_

San Pellegrino Young Chef 2018 : Article commandité. 

Benjamin Mauroy-Langlais a gagné le titre de « Meilleur jeune chef au Canada » et est premier Québécois à participer à la finale mondiale de la compétition « San Pellegrino Young Chef » ! Benjamin Mauroy Langlais est le chef du nouveau restaurant Le Petit Mousso, qui devrait ouvrir d’ici quelques jours à Montréal. Benjamin est passé à la Salle à Manger, à l’Hôtel Herman, chez Automne Boulangerie, au Montréal Plaza, au Mousso, et à Amass pour n’en nommer que quelques-uns. C’est un excellent chef!

À l’automne dernier, il a eu le courage de proposer un plat pour la compétition de « San Pellegrino Young chef 2018 ». Son plat signature « Spring in Kamouraska » était composé d’anguille fumée et de céleri-rave — plus précisément : anguille fumée au bois d’érable, salade de céleri cru roulée dans une feuille de céleri-rave marinée, le tout saupoudré de poudre d’algues et servi avec des moules, oignons de printemps et une sauce fermentée au céleri-rave, à la bière et à l’huile d’herbes. Le plat était aussi garni de légumes délicats et de fleurs de saison et accompagné de pain fait maison au levain d’algues.

San Pellegrino Young Chef 2018 canada Benjamin-Mauroy-Langlais

Le plat a d’abord été choisi par un premier jury.

Benjamin est ensuite parti en demi-finale le 2 octobre 2017 présenter son plat signature à Toronto.

Il a compétitionné contre neuf semi-finalistes d’à travers le Canada et a gagné, remportant ainsi le titre de « Meilleur jeune chef au Canada »!

Benjamin a ensuite été assigné à son mentor, le chef populaire Riccardo Bertolino (Londres, Paris, Singapore, Daniel à New York, Maison Boulud à Montréal). Riccardo l’a aidé pendant des mois à perfectionner son plat et sa présentation dans le but de bien performer pour la finale. « Je crois que Benjamin a de bonnes chances de gagner, il est rempli de créativité, de passion, et est surtout très travaillant. Je crois qu’il représente bien le talent des jeunes chefs du Canada. »

San Pellegrino Young Chef 2018 canada Benjamin-Mauroy-Langlais

Prochaine étape pour Benjamin : la finale de la compétition San Pellegrino Young Chef 2018 à Milan le 11 et 12 mai.

Quelques informations pratiques à connaître sur la compétition « San Pellegrino Young chef 2018 » :

  • La compétition couvre 21 régions dans le monde ;
  • Plus de 2000 applications sont soumises par des chefs de moins de 30 ans ;
  • 210 semi-finalistes sont choisis ;
  • 21 finalistes se rendent à Milan ;
  • La compétition est le résultat de près d’un an de travail pour chaque participant ;
  • Dans le milieu, c’est vraiment un « big deal ».

Pour ceux et celles qui sont curieux — 5 % des applications pour la compétition San Pellegrino Young Chef 2018 ont été des femmes. Incroyable (!) ; il doit y avoir plus de femmes qui appliquent, nous devons trouver une solution pour que les femmes se mettent de l’avant ! Étant donné le faible nombre de participants, seulement deux femmes (sur 21 participants) ont été choisies pour la finale mondiale : Elizabeth Puquio Landeo du Pérou et Constadina Voulgari de la Grèce. De plus, une seule femme mentor a pu accompagner les 21 jeunes finalistes : Jacqueline Qiu, chef à Shanghai. Pour compenser ce déséquilibre, San Pellegrino a choisi de mettre quatre femmes sur sept jurés de cette compétition.

San Pellegrino Young Chef 2018 canada Benjamin-Mauroy-Langlais

Les juges de la compétition San Pellegrino Young chef 2018 sont tous des chefs de renommée mondiale. Présenter devant eux est en soi un défi assez stressant. Plus précisément, il s’agit de :

  1. Dominique Crenn — Chef française, Atelier Crenn and Petit Crenn à San Francisco Deux étoiles Michelin. Elle a aussi participé à l’émission » Chef’s Table » de Netflix.
  2. Brett Graham — The Ledbury à Londres. Deux étoiles Michelin et 27esur la liste des World’s 50 Best Restaurant
  3. Annie Féolde — La première femme chef à obtenir Trois étoiles Michelin en Italie avec son prestigieux restaurant Enoteca Pinchiorri à Florence
  4. Virgilio Martínez — Central à Lima. Il a été trois ans d’affilés dans le Latin America’s 50 Best Restaurants listet a gagné le Chefs’ Choice Award au World’s 50 Best Restaurants en 2017.
  5. Margarita Forés — Elle possède un empire de 14 restaurants aux Philippines et a été élue Asia’s Best Female Chef.
  6. Paul Pairet — Propriétaire de Mr & Mrs Bund, The Chop Chop Club, et Ultraviolet à Shanghai – Trois étoiles Michelin, World’s 50 Best Restaurants depuis 2015, Chefs’ Choice Award en 2016.
  7. Ana Roš — Hiša Franko à Kobarid. (World’s Best Female Chef in 2017, ambassadrice pour la gastronomie de la Slovénie avec son restaurant.

San Pellegrino Young Chef 2018 canada Benjamin-Mauroy-Langlais

« Avec cette compétition de Young Chef, nous souhaitons développer la prochaine génération de talent en gastronomie et stimuler le fine dining dans le monde. Nous souhaitons encourager les jeunes chefs émergents et leur donner une visibilité mondiale. Cette compétition est basée sur la passion et le talent. » Les 21 finalistes ont travaillé pendant des mois avec leur chef mentor afin de perfectionner leur plat signature, de tenter d’impressionner les Sept Sages (juré.e.s) et courir la chance de gagner le titre de jeune meilleur chef du monde.

Benjamin est le premier Québécois à participer à cette finale mondiale!

Le responsable des Relations publiques de San Pellegrino, Clément Vachon, un Québécois pure laine s’est dit très heureux de voir un Québécois se classer parmi les finalistes.

La compétition San Pellegrino Young Chef 2018 était un vrai show : grande salle hyper médiatisée, sept cuisines parfaitement équipées et grande scène pour la présentation officielle aux jurés. Tout était extrêmement documenté et présenté en direct ; très stressant comme vous pouvez l’imaginer. Chacun des 21 finalistes avait 5 heures pour préparer son plat signature, se présenter et présenter son plat aux sept jurés. Les jeunes chefs, avec tout le stress de cette compétition, devaient également mettre en valeur dans leur présentation les points sur lesquels ils étaient jugés.

Les jeunes chefs étaient jugés sur :

  • les ingrédients qu’ils choisissent,
  • les techniques qu’ils utilisent,
  • la créativité dont ils font preuve,
  • la beauté du plat
  • le message véhiculé.

Le talent, la passion et toute l’énergie que chaque jeune a mis dans la préparation, le plat et la présentation étaient très impressionnants.

Benjamin a préparé son plat avec aisance et sa présentation a été superbe. Les juges ont semblé apprécier son plat et sa personnalité, ils ont même redemandé de la sauce ! Pour quelqu’un qui est plutôt timide, Benjamin a fait preuve de charisme et s’est très bien exprimé — ils ont dit qu’il avait fait une des meilleures présentations. Nous étions convaincus qu’il gagnerait. De toute façon, pour nous, il a gagné simplement en permettant au Québec de participer cette compétition gastronomique mondiale.

San Pellegrino Young Chef 2018 canada Benjamin-Mauroy-Langlais

Cette année, le gagnant a cependant été Yasuhiro Fujio, un jeune chef japonais, avec comme mentor Luca Fantin. C’est aussi lui qui a remporté le « Acqua Panna Taste of Authenticity Award », voté par les 21 mentors — deux prix en une soirée. Son plat « Across the sea » était composé d’Ayu, une sorte de poisson qui indique l’état environnemental de son habitat par sa saveur. Son discours était très humble, et il a fait preuve d’une sagesse remarquable. Félicitations Yasuhiro ! Plus de détails ici.

La compétition San Pellegrino Young Chef est selon nous une très belle occasion de mettre en valeur le talent de jeunes chefs du monde entier. On pourrait recommander un peu plus de feed-backdes jurés auprès des participants afin qu’ils puissent s’améliorer selon les commentaires des jurés expérimentés. On pourrait également recommander plus de participants pour l’Afrique et le Moyen-Orient et plus de femmes participantes. Cependant, ce qu’on en retire au final, est que le travail mis dans la conception de chacun des plats, dans leur préparation, leur présentation devant les jurés, la relation des jeunes chefs avec leur mentor respectif et l’excitation d’avoir réussi à présenter devant les juges : tout ça était vraiment très touchant. De plus, chaque jeune a travaillé le plus possible avec des produits locaux et de manière écoresponsable — très prometteur pour le futur de la gastronomie mondiale. Tous ces jeunes ont mis tout ce qu’ils avaient (talent, temps, passion, énergie, etc.) pour tenter de gagner. C’est admirable et surtout très inspirant.

Bravo encore, Benjamin, et merci de nous avoir si bien représentés !


San Pellegrino Young Chef 2018 canada Benjamin-Mauroy-Langlais San Pellegrino Young Chef 2018 canada Benjamin-Mauroy-Langlais San Pellegrino Young Chef 2018 canada Benjamin-Mauroy-Langlais San Pellegrino Young Chef 2018 canada Benjamin-Mauroy-Langlais San Pellegrino Young Chef 2018 canada Benjamin-Mauroy-Langlais San Pellegrino Young Chef 2018 canada Benjamin-Mauroy-Langlais San Pellegrino Young Chef 2018 canada Benjamin-Mauroy-Langlais San Pellegrino Young Chef 2018 canada Benjamin-Mauroy-Langlais San Pellegrino Young Chef 2018 canada Benjamin-Mauroy-Langlais San Pellegrino Young Chef 2018 canada Benjamin-Mauroy-Langlais San Pellegrino Young Chef 2018 canada Benjamin-Mauroy-Langlais San Pellegrino Young Chef 2018 canada Benjamin-Mauroy-Langlais San Pellegrino Young Chef 2018 canada Benjamin-Mauroy-Langlais San Pellegrino Young Chef 2018 canada Benjamin-Mauroy-Langlais
Partagez


Et aussi …

Article suivant

Dans le même genre ou pas trop loin: