Fragments : le vignoble biologique familial situé à Ripon dévoile ses premières cuvées

Mis à jour le 28 mai 2020   |   Publié le 28 mai 2020   |   2099 partages
fragments vignoble quebec
_

Suite à la sortie des toutes premières cuvées nature du vignoble québécois Fragments, on vous parle de la petite histoire qui a mené à la naissance de ce projet.

Fragments, c’est une histoire familiale avant toute chose. Derrière ce beau vignoble québécois on trouve en effet la famille Archambault-Ethier, dont tous les membres de la famille travaillent à l’unisson et avec passion pour offrir un produit fait avec le plus grand respect de son environnement.

L’idée a vu le jour alors que les parents, Elaine et Georges, cherchaient à s’établir en région pour prendre leur retraite ; mais pas n’importe quelle retraite. Le couple souhaitait rester actif avec un projet passion pendant quelques années encore. Ce projet passion, ils l’ont trouvé à Ripon en Outaouais dans l’ancien Domaine des Météores qui était à vendre. Ayant baigné dans le monde du cinéma toute leur carrière, l’univers du vin leur était plus ou moins étranger. Malgré tout, après avoir visité une multitude de terrains, ils ont un véritable coup de cœur pour ce vignoble.  Après une soirée animée à tirer des plans sur la comète avec toute la famille, les parents décident de franchir le pas. Les enfants sont également charmés par le projet et c’est ici que commence l’aventure « Fragments ».

La génération des enfants est un peu plus familière avec le milieu et chacun des quatre enfants met la main à la pâte au vignoble.
Alice, la sœur aîée a travaillé 10 ans dans le monde de la restauration et travaille actuellement à la boulangerie Automne. Leur fils, Émile, possède un bagage de mixologue en chef au Mousso (récompensé aux Lauriers 2019). Il est également accompagné de sa copine, Jade Labonté Harvey, anciennement sommelière au Mousso. Émile et Jade travaillent actuellement au restaurant l’Ile Flottante et occupent respectivement les postes de mixologue et de sommelière.  Marianne et Alexis travaillent également en cohésion avec toute la famille.

Pour ce qui est de la confection du vin, l’ancien domaine leur a légué 11 000 pieds de vignes hybrides pour produire du vin, déjà certifié biologique. La famille s’est cependant donné comme objectif de ne travailler qu’en nature et avec la totalité des cépages hybrides, dans le respect de la terre et du raisin.

En mai 2020, on a donc découvert leurs premières cuvées respectivement vinifiées avec de la petite perle et du Frontenac noir. La première s’intitule PP pour petite perle et la deuxième, qui est une piquette, I know what you pick last Summer. Afin d’éviter tout gaspillage, Emile précise que la piquette a été conçue pour ne pas perdre les peaux de raisin qu’ils ont récupéré à l’étape du pressurage. Le marc de Frontenac a donc été fermenté avec de l’eau, du sumac, des racines de vergerette du Canada pour donner une piquette.
Dans leur lancée de récupération, la famille a également comme projet de produire un vermouth, pressurage direct de Frontenac noir.

Cette vision s’étend jusqu’à l’embouteillage deux premières cuvées. Les bouteilles proviennent en effet de l’Ile Flottante, restaurant où travaillent actuellement Emile et Jade; elle sont reportées, lavées et réutilisées !

Pour découvrir leurs beaux produits faits chez nous avec respect, cliquez ici !

© Fragments

Le contenu de cette page doit être mis à jour
Partagez

Et aussi…

Article suivant

Et aussi et vice-versa :