Consommer local : les classiques internationaux remplacés par les fromages d’ici

Publié le 10 août 2020   |   177 partages
fromages d'ici classiques

Plus que jamais, il est nécessaire de privilégier la consommation locale dans notre mode de vie. Alors que certains aliments internationaux sont connus de tous, il est pertinent de mettre en lumière des produits d’ici qui s’avèrent d’exquises équivalences en plus de favoriser l’économie locale. C’est le cas notamment du fromage qui fait la fierté du terroir québécois de par sa qualité et sa diversité.

La réputation et la qualité des fromages d’ici n’est plus à démontrer alors pourquoi ne pas les mettre de l’avant lorsque l’on mijote nos petits plats du quotidien ? Aujourd’hui on vous invite à (re)découvrir les fromages québécois et à les substituer aux classiques internationaux, pour un résultat encore plus délectable ! En effet, on trouve ici même de délicieuses équivalences aux plus grands classiques tels que le parmigiano, le reblochon, et l’emmental, pour n’en citer que quelques-uns.

Parce que consommer local, c’est aussi valoriser des artisans exceptionnels et reconnaître leur savoir-faire transmis de génération en génération. Encourager l’économie locale vous permettra de découvrir l’impressionnante diversité des fromages absolument succulents (plus de 700 !) pour ainsi reconnaître et savourer à sa juste valeur la qualité du terroir québécois !

Nous avons donc choisi sept fromages différents, originaires de plusieurs pays à travers le monde et qui ont gagné en réputation à travers le temps. Nous avons ensuite demandé à un expert de nous proposer des équivalences locales. Cette liste vous propose de délicieux fromages qui font la fierté du terroir québécois, à (re)découvrir dans vos cuisines, dès cet été.  Un grand merci au charmant Jean-Philippe Maurice de l’épicerie fine La Rumeur affamée à Sutton, pour ses recommandations et son expertise fromagère.

  1. Parmigiano- Équivalence québécoise : Le Blackburn
    Ce célèbre fromage italien au petit côté salé trouve son équivalence québécoise dans Le Blackburn. Il s’agit d’un fromage fermier à pâte ferme pressée fait de lait thermisé qui est produit dans la région du Saguenay Lac-St-Jean. On retrouve ici la complexité et l’intensité du parmigiano ainsi que des arômes de noisettes grillées et salées ! Le Blackburn détient une petite pointe acidulée qui le différencie du parmigiano et donne de superbes copeaux dus à son côté plus gras. Ce fromage charme par son onctuosité ; à déguster jeune, c’est à dire moins de 12 mois. Sur des pâtes, des pizzas, dans des risottos, dans une salade césar ou autres délices.  Petite astuce : conservez la croûte du fromage pour ajouter de la saveur aux sauces.
  2. Gruyère – Équivalences québécoises : Louis d’Or ou L’Hercule de Charlevoix
    Originairement de Suisse, le Gruyère est un fromage à pâte pressée cuite, fait de lait cru de vache que l’on retrouve habituellement dans les gratins ou parsemé sur les pâtes. Au Québec, on découvre notamment le délicieux et reconnu Louis D’Or qui peut lui être associé de par son côté beurré et crémeux. C’est un fromage au lait cru biologique de vache s’inspirant des fromages des hauts plateaux du Jura fait à la fromagerie du Presbytère. Il s’agit d’ailleurs d’un des précurseurs dans les fromages à pâte ferme au Québec. Pour la petite histoire, l’appellation Louis D’Or fait référence à la dénomination courante de la monnaie d’or. Autrefois le fromage était en effet utilisé comme monnaie d’échange; ce fromage tire donc son nom et son excellente réputation de cette époque. La fromagerie du Presbytère produit son fromage dans les règles de l’art et son Louis D’Or est vieilli dans l’ancienne église du village.

    Une autre option intéressante est proposée par La Laiterie de Charlevoix qui produit L’Hercule de Charlevoix, un fromage de lait de vache à la pâte cuite, pressée et affinée dans la masse ; de couleur jaune foncé et à la texture dure et granuleuse, ce fromage est fondant en bouche tout comme le gruyère de Suisse.

  3. Emmental – Équivalences québécoises : L’Emmental de Charlevoix, Emmental Riviera, L’Ancêtre Emmental Suisse, Emmental St-Guillaume
    L’équivalent québécois de ce fromage à pâte ferme d’origine suisse, que l’on vous propose aujourd’hui, est travaillé à la Laiterie de Charlevoix à Baie-Saint-Paul. L’Emmental de Charlevoix est caractérisé par l’absence de croûte qui le différencie du fromage suisse. Sa pâte ferme, couleur beurre, présente de petites ouvertures tout comme le fromage suisse. Il possède des arômes de beurre salé et des saveurs riches de beurre et de fruits, caractéristiques qui nous ramènent au fromage suisse.

    Le côté sucré de L’Emmental de Charlevoix est plus accentué que dans l’emmental suisse. Il est également moins élastique et plus fondant que ce dernier, idéal pour une dégustation en apéro. Ce fromage garnira aussi bien les quiches maison pour un repas simple mais avec des ingrédients de qualité. Pour un lunch rapide mais toujours très gourmand, on pense à l’intégrer dans l’indémodable sandwich jambon-fromage qui fait toujours l’unanimité ! Une visite à la fromagerie vous donnera également encore plus envie de le savourer puisque les propriétaires sont charmants.

    Mais puisque notre terroir regorge de beaux produits, il est difficile passer sous silence les savoureux Emmentals produits à la fromagerie Riviera, à la Fromagerie St-Guillaume et à la Fromagerie l’Ancêtre, Cette dernière produit L’Ancêtre Emmental Suisse un succulent fromage, sans lactose et sans gluten fait avec du lait biologique.  Cet Emmental d’ici aux notes parfumées d’amande possède une consistance fondante lorsque réchauffé et est parsemé de petits trous, tout comme son équivalent suisse !

  4. Oaxaca – Équivalence québécoise : Le Paillasson de l’Isle d’Orléans
    Le Paillasson de l’Isle d’Orléans montre de nombreuses similitudes avec le Oaxaca, aussi appelé quesillo, un fromage à pâte semi-ferme du Mexique. Fait de lait de vache, à peine affiné, il s’agit d’un fromage à pâte semi-ferme nommé en référence aux tapis de roseaux sur lesquels étaient déposés les fromages pour les faire sécher au-dessus du poêle à bois. Ce fromage fait la fierté du Québec puisque c’est le premier fromage pour lequel on recense des écrits! Tout comme le Oaxaca, Le Paillasson de l’Isle d’Orléans est un fromage à dorer (sur le poêle, appareil à raclette ou même sur le barbecue) pour obtenir sa consistance ferme à l’extérieur et coulant à l’intérieur. Il affiche également une particularité intéressante puisqu’il possède deux textures très différentes à ses stades de maturation — lorsqu’il est jeune et quand il est vieilli. Lorsqu’il est jeune, il a une consistance effilochée alors que vieilli, il développe une consistance plus coulante. Succulent en tout temps, ce paillasson Pour vos envies irrésistibles de nourriture mexicaine, le paillasson se cuisine merveilleusement bien dans des quesadillas, tacos ou queso fondido.
  5. Mont d’or – Équivalence québécoise :  L’Adoray
    Ce fromage au lait de vache à pâte molle à croûte lavée élaboré au cœur du massif du Jura en France est semblable à L’Adoray confectionné à la Fromagerie Montebello en Outaouais. C’est un fromage à pâte molle et croûte lavée, fait de lait pasteurisé, entouré d’une écorce d’épicéa dont les sangles sont importées de France. On retrouve dans L’Adoray le petit côté boisé et fumé particulier au Mont d’Or. Il est néanmoins plus doux et se déguste (très) facilement à la petite cuillère, après quelques minutes passées au four. L’Adoray est avant tout une histoire familiale, à commencer par sa dénomination. C’est en l’honneur du grand-père (Adorice) et du père (Raymond) du fromager Alain Boyer que le fromage porte ce nom. L’Adoray se déguste de la manière la plus simple qui soit ! Rôti au four afin d’obtenir un cœur bien coulant, on le fait couler sur du pain ou des pommes de terre telle une fondue improvisée.
  6. Reblochon – Équivalences québécoises : L’Origine de Charlevoix ou le Kénogami
    Ce fromage français produit principalement en Haute-Savoie en France s’apparente à deux fromages d’ici.
    Premièrement, à l’Origine de Charlevoix. Tout comme le Reblochon, la croûte de ce dernier est jaune-orangée et recouverte d’une fine mousse blanche.  Le cœur du fromage se présente sous la forme d’une pâte blanc-crème au goût de noisette persistant. Il est en revanche plus léger que le Reblochon mais est parfait pour la confection d’une bonne tartiflette. L’Origine est produit avec du lait de vache de race canadienne, véritable patrimoine québécois puisqu’il ne reste maintenant que 500 vaches de cette race, contrairement à 500 000 à l’époque. Les vaches canadiennes sont connues pour produire du lait plus riche et plus gras donnant ainsi un rendement différent des autres races bovines.
    Ensuite, le Kénogami, confectionné à la Fromagerie Lehmann dans la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean, peut lui aussi être associé au Reblochon grâce à sa pâte molle à croûte lavée et ses saveurs de crème, beurre et noix. Le fromager Jacob Lehmann, venu directement de Suisse avec ses vaches suisses brunes, produit un excellent fromage au cœur onctueux.

    Ces deux fromages rehausseront parfaitement vos tartiflettes les plus gourmandes!

  7. Gouda – Équivalence québécoise : Gouda Bergeron ou le Louis Cyr
    Très réputé et très consommé aux Pays-Bas, ce fromage d’origine hollandaise est également produit au Québec. Parmi les Gouda d’ici, Le Gouda Bergeron de la fromagerie du même nom située  dans la région de Chaudière-Appalaches possède une saveur de noisette légèrement acidulée semblable au Gouda européen. On trouve néanmoins une belle douceur dans ce fromage produit à la Fromagerie Bergeron.

    Le Gouda peut également être remplacé par le Louis Cyr également produit à la Fromagerie Bergeron, qui ressemblerait davantage à un vieux gouda hollandais de par ses délicieuses notes caramélisées lorsqu’il est vieilli. Mention importante qui pourrait vous séduire, en 2018, le Louis Cyr a remporté le Caseus d’or pour le “Meilleur fromage affiné dans la masse sans ouvertures d’affinage”. Le concours Sélection Caseus vise à reconnaître et à valoriser l’excellence des fromagers du Québec. Un autre excellent fromage de chez nous à découvrir.

    Le Gouda Bergeron ou le Louis Cyr, au choix, se retrouvent aisément à l’heure de l’apéro dans des gougères au fromage, des amuse-bouche ou tout simplement étalés sur un plateau de dégustation.

Les fromages d’ici, nos nouveaux classiques

Vous avez maintenant une variété d’équivalences à portée de la main. La prochaine fois que vous mijotez vos recettes ou composez vos plateaux de fromages, pensez aux délicieux produits d’ici pour faire d’eux, vos nouveaux classiques. Vous ferez la découverte non seulement de fromagers exceptionnels et aurez de grandes chances d’impressionner vos convives, mais surtout vous investirez chez nous. Et ça, c’est toujours une bonne idée.

Découvrez dès maintenant la superbe variété des fromages d’ici, juste ici !

© Photos Alison Slattery — Instagram

J’aimerais proposer une amélioration à cet article