Chargement

La santé mentale à l’ère de la COVID-19 : quelques suggestions de ressources

Publié le 13 avril 2020
ressources santé mentale covid-19

La santé mentale à l’ère de la COVID-19 : quelques suggestions de ressources

On aimerait commencer cet article par vous rappeler que vous n’êtes pas seuls. Très souvent l’isolement est une charge mentale incontestable. Dans le contexte actuel de pandémie, l’anxiété, la peur et l’inquiétude s’invitent elles aussi dans nos foyers. Pour les personnes souffrant de troubles psychologiques, cette situation ne fait que renforcer les problèmes.

Pensez à parler à votre psychologue actuel ou passé; de nombreux professionnels de la santé mentale exercent encore à distance pendant cette période compliquée.

Pour les personnes ne bénéficiant pas de suivi psychologique régulier, de nombreux organismes sont également mis à disposition pour apporter de l’aide à distance à toutes celles et tous ceux qui en aurait besoin via téléphone, messages texte ou clavardage au Québec :

  • Info-social 811 : Info-Social 811 est un service de consultation téléphonique gratuit et confidentiel qui permet de joindre rapidement un professionnel en intervention psychosociale. On peut directement appeler au 811 ou consulter le site pour plus de détails.
  • centredecrise.ca/listecentres : services offerts 24/7 pour la population en détresse
  • Tel-Aide : Centre d’écoute offert 24/7 aux gens qui souffrent de solitude, de stress, de détresse ou qui ont besoin de se confier : 514 935-1101 
  • Écoute entraide : Organisme communautaire qui soutient les personnes aux prises avec de la souffrance émotionnelle : 514 278-2130 ou 1 855 EN LIGNE;
  • Service d’intervention téléphonique 1 866 APPELLE (277-3553).
  • Pour toute inquiétude en lien direct avec la propagation de la COVID-19, vous pouvez également composer le 418 644-4545, le 514 644-4545, le 450 644-4545, le 819 644-4545 ou le 1 877 644-4545 (sans frais) pour obtenir de l’information.  Pour les personnes sourdes ou malentendantes, composez le 1 800 361-9596 (sans frais).

Il est également fortement conseillé de :

  • Rester connecter avec ses proches. Le XXIe siècle nous permet de communiquer facilement d’un quartier à un autre, d’un pays à un autre, d’un continent à un autre via nos téléphones, ordinateurs et appareils électroniques en tout genre. Appeler une personne que l’on aime fait beaucoup de bien au moral.
  • Limiter sa consommation de nouvelles journalières. Rester connecter sur son téléphone ne veut pas dire consommer en masse de l’information. Consulter des sources d’informations fiables est plus que jamais essentiel. Il est important (surtout en ce moment) de mettre de la distance entre les nouvelles quotidiennes et soi-même. Les chiffres annoncés chaque jour peuvent devenir très vite accablants et démoralisants. Il s’agit donc de savoir quand se renseigner et de prévoir des pauses.
  • S’alimenter de bonnes nouvelles… Et oui, même si cela peut être difficile à croire, il y a de très belles choses qui se passent dans le monde en ce moment. On citera par exemple, les dauphins à Venise, la diminution considérable de la pollution, l’Himalaya qui, auparavant caché par un grand nuage de pollution, pointe aujourd’hui le bout de son nez dans le Nord de l’Inde.
  • Faire du sport, manger sainement, bien dormir, méditer… Autant de sources de bien-être universelles et inépuisables ! Même si cela semble difficile, on essaye de diminuer notre consommation de tabac, de caféine et d’alcool.

Pour plus d’informations, consultez le site officiel du Gouvernement du Québec.

Source :
Site Officiel du Gouvernement du Québec

À lire aussi :
Survivre à la quintaine : les petits conseils de l’équipe Tastet

© Illustration Shezzytea – Instagram

J’aimerais proposer une amélioration à cet article