Très beau retour du clan Modat à Québec

Le Clan Stéphane Modat cuisine restaurant Le Clan Stéphane Modat Le Clan Stéphane Modat Le Clan Stéphane Modat Le Clan Stéphane Modat Le Clan Stéphane Modat Le Clan Stéphane Modat Le Clan Stéphane Modat Le Clan Stéphane Modat Le Clan Stéphane Modat Le Clan Stéphane Modat Le Clan Stéphane Modat Le Clan Stéphane Modat Le Clan Stéphane Modat Le Clan Stéphane Modat Le Clan Stéphane Modat Le Clan Stéphane Modat Le Clan Stéphane Modat Le Clan Stéphane Modat Le Clan Stéphane Modat Le Clan Stéphane Modat Le Clan Stéphane Modat Le Clan Stéphane Modat Le Clan Stéphane Modat Le Clan Stéphane Modat Le Clan Stéphane Modat Le Clan Stéphane Modat

Le Clan : le nouveau restaurant de Stéphane Modat à deux pas du Château Frontenac

« Stéphane Modat ouvre un nouveau resto ! » La rumeur avait enflé depuis le 1er avril de cette année après que le chef Modat eut annoncé travailler sur un nouveau projet. Hier soir, 21 septembre, à 19 heures précises, Le Clan a ouvert ses portes ; les fines fourchettes de Québec les mieux informées s’y sont précipitées afin de célébrer comme il se doit l’arrivée de notre magnifique automne.

Il faut dire que cet excellent chef possède son fan-club, très vaste et dont les membres avaient été désespérés d’apprendre son départ des cuisines du Château Frontenac en début d’année. Partir pour mieux revenir, la cuisine du chef Modat était en accord avec l’amplitude du Château, elle revient aujourd’hui nous combler avec la délicatesse d’une petite maison. Pas si petite que ça d’ailleurs puisque, avec les banquettes du bar, Le Clan peut accueillir 90 personnes dans un décor maison, « un décor un peu bric-à-brac, plein d’objets chargés d’histoire ou d’histoires, souvent personnelles », comme l’avoue le chef.

« Ça s’appelle Le Clan parce que pour moi, cette notion est essentielle. Depuis toujours, dans ma vie, mon clan est très important ; ma famille, mes amis, mon équipe et tous ces fournisseurs sans qui un vrai bon restaurant ne peut pas exister », explique le chef.

Ce clan-là compte aux côtés du chef, quelques personnages pas ennuyeux du tout. En premier lieu, son complice, copropriétaire, Yanick Parent, restaurateur sautillant que gourmandes et gourmands connaissent bien pour avoir bien mangé à l’un de ses restaurants dans le Vieux-Québec et ailleurs dans le monde… Juste à côté, la présence de Pier-Alexis Soulière, Master Sommelier émérite, garantit que non seulement on mangera très bien ici, mais que les bouteilles seront, elles aussi, de très belles étiquettes. « On n’a pas de mixologue, mais on offrira les cocktails classiques soignés », ajoute Stéphane. Tout le monde se réjouira de trouver la très belle cuisine du chef Modat à une adresse qui a abrité pendant des décennies un restaurant apprécié par des foules de clientes et clients, Le Café de la Paix. Dans cette nouvelle demeure, revampée comme il se doit, le chef sera en mesure de sculpter SA cuisine, au gré des saisons et selon ce que proposent les meilleurs producteurs locaux avec qui il entretient des liens privilégiés depuis tant d’années.


Photographié par Frédéric Laroche

Incontournables

Restos pas chers

Cafeden

6576 Boulevard Saint-Laurent
Montréal

243 Avenue du Mont-Royal Ouest
Montréal

Souper

Foxy

1638 Rue Notre-Dame Ouest
Montréal

Gokudo

630 Rue Cathcart
Montréal

600 Rue William
Montréal

Barroco

312 Rue Saint-Paul Ouest
Montréal

LOV

464 Rue McGill
Montréal

Bottega

65 Rue Saint-Zotique Est
Montréal

Foiegwa

3001 Rue Notre-Dame Ouest
Montréal

Cafeden

6576 Boulevard Saint-Laurent
Montréal

Leméac

1045 Avenue Laurier Ouest
Montréal

243 Avenue du Mont-Royal Ouest
Montréal

Liste

L’art du « mixed takeout »

L'équipe de scientifiques a noté une corrélation directe entre les facultés cognitives d’un individu et sa familiarité avec le « mixed takeout ».

La symphonie de Jason DeJordy-Morris

Au restaurant Marcus, le chef exécutif Jason DeJordy-Morris dirige une brigade de 36 cuisiniers. Rencontre avec un chef d'orchestre qui n'a pas peur d'improviser.

Présenté par