Le port du masque sera obligatoire dès le 18 juillet dans les lieux publics fermés

Mis à jour le 13 juillet 2020   |   Publié le 13 juillet 2020   |   90 partages
_

Alors que la règle du masque obligatoire dans les transports en commun entre en vigueur aujourd’hui, le premier ministre a annoncé lors de la conférence de presse l’obligation de porter un couvre-visage dans tous les lieux publics fermés à partir de samedi.

La question de rendre obligatoire le port du couvre-visage avait d’abord été évoquée par la mairesse de Montréal, Valérie Plante, évoquant la date du 27 juillet. Le gouvernement Legault s’était ensuite exprimé sur le sujet et avait annoncé la date du 20 juillet pour l’ensemble du Québec. Le premier ministre a devancé cette échéance au samedi 18 juillet pour coordonner le tout avec les vacances de la construction.

Beaucoup de Québécoises et de Québécois se sont d’ailleurs demandés pourquoi cette décision n’avait pas été prise avant. François Legault explique que le gouvernement a souhaité établir certaines étapes pour que la population s’habitue graduellement à cette nouvelle norme. La règle du deux-mètres maintenant assimilée, le port du masque est devenue une priorité.

En effet la Santé publique a annoncé une certaine hausse des cas depuis quelques jours, traduite par une légère transmission communautaire en devenir. La premier ministre invite à la vigilance des Québécoises et des Québécois.

Il se dit également inquiet des vacances de la construction, période de l’année pendant laquelle de nombreuses personnes partent en vacances à travers la Province. De nombreux déplacements entre les régions sont donc prévus. Afin de limiter la propagation du virus entre les régions, le masque se révèle un élément barrière important, à condition qu’il soit porté par tous.

À partir de samedi, le masque sera donc obligatoire dans tous les lieux publics clos comme les commerces. Les restaurants sont également inclus dans ce processus. Il ne sera évidemment pas prescrit de garder son masque pour manger mais seulement en cas de déplacement dans l’établissement (ex: aller à la salle de bain, sortir du restaurant). Une fois assis, il sera permis d’enlever son masque.

François Legault rappelle également qu’il y a de plus en plus d’études qui prouvent que les risques de contamination sont bien plus importants dans les lieux fermés que ouverts.

Des amendes seront mises en place à partir du 18 juillet pour tous les commerçants accueillant des clients sans masque. À compter du 1er août, ces amendes seront également données aux individus ne respectant par cette règle.

Le port du masque est « primordial pour être capable de ne pas revenir en arrière, » précise le premier ministre pour expliquer qu’il est préférable de porter un masque plutôt que de retourner en confinement. Il ajoute : « on est pas peureux, on est respectueux » ; le port du masque est une marque de respect et permet s’assurer de ne pas transmette le virus aux personnes de son entourage.

La question de la liberté a également été abordée, ce à quoi il a simplement répondu : « La Liberté dans le contexte actuel c’est de porter un masque. » Pour se permettre de se promener dans les commerces ou de partager un repas en temps de pandémie, il faut protéger les autres en portant un masque.

Le mot de la fin ? « Bon été à toutes les Québécoises et à tous les Québécois, tout en étant responsables. »

Suggérer une amélioration à cet article
Partagez

Et aussi…

Article suivant

Et aussi et vice-versa :