du temps. 

En arrivant à l’étage, on se trouve dans le restaurant Le Boulevardier. Dans un centre-ville où les fenêtres donnent plus souvent sur d’autres édifices que sur une belle vue, un spectacle comme celui qui y attend ses invités est chose rare. « Ce qui frappe, c’est la vue. Il faut la mettre en valeur. Il n’y a rien en face de l’hôtel, car l’avenue Président-Kennedy débouche dessus. Peu importe où l’on est, on a une vue en perspective sur l’avenue. Le temps s’arrête, on peut sentir le pouls de la ville ». Marie Pier Germain décrit parfaitement la scène.

Le but était de maximiser cet effet de grandeur procuré par la vue. Zébulon Perron a utilisé des miroirs pour tirer profit de cet aspect au maximum : « On a fait en sorte que peu importe où l’on regarde, on a des points de fuite dans toutes les directions. On voulait créer une perception spatiale qui était nouvelle, un contraste entre l’espace d’avant, qui était plus petit, et la nouvelle salle à manger ». Les miroirs sont même utilisés pour le plafond dans la section du restaurant plus près de la rue, de manière à ce que les passants voient le reflet des gens attablés lorsqu’ils lèvent les yeux. On retrouve encore l’aspect invitant et chaleureux qui fait la marque de Germain Hôtels.

Les matériaux utilisés pour la salle à manger sont les mêmes que ceux utilisés pour le bar ; quant à eux, les éléments du décor ainsi que le mobilier ont été faits sur mesure. Tout est pensé de manière à ne pas obstruer la magnifique vue. Les invités peuvent manger dans une atmosphère unique ; Le Boulevardier est une oasis de paix au cœur de la ville. On y profite d’un environnement au design distingué tout en étant fidèle à l’histoire du bâtiment, ce qui en fait un lieu en parfaite harmonie avec ce qui l’entoure. 

Le Boulevardier (voir photo de couverture également). © Photo Jean-Sébastien Senécal

Bar Les Cousins

Le bar Les Cousins, situé dans l’Hôtel Escad au Quartier Dix30, a été conçu de manière à apporter une offre qui n’existait pas dans la région. « Bar Les Cousins, il n’y avait pas cette qualité d’endroit-là dans le quartier, sur la Rive-Sud même », selon Marie Pier Germain. Zébulon Perron renchérit : « Il y avait un manque dans le coin en termes de bars où l’on pouvait se rassembler, de style lounge ». Le but était de faire de cet espace un lieu de rencontre. L’idée était bonne, mais le design de l’espace présentait plusieurs défis à surmonter : une colonne de soutien trône au milieu du bar, et le lobby de l’hôtel surplombe l’espace.

« On a décidé de faire un lien qui liait en hauteur l’espace du bar et la réception de l’hôtel grâce à des plantes suspendues. Ça a donné un genre de dragon végétal qui chevauche les espaces et crée un sentiment d’échelle humaine, car les plafonds très hauts, c’était problématique à la base. Ça a été un grand geste signature pour le bar », explique Zébulon Perron. Le problème de la colonne a été résolu avec autant d’aisance que d’élégance. Marie Pier Germain se réjouit du résultat : « la colonne est venue animer tout le bar qui l’entoure. Elle est devenue l’aspect central de l’espace. Les bouteilles autour d’elle font partie du décor ». 

Bar Les Cousins. © Photo Germain Hôtels

Ce qui avait d’abord été perçu comme des faiblesses sur le plan du design a donc été exploité afin de devenir une force allant dans le sens de la mission du bar Les Cousins : s’établir comme un lieu dynamique favorisant la socialisation. Le mobilier et l’éclairage sont pensés pour inviter les clients à la rencontre. Marie Pier Germain évoque le fait que la clientèle provient surtout des clients de l’Hôtel Escad, qui viennent de l’extérieur de la région et sont parfois seuls en voyage d’affaires. Mettre un pied au Bar Les Cousins vient tout de suite briser cet isolement. L’utilisation de matériaux comme le laiton et le noyer noir donne un aspect très chic au bar, et la fluidité des mouvements créée par le design signé Zébulon Perron conserve toute la chaleur que l’on souhaite trouver dans un tel endroit.

Si Germain Hôtels a fait appel à Zébulon Perron, c’est parce que sa vision du design rejoint les valeurs qui définissent cette entreprise d’ici. Marie Pier Germain ne regrette pas du tout son choix : « J’aime beaucoup l’approche de Zébulon. Il ne fait rien pour rien. Ses gestes ont des intentions. Il a une belle sensibilité ». Il ne fait aucun doute que l’association entre les deux parties a donné les résultats escomptés. Les restaurants et bars de Germain Hôtels ne sont pas que des lieux où l’on mange et boit bien, mais des lieux où il fait bon vivre. 

Germain Hôtels est reconnu pour offrir à ses clients une expérience hôtelière irréprochable depuis plus de 30 ans. Le souci du détail quant à l’aménagement des espaces communs dans ses hôtels illustre parfaitement son intention de ne rien laisser au hasard et de continuer à se démarquer au sein d’une industrie toujours plus compétitive. Séjourner dans l’un de ses hôtels et s’attabler à l’un de ses restaurants n’est jamais une mauvaise idée. Surtout si vous avez le sens de l’esthétisme !

J’aimerais proposer une amélioration à cet article