Ces restaurateurs qui cherchent constamment à se réinventer

Mis à jour le 29 mai 2020   |   Publié le 29 mai 2020   |   328 partages
restaurateur réinvention
_

Les salles à manger des restaurants sont – obligatoirement – fermées depuis le 22 mars dernier. Voyant leur principale source de revenus s’évaporer du jour au lendemain, de nombreux restaurateurs se sont tournés vers la livraison et les commandes à emporter. Certains avaient déjà les infrastructures en place, alors que d’autres ont été forcés de prendre du recul et de s’ajuster. Toutefois, la livraison et les commandes à emporter ne sont, dans la majorité des cas, qu’un baume visant à augmenter ses chances de survie jusqu’à la réouverture.

Sachant cela, d’autres restaurateurs ont poussé la réflexion plus loin et ont fait preuve de créativité pour se réinventer. Dans cet article, on vous présente les différentes voies empruntées par les restaurants montréalais pour se redéfinir pendant la crise de la Covid-19.

De nouveaux concepts

Ne voulant pas dénaturer leur établissement, des restaurateurs ont pris la décision de créer un tout nouveau concept spécialement pour les commandes à emporter. Par exemple, l’équipe du Alma avec sa Rôtisserie Tinc Set ou le Vin Mon Lapin avec l’ouverture de son Casgrain BBQ. De toute évidence, le poulet sera à l’honneur cet été.

Pour les propriétaires du Alma, le confinement a offert une opportunité de donner vie à un projet auquel ils pensaient depuis longtemps. Dans le cas de Vanya Filipovic et Marc-Olivier Frappier, Casgrain BBQ leur permet de préparer des commandes à emporter sans séparer l’expérience gastronomique de celle de l’ambiance en salle de leur restaurant. « Mon Lapin, on l’aime quand il est plein et quand ça bouge. L’âme du restaurant réside en partie dans son espace, » explique Vanya au téléphone.

Menu prêt-à-assembler

Une autre avenue prise par les restaurateurs est celle des menus prêt-à-assembler ou des boîtes Do It Yourself. La formule est très populaire chez les restaurateurs, autant pour les tables gastronomiques que pour les adresses plus conviviales. Ainsi, le Nora Gray propose une belle offre de sauces et de pâtes fraîches ; Ramen 9000 vous invite à réaliser vous-même ses délicieux ramens, tandis que le Hoogan et Beaufort y va avec un excellent et complet menu de plats en formules prêt-à-griller et prêt-à-cuisiner. La semaine dernière, l’équipe des restaurants Le Club, Chasse et Pêche, Le Serpent et Le Filet, a poussé le concept encore plus loin en lançant le projet Trifecta qui offre un menu gastronomique complet à emporter. Rendu à la maison, il ne vous reste qu’à réchauffer et à servir. Le copropriétaire du projet, Hubert Marsolais, définit le projet comme semblable à avoir un chef à la maison.  Pour sa part, l’équipe du Tuck Shop propose son menu prêt-à-assembler « Portage » en paniers gourmands en vente sur son site web.

Livraison de paniers

D’autres restaurateurs, n’imaginant pas leur menu se transporter, ont décidé d’offrir des paniers hebdomadaires de « matières premières » : légumes, œufs, fruits, pousses et autres. C’est le cas du Manitoba qui a lancé les paniers Je veux du 20, offert via un nouveau compte Instagram. En plus de délicieux produits locaux, l’équipe du Manitoba a aussi ouvert son cellier pour l’occasion. Certains restaurants se sont pour leur part associés à des fermes locales en devenant des points de chute pour la livraison de fruits et légumes. La Buvette Chez Simone a annoncé le retour de son marché avec La Fermette, tandis que le réseau Arrivage a créé Arrivage Club qui permet à des fermiers et artisans locaux d’offrir la livraison dans de nombreux restaurants à Montréal et à Québec.

Mini-épicerie

Pour récupérer l’espace de leur salle à manger fermée, des restaurants se convertissent également en mini-épiceries pour offrir à leur clientèle de beaux produits. Le Rhinocéros du Bouillon Bilk et du Cadet, le Montréal Plaza ainsi que le Marché Tapéo-Mesón en sont deux beaux exemples. Ces restaurants offrent maintenant une intéressante variété de produits, ainsi que des plats prêts-à-manger et prêts-à-cuisiner. On trouve aussi de très belles bouteilles de vin si on veut éviter les longues files d’attente devant les succursales de la SAQ.

Les bars

Finalement, on se devait de mentionner les bars qui n’ont d’autre choix que de se réinventer alors qu’il leur est toujours impossible de vendre des bouteilles de vin. De nombreux bars ont donc opté pour les commandes à emporter ou même la livraison. Pour les encourager, nous avons créé une liste spéciale des bars où commander de la nourriture. Mention spéciale au Bar Loïc qui propose de très beaux paniers à pique-nique dans Saint-Henri. De leur côté, le Atwater Cocktail Club et le Milky Way préparent des mélanges à cocktails à emporter. Il ne vous reste qu’à y ajouter l’alcool.

Alors que la fermeture des restaurants et bars perdure, on continue d’être impressionnés par la créativité des restaurateurs qui ne baissent pas les bras et qui cherchent constamment des manières de se réinventer. La restauration continuera pendant longtemps d’être bouleversée par la crise actuelle. Toutefois, en voyant l’ingéniosité et la débrouillardise des artisans d’ici, on a confiance que l’industrie va rebondir et rayonner plus fort encore une fois la pandémie derrière nous.

Le contenu de cette page doit être mis à jour
Partagez

Et aussi…

Article suivant

Et aussi et vice-versa :