Chargement

Les terrasses, en voie d’être autorisées à l’année longue sur le Plateau Mont-Royal

Mis à jour le 16 janvier 2021   |   Publié le 15 janvier 2021   |   638 partages
terrasses plateau mont royal

Les terrasses, en voie d’être autorisées à l’année longue sur le Plateau Mont-Royal

En temps de pandémie, il n’est pas toujours facile de se réjouir des nouvelles dans la presse. Aujourd’hui, pourtant, on applaudit les projets d’urbanisme proposés au conseil d’arrondissement qui viseraient à doubler la superficie des terrasses et à ouvrir celles-ci à l’année longue, si et seulement si, elles se trouvent sur un domaine privé.

Ce projet permettra d’offrir une dynamique différente aux restaurants, cafés et bars du Plateau Mont-Royal pour l’après-pandémie. Suite à l’approbation de ces propositions, les terrasses pourront occuper 100 % de la superficie de leur local alors qu’elles sont seulement autorisées à n’en occuper que la moitié à l’heure actuelle.

De plus, les restaurants pourront cuisiner dehors du 1er novembre au 30 avril alors qu’il était impossible de le faire jusqu’à présent sauf exception majeure.

Quelques restrictions accompagnent évidemment cette proposition. Premièrement, les terrasses devront obligatoirement être chauffées. Deuxièmement, ces dernières ne pourront empiéter sur l’espace public.

Grande nouveauté également pour les microbrasseries ! Alors que jusqu’à présent, il était seulement possible pour la clientèle de consommer les produits proposés sur place, avec ce projet il sera possible d’acheter pour emporter la gamme de produits disponibles à l’adresse.

L’arrondissement compte également autoriser les terrasses de café sur des rues comme Laurier et Fairmount.
Cela donne matière à réfléchir pour les autres arrondissements de la ville puisque Rosemont La-Petite-Patrie ou Ville-Marie pensent à faire de même concernant leurs propres terrasses.

Cela dit, ces projets sont le résultat d’un travail acharné qui s’est étalé sur deux ans. Il faudra être encore patient pour que ces propositions entrent en vigueur.

« Si on veut garder des rues commerciales vivantes, vibrantes, dans un contexte de commerce électronique, il faut que nous aussi on soit capable de s’ajuster ». Luc Rabouin, maire du Plateau-Mont-Royal.

Pour consulter nos suggestions d’adresses à emporter sur le Plateau Mont-Royal, c’est juste ici.

Sources : Radio Canada, Benoît Chapdelaine et Mathieu Prost
J’aimerais proposer une amélioration à cet article