Chargement

Une nouvelle ère pour l’industrie de la restauration : larrys annonce la fin des pourboires !

Un an et trois mois en pandémie, ça donne le temps de réfléchir ; devoir fermer pendant (presque) autant de temps pousse la réflexion encore plus loin. Tout au long de ces mois d’incertitude et tandis que l’on disait adieu à certains restaurants qui avaient, pour certains, marqué la gastronomie montréalaise, bien des travailleurs du milieu se sont posés de nombreuses questions mais surtout se sont demandés comment aura changé l’industrie de la restauration à la réouverture, pour le meilleur ou pour le pire.

Cette réouverture des restaurants, on l’a espérée, attendue désespérément ; on aura compté les jours et maintenant qu’elle est là, certains restaurateurs passent à l’action pour offrir à leurs travailleuses et travailleurs de meilleures conditions de travail dans un contexte plus stable pour enfin reconnaitre ces derniers comme des professionnels.

Le larrys, café-buvette bien-aimé du Mile-End, a ainsi annoncé la fin des pourboires dans leur établissement en même temps que la date de réouverture.

Voici leur témoignage :

« À partir du 7 juin, on sera ouverts avec service complet sur notre terrasse et on a très hâte ! Il y aura du tartare, des huîtres, du vin nature et des cocktails dans des vrais verres et pas mal tout ce qui vous (et nous) a manqué du larrys. Une chose qui ne sera pas au rendez-vous c’est la possibilité de laisser un pourboire pour votre serveur/se.

Ce n’est pas un manque de reconnaissance pour vos pourboires généreux au fil des ans, surtout pendant les derniers 14 mois ou nous n’avons pas pu vous offrir une expérience avec service complet. On est reconnaissants et on vous remercie. 

La dernière année nous a permis beaucoup de temps pour réfléchir à nos valeurs et au futur. Ça a été une année de changement dans beaucoup de domaines, incluant le nôtre. Une chose que nous avons réalisée c’est que le gagne-pain de notre équipe de service de devra pas dépendre ni de votre générosité, ni si vous décidiez ou non de venir chez nous en premier lieu.  

Les gens qui nous servent sont des professionnels et nous croyons qu’il est temps qu’il soient rémunérés comme des professionnels par leur employeur (nous) plutôt que nos clients (vous, on espère!). 

Ce changement nous permet aussi de continuer à réduire l’écart salarial entre le personnel en salle et celui en cuisine, parce que les employés de cuisine sont aussi des professionnels ! 

Nous sommes chanceux d’avoir une équipe de rêve : empatique, progressive et ouverte d’esprit et nous n’aurons pu nous engager dans ce changement sans son appui et son enthousiasme. 

On est excités de participer à un mouvement pour faire de l’industrie de la restauration un milieu plus équitable et professionnel. On entend parler de restaurants qui cherchent à offrir de l’assurance-santé pour leur personnel, qui s’opposent au machisme toxique en cuisine, qui s’assurent que leurs employés aient accès à des pauses et des congés de malade et plein d’autres changements positifs. 

Ce sont des changements nécessaires depuis longtemps mais qui font peur dans une industrie où l’on ne tient souvent que par la peau des dents. Le changement prendra du temps, mais c’est un processus nécessaire et on sent que le vent souffle dans la bonne direction.

Alors oui, les prix affichés sur notre menu seront un peu plus élevés mais comme vous n’aurez plus à laisser de pourboire vous paierez plus ou moins le même prix ! On passe au modèle sans pourboire à partir du 7 juin, alors dépêche-toi si tu as envie de laisser un bon pourboire à ton serveur préféré ! »

© Photo Alison Slattery — Instagram

J’aimerais proposer une amélioration à cet article