Chargement
Lunchs Souper Resto À Emporter

Yin Ji Chang Fen : des délices cantonais dans Shaughnessy Village

Publié le 28 juin 2021

Yin Ji Chang Fen : des délices cantonais dans Shaughnessy Village

Le restaurant Yin Ji Chang Fen s’est installé en avril dernier aux abords de la rue Sainte-Catherine Ouest dans le Shaughnessy Village. Après s’être fait un nom à Toronto, Montréal apparaissait logiquement comme la prochaine étape. Déjà Montréalaises et Montréalais s’empressent de venir essayer sa cuisine authentique de la région de Guangdong en Chine.

Parti de Chine dans les années 50, Yin Ji Chang Fen a tranquillement été lancé au-delà de ses frontières pour ouvrir notamment à Singapour, aux États-Unis et au Canada à Toronto. « Toronto a une grande communauté de Cantonais et lorsque Yin Ji a ouvert là-bas, c’était un peu un feeling de nostalgie. Les gens n’avaient pas mangé certains plats depuis 20 ans. Yin Ji les transporte en enfance », nous raconte Tony Ho, copropriétaire de la succursale montréalaise.

Tony, d’origine chinoise, avait des amis qui partaient la fin de semaine à Toronto juste pour aller manger au Yin Ji et d’autres restaurants cantonais authentiques. Ouvrir au Québec était une belle opportunité puisqu’il y avait déjà une clientèle pour ce type de cuisine. Tony et ses partenaires s’occupent aussi du Ramen Isshin au Dix30, un autre projet importé de la métropole canadienne, et bientôt un tout nouveau restaurant de sushis à Boucherville.

Yin Ji, qui se traduit à « groupe argent (la couleur) » en français, a donc ouvert dans Shaughnessy Village, tout près des universités et du trafic piétonnier du centre-ville. Tony et ses partenaires voient un réel engouement pour cette cuisine cantonaise, une cuisine qui se différencie des autres menus chinois en ville et ils planifient l’ouverture d’autres succursales sur l’île une fois la pandémie dernière eux. 

Le menu de Yin Ji s’inspire de la cuisine traditionnelle que l’on trouve dans la région cantonaise de Guangdong, mais elle s’inspire aussi d’endroits comme Hong Kong pour un heureux mélange gustatif. Le menu a de quoi ouvrir l’appétit, mais il y a deux spécialités maison qui rendent Yin Ji aussi attrayant  : ses rouleaux de nouilles aux riz et son congee. Les rouleaux de nouilles au riz peuvent être adaptés selon vos goûts que vous aimiez le porc, le bœuf, les crevettes, tout est possible. De plus, ce qui distingue ces rouleaux est la minceur de la pâte, presque translucide. Le congee est un bouilli de riz très goûteux, très réconfortant. Il est encore meilleur accompagné des beignets frits préparés ici. Yin Ji, comme toute bonne adresse cantonaise, est axé sur le dim sum, plusieurs petits plats que l’on peut déguster autant en matinée qu’en soirée. Les ingrédients sont de qualité et, surtout, fidèles aux traditions, jusqu’à la sauce soja qui est faite maison.

Avec les chaleurs qui arrivent, quelques plats au menu semblent parfaits pour se rafraîchir et combler notre envie de sucre. Yin Ji est connu pour son Hong Kong milk tea glacé fait de thé et de lait condensé, comme ceux que l’on trouve un peu partout en Asie. Ils servent aussi une boisson glacée aux haricots rouge fait de milk tea.

Cet endroit est génial pour les aventureux voulant découvrir de nouveaux plats à travers la culture cantonaise !

J’aimerais proposer une amélioration à cet article