Zone rouge : les bars et restaurants ferment à nouveau à partir de mercredi minuit

Mis à jour le 28 septembre 2020   |   Publié le 28 septembre 2020   |   972 partages
zone rouge

Le verdict est finalement tombé en ce lundi 28 septembre. François Legault a annoncé officiellement le passage jeudi en zone rouge de la grande région de Montréal, de la Capitale-Nationale et de Chaudières-Appalaches. « On doit prendre des décisions difficiles, » a déclaré le Premier Ministre. Et des décisions difficiles, il y en a…

Durant la conférence de presse, la gouvernement a révélé un objectif de 28 jours pour freiner la propagation de la COVID-19 qui prend des airs de reconfinement. « Dans les prochaines semaines, ça va s’aggraver. On doit prendre des décisions maintenant. (…) dans l’intérêt de tous. »

À partir de mercredi minuit, une série de mesures seront mises en place du 1er au 28 octobre dans les trois régions mentionnées. Parmi ces mesures, il a été expressément annoncé que les rassemblements dans les foyers seront interdits et seront autorisées dans les maisons seulement les personnes qui habitent à l’adresse. Pour les cas d’urgence, seule une personne sera autorisée à rendre visite.

Pour ce qui est du monde de la restauration, les bars et les salles à manger des restaurants devront fermer leurs portes pendant 28 jours à partir de jeudi. Seule la formule “Pour emporter” pour les restaurants sera autorisée. Fermeture de 28 jours également pour les salles de spectacle, les musées, les casinos, etc…

Certains commerces comme les salons de coiffure resteront ouverts.

Le Premier Ministre a également ajouté que tous les rassemblements à moins de deux mètres sont interdits et le masque reste obligatoire pour toutes les manifestations. Les rassemblements dans les lieux de culte seront restreints à 25 personnes et les mariages et les funérailles seront reportés.

L’objectif premier avec ces mesures obligatoires le temps de 28 jours est de protéger les écoles. « 99% des enfants peuvent continuer à suivre leurs cours, et il faut que ça reste comme ça. » Les autorités justifient cela par le fait que les enfants ont besoin de socialiser. C’est un risque qui est dit « calculé ».

Le Premier Ministre conclut son annonce par un appel à la vigilance. « On fait ça car il faut protéger les autres. On pense que c’est possible en 28 jours de changer la tendance. Ce n’est pas l’affaire juste du gouvernement, c’est l’affaire de chaque personne. (…) On est tous dans le même bateau et si on veut arriver à bon port, il faut tous travailler ensemble. »

Nous sommes évidemment accablés de voir tous ces restaurants et bars qui sont soumis à une seconde fermeture, particulièrement ceux qui ont redoublé d’efforts depuis le déconfinement en juin et ne cessent de nous émerveiller par leur créativité. On espère vous revoir très vite !

Bon courage à tous ! On vous tiendra au courant dans les prochaines semaines de toutes les belles options de take-out disponibles aux quatre coins de la ville.

Continuons d’encourager le monde de la restauration, lui qui a besoin de notre soutien, plus que jamais !

Le contenu de cette page doit être mis à jour