On parle bouffe à C2 Montréal

Pâtisserie Rhubarbe Celine Pelcé Nicolas Fonseca Photo: Jean-Christophe Yacono Emilie Baltz

De retour pour une 12e édition, la conférence C2 Montréal présentera cette année un important volet food, avec plusieurs conférences, ateliers et expériences gravitant autour de l’alimentation et la gastronomie.

L’alimentation a toujours été un pilier important de l’expérience de C2 Montréal, qu’on pense aux food trucks omniprésents des premières éditions ou aux têtes d’affiche comme Martha Stewart ou les chefs Massimo Bottura et David McMillan. 

«C’était un peu normal que ça prenne plus de place, parce que la nourriture a pris plus de place dans la conversation globale», nous confie Nicolas Fonseca, le nouveau directeur de création de l’événement, une figure bien connu dans le milieu pour ses expériences immersives qui mélangent gastronomie, technologie et storytelling. Pas étonnant, donc, que le volet alimentaire prenne davantage d’ampleur avec son arrivée. 

«C’est vrai qu’il y a un beau focus, mais on ne parle pas nécessairement de gastronomie. C’est vraiment l’intersection entre les systèmes alimentaires avec l’économie, le social et le culturel», précise-t-il. Parmi les invités cette année, on compte la docteure Arielle Johnson, directrice scientifique du restaurant NOMA, la cheffe pâtissière et militante sociale Nathasha Pickowitz, la journaliste et auteure food Chloé Sorvino et l’activiste Robert Egger, initiateur des mouvements des cuisines communautaires.

«Ce sont tous des gens qui sont impliqués dans le monde de la gastronomie, mais d’une façon plus inhabituelle. Avec toutes les crises dans le milieu de la restauration, pour moi c’était vraiment important qu’on puisse apporter une nouvelle perspective», poursuit Nicolas Fonseca.

Labs et expériences gastronomiques

En plus des conférences, C2 Montréal proposera plusieurs ateliers et tables rondes sur le thème de l’alimentation, dont le lab Sélection culturelle, présenté par Patrice Fortier de La société des plantes, qui vous invite à voir le monde du point de vue d’une plante. 

Pour se restaurer, les participants de C2 pourront évidemment profiter de l’offre alimentaire du Fairmont le Reine-Élisabeth (Rosélys, Naccarat et Marché Artisan) et de la foire alimentaire du Cathcart, mais les organisateurs ont prévu mais les organisateurs ont prévu quelques surprises. 

Par exemple, pendant les trois jours de la conférence, on aura droit à une expérience gastronomique éphémère appelée Resto Fleur, conçue par la pâtisserie Rhubarbe et l’agence de vin La QV avec une installation florale signée Atelier Sauvageon.

Finalement, Nicolas Fonseca chapeaute deux «soupers signature», des soirées gastronomiques interactives créées par des chefs et des artistes culinaires invités, les 23 et 25 mai. Le premier souper, créé par l’artiste culinaire Céline Pelcé et le chef Yoann Therer et intitulé Les Semeurs, mettra en valeur des plantes et légumes emblématiques du Québec à travers des sculptures mangeables. La deuxième expérience, Food Orchestra, invitera les participants à créer une trame musicale en mangeant et en cuisinant à l’aide de capteurs et de dispositifs électroniques. Il s’agit d’une collaboration inédite entre Nicolas, le technologiste créatif Pierre Thirion et l’artiste et designer Émilie Baltz, qui s’amuse à jouer avec nos sens à travers ses expériences immersives.

Pour plus de suggestions de bons restos, bars et cafés à proximité, consultez notre liste Où manger et boire près de C2MTL.

Quelques conférences et ateliers à ne pas manquer

L’alimentation au futur – Jeudi 25 mai 10h30

Une discussion sur l’avenir de l’industrie agroalimentaire qui promet d’être fort intéressante avec Chloé Sorvino, journaliste food et agriculture au magazine Forbes et auteure de l’essai Raw Deal: Hidden Corruption, Corporate Greed, and the Fight for the Future of Meat, et l’artiste Stefani Bardin, dont l’oeuvre se situe à l’intersection de l’alimentation, du design et des changements climatiques. 

Changer le monde, un repas à la fois – Jeudi 25 mai 14h30

Jean-François Archambault de l’organisme La Tablée des chefs reçoit Roger Egger, créateur du mouvement des Community Kitchens, aux États-Unis, et Dana Cowin, ancienne rédactrice en chef du magazine Food & Wine et fondatrice de Speaking Broadly, une entreprise médiatique indépendante qui met en lumière des femmes extraordinaires qui oeuvrent à l’intersection de la créativité, de la durabilité et de la nourriture. L’échange portera sur l’importance du milieu communautaire et sur les leçons que peuvent en tirer les entreprises. 

Le plaisir: moteur de changement – Vendredi 26 mai 10h15

Qu’ont en commun la pâtisserie et les jouets sexuels? Le plaisir, bien entendu! Mais pour Michelle Schnaidman de Bellessa, une compagnie de sex toys et studio de production de films pornos éthiques, et la cheffe pâtissière Nathasha Pickowitz, le plaisir n’est pas qu’une fin en soit, il peut aussi être un moteur de découverte et un formidable outil pour la communauté et le militantisme. 

La science du goût – Vendredi 26 mai 15h30

Arielle Johnson est détentrice d’un doctorat en saveurs. En tant que directrice de la science du célèbre restaurant danois NOMA, qui annonçait sa fermeture en janvier dernier, elle a su repousser les limites des sciences alimentaires et créer de nouveaux outils qui redéfinissent la gastronomie moderne.  Elle discutera avec l’artiste et entrepreneure Stefani Bardin, qu’on citait un peu plus haut.

Sélection culturelle (24-25-26 mai, plusieurs plages horaires)

Dans cet atelier interactif ludique, l’artiste visuel et semencier Patrice Fortier, fondateur de La Société des plantes, vous invite à incarner une plante pour prendre conscience «du rôle des plantes dans votre vie et des possibilités de coévolution entre l’humanité et le règne végétal» et de l’impact des contextes environnementaux, agricoles et socio-économiques sur les systèmes alimentaires.

Le magasinage, l’achat et votre commerce local – Jeudi 25 mai 10h

Ivy Ackerman, fondatrice de l’agence d’innovation culinaire Butter and Egg Road, animera une table ronde sur l’avenir du commerce au détail et de l’expérience de magasinage, dans un monde de plus en plus dominé par le commerce en ligne et les apps de livraison.

La culture actuelle de la restauration et le prix que nous payons pour l’appartenance – Jeudi 25 mai 13h

Une autre table ronde animée par Ivy Ackerman, qui portera cette fois-ci sur l’évolution du paysage de la restauration et de l’importance des bars et restaurants locaux en tant que lieux de rassemblements pour différentes communautés.


5 à 7

Bars à vin

Du magazine