Les tables napolitaines favorites du chef Mirko D’Agata

Pour cette liste, nous voulions éviter de demander à un Napolitain afin de ne pas devoir vous suggérer des centaines d’adresses; le Napolitain est bien connu pour sa générosité et sa grande gourmandise. Nous avons donc posé notre question sur les tables napolitaines à Mirko D’Agata, Turinois de naissance, sa ville natale étant aussi au nord de l’Italie que Naples est au sud.

Après être passé dans les cuisines de plusieurs excellents restaurants en Italie, Mirko a posé ses valises chez nous il y a une dizaine d’années et dirige depuis 2016 l’ensemble des Pizzeria NO.900 et Morso au pays. La demande au chef D’Agata était : «Pourrais-tu suggérer une demi-douzaine de tes adresses préférées pour nos lectrices et nos lecteurs?»

Voici donc les recommandations du chef, il y en a un peu plus de six, mais quand même moins de quelques centaines. Merci chef!

Merci aussi de cette information économique essentielle pour les amateurs de café : en Italie, si vous prenez votre café debout au comptoir, le prix est de 1,10 €, prix plafonné par la loi. Par contre, si vous vous asseyez, le même café peut vous coûter 7, 8 ou 10 €.

Les adresses favorites de Mirko D’Agata à Naples

Casa KBirr — Corso Vittorio Emanuele, 53 80059 Torre del Greco

Casa KBirr, Naples

C’est un incontournable dans la capitale de la Campanie, astucieusement situé en banlieue proche entre Golfe de Naples et le Parc national du Vésuve. Au départ, KBirr est une bière «200 % napolitaine», dit le chef, et la brasserie s’est enrichie d’un restaurant et d’une auberge tous deux très courus. Sur la magnifique terrasse très confortable, la jeunesse gourmande se presse aux tables et peu de touristes connaissent l’endroit. Menus napolitains savoureux et service impeccable. Le coup de cœur en cuisine de Mirko : «Pieuvre, Genovese tuno pasta

Al Convento — Piazza S. Francesco, 16 84010 Cetara

Al Convento, Cetera

Ce «couvent» n’est pas vraiment à Naples, mais à quelques kilomètres de la ville dans le village de Cetara. Pour vous rendre dans ce restaurant de fruits de mer, vous pourriez choisir de vous offrir en apéritif l’immense plaisir de longer la côte Amalfitaine. Cetara est une petite localité célèbre pour être LE village de pêcheurs d’anchois et de sardines. D’ailleurs, la spécialité de la commune, anchois et coulis, figure en bonne place sur la carte riche en poissons et en fruits de mer d’une impressionnante fraîcheur. Et puis, déguster toutes ces spécialités culinaires tendant vers la haute cuisine dans le cloître d’un couvent franciscain sous des fresques du 17e siècle reste une expérience inoubliable.

Masardona — Via Giulio Cesare Capaccio, 27, 80142 Napoli

On est ici dans le temple de la cuisine de rue typique de Naples. Le gros succès de la maison est bien sûr la pizza frite (pizza fritta, pour les puristes) dont la version qui remonte à la nuit des temps est le battilocchio, mais vous pourrez également savourer calzone fritto, frittatine di pasta (croquettes de pâtes) et beaucoup d’autres petites gâteries populaires. Sur un des murs blancs de la modeste salle à manger, quelqu’un a gribouillé le message suivant : «La pizza frita e sola a Masardona, tutti il resto e abusivo!» Pas de commentaires, mais un sourire complice.

50 Kalò — Piazza Sannazzaro 201/b, Napoli

50 Kaló, Naples

Dans l’ancien langage d’origine grec des pizzaioli napolitains, 50 Kaló pourrait se traduire par «bon mélange». Dans la cabale ou smorfia napolitaine, le livre qui explique le sens des rêves, ces derniers sont associés à différents numéros, de 1 à 90. Ces numéros sont ensuite joués au Loto par les gens. Le 50 fait référence à la pâte à pain ou pâte à pizza. Ceci explique donc cela. «Et bien sûr, selon moi, on trouve ici les meilleures pizzas à Naples», dixit le chef.

Attanasio — Piazza Giuseppe Garibaldi, 107, Napoli 

Une autre adresse où trouver — et dévorer — ce qui se fait de mieux en cuisine locale. En effet, Attanasio prépare les meilleures sfogliatelle de tout Naples. La maison sort une cuisson à toutes les 30 minutes. On peut donc savourer ces délicieux petits beignets, croustillants, tout chaud que l’on aura repérés grâce aux effluves qui s’élèvent dans tout le quartier autour de la gare centrale de Naples.

Scaturchio — Piazza San Domenico Maggiore, 19, 80134 Napoli 

Si vous avez la dent sucrée, cette très belle pâtisserie est à inscrire dans votre liste d’endroits où absolument faire une halte. Vous trouverez ici d’inoubliables babas au rhum et vous voudrez certainement essayer le ministeriale, un médaillon de chocolat noir, farci d’une crème légèrement alcoolisée.

Gran Café Gambrinus — Via Chiaia, 1, 80132 Napoli 

Cafe Gambrinus

Café littéraire ouvert en 1860 dans le centre historique de Naples, le Gambrinus se trouve à côté de Piazza del Plebiscito et du palais royal. Dès cette époque, le Caffé Gambrinus porte la distinction de «Fournisseur de la Maison Royale». Aujourd’hui, la maison est connue pour être l’endroit où les présidents de la République italienne vont prendre leur café quand ils sont en visite dans la ville. Vous risquez donc de croiser dans cette magnifique maison du beau monde venu, comme vous, prendre un café et dévorer une sfogliatella, cette pâtisserie typique de la Campanie.

Bar Mexico — Piazza Giuseppe Garibaldi 72, 80142 Napoli

C’est sans doute l’une des meilleures adresses où prendre un café à Naples. À côté de la gare centrale, le café est servi ici dans une tasse super chaude, les lèvres restent collées au bord et le café est déjà sucré.


Photographié par Mirko D'Agata

Les meilleurs croissants

Les meilleurs sandwichs déjeuner

Du magazine

Isabelle Legeron : Une histoire de vin, de femme et de convictions

Le monde vinicole est fascinant. Il regorge d’histoires inspirantes dont le vin est le moteur. Parmi elles, celle d’une grande passionnée, d’une femme qui a su se démarquer grâce à son authenticité, sa simplicité et ses convictions inébranlables. Isabelle Legeron est non seulement la fondatrice du RAW WINE, qui regroupe des passionnés de vin nature de partout sur la planète, mais surtout la première et unique française à avoir obtenu le titre de Master of Wine.

Présenté par