4 conseils pour s’y retrouver dans l’offre de spiritueux québécois

spiritueux québécois

Cet article sur les spiritueux québécois a été rédigé par notre collaborateur Maxime Coubès de Ma Buvette.

Au cours de cette année 2020, le marché des spiritueux québécois a connu une croissance sans précédent. Il est devenu évident pour toutes les Québécoises et tous les Québécois qu’il était essentiel de prioriser l’achat local, incluant en matière d’alcools, vins, cidres et spiritueux.

Au Québec, l’industrie des spiritueux est encore très jeune, mais on peut pourtant déjà trouver plus de 65 gins et autres alcools locaux sur les tablettes de la SAQ. 

Comment se retrouver dans cette abondance de nouveaux produits si l’on a vraiment à cœur d’encourager l’économie circulaire ?

Alors que la majorité des distilleries (près de 90 %)  travaillent avec un alcool de grains de base importé de l’Ontario, une petite minorité se démarque en travaillant dans la philosophie « du grain à la bouteille ».  C’est-à-dire que les distillateurs produisent eux-même l’alcool à base de grains qui servira à la confection de leurs spiritueux. Évidemment, cette façon de travailler implique des coûts de production beaucoup plus importants et du côté du client, il est difficile d’associer le prix au souci d’attention apporté au produit. C’est dans cette optique que la SAQ a donné un coup de pouce à ces producteurs artisanaux avec la mention «Origine Québec» sur les étagères. C’est une très bonne nouvelle bien qu’il reste encore beaucoup de travail à faire pour permettre à ces artisans de tirer leur épingle du jeu dans cet environnement actuel ultra concurrentiel. 

Afin de vous guider, voici 4 conseils pour vous aider à encourager des artisans qui ont à cœur de façonner le visage du terroir québécois à travers leurs alambics :

  1. Allez voir les réseaux sociaux de vos distilleries préférées : Les distillateurs qui travaillent avec un souci de qualité et de production locale sont fiers de leurs installations ainsi que de leurs équipes et savent le montrer sur les réseaux sociaux. Quand il y a de l’humain et des alambics, c’est un bon signe.
  2. Qualité vaut mieux que quantité : Une distillerie qui veille à la qualité de ses produits sort rarement plus de deux nouveaux produits par an. Créer des produits authentiques et pertinents avec une vraie identité, ça prend du temps.
  3. Faites du « spiritourisme » : Il n’y a rien de mieux que de rencontrer les gens derrière une étiquette pour bien connaître un produit. Toutes les bonnes distilleries vous accueilleront avec plaisir, y compris virtuellement !
  4. Les médailles ne sont pas toujours une valeur sûre : Alerte zone grise :  Les compétitions de spiritueux sont payantes et toutes n’ont pas la même rigueur. 

Voici une liste de distilleries qui travaillent dans la philosophie « du grain à la bouteille »

  1. Cirka
  2. Menaud
  3. La Chaufferie
  4. La Societe Secrete
  5. Distillerie des Appalaches
  6. Ubald (nouveau)
  7. Côte des Saints
  8. Manufacture
  9. Grand Dérangement
  10. Lore & Legends
  11. Domaine Lafrance
  12. Shefford
  13. Intermiel

On espère que cet article vous aidera dans vos prochains achats de spiritueux et vous incitera à en apprendre encore plus sur les artisans derrière les beaux produits que nous avons la chance d’avoir au Québec !

Pour suggérer une amélioration à cet article c’est ici !


Photographié par Illustration Maxime Coubès

À emporter

Lunch

Restos pas chers

Du magazine

Isabelle Legeron : Une histoire de vin, de femme et de convictions

Le monde vinicole est fascinant. Il regorge d’histoires inspirantes dont le vin est le moteur. Parmi elles, celle d’une grande passionnée, d’une femme qui a su se démarquer grâce à son authenticité, sa simplicité et ses convictions inébranlables. Isabelle Legeron est non seulement la fondatrice du RAW WINE, qui regroupe des passionnés de vin nature de partout sur la planète, mais surtout la première et unique française à avoir obtenu le titre de Master of Wine.

Présenté par