Philippe Laprise redécouvre la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean

Présenté par
Philippe Laprise avec Carl Bouchard conference de presse saguenay vignoble saguenay bernard et philippe saguenay degustation de vin saguenay tour avion saguenay avion saguenay lunch cafe exode saguenay cueillir framboise saguenay mathieu et philippe saguenay bouchee camerise saguenay carotte saguenay taillon et fils saguenay creme glacee maison du bleuet saguenay carl et philippe saguenay vache saguenay annie et philippe saguenay fromages bouchard saguenay

Philippe Laprise redécouvre la région du Saguenay–Lac-St-Jean

On s’est aventuré au Saguenay–Lac-Saint-Jean dans le cadre de la tournée Mangeons local plus que jamais!, une initiative de l’Union des producteurs agricoles qui fait rayonner les agriculteurs du Québec. C’est avec un enthousiasme contagieux que la Fédération de l’UPA du Saguenay–Lac-Saint-Jean avait organisé, en collaboration avec Zone Boréale,  une journée tout simplement mémorable pour l’ambassadeur de la région, l’humoriste Philippe Laprise. La tournée proposait des arrêts au Vignoble Couchepagane, au Maraîcher du 1er rang, à la Ferme Taillon & Fils et chez Bouchard Artisan Bio.

Originaire du Saguenay–Lac-Saint-Jean, Philippe parle toujours fièrement de sa région. Ayant débuté sa carrière avec des matchs d’impro dans sa région natale, Philippe a fait bien du chemin depuis : on le connaît maintenant comme un humoriste redoutable et apprécié, partout au Québec. En plus de ses nombreux projets sur scène et au petit écran, Philippe a mis sur pied sa propre fondation en 2018 visant à soutenir les enfants et les familles qui vivent avec un diagnostic de trouble du déficit de l’attention. Sa prochaine levée de fonds se déroulera d’ailleurs dans la région alors qu’il traversera le lac Saint-Jean en pédalo; une idée un peu farfelue, tout à fait à son image! 

À l’écouter parler de sa région, on comprend rapidement qu’il a le Saguenay–Lac-Saint-Jean tatoué sur le cœur. Et ce n’est pas pour rien : le paradis du bleuet a en effet beaucoup à offrir et à voir. La région est un heureux mélange entre plaines, champs, lacs, montagnes et rivières. On peut y admirer un lot de paysages pittoresques qui nous font tomber sous le charme en un instant. 

Vignoble Couchepagane

S’il y a quelque chose qu’on ne s’attend pas à retrouver au Saguenay–Lac-Saint-Jean, c’est bien du bon vin produit localement ! Le climat nordique de la région n’attire pas typiquement les vignerons, mais les frères Tremblay, eux, n’ont pas eu froid aux yeux lorsqu’ils se sont lancés en affaires! Depuis plus de 20 ans,  Bernard et Denis Tremblay entretiennent le Vignoble Couchepagane à Métabetchouan-Lac-à-la-Croix où ils cultivent 14 cépages différents sur leur terre de cinq acres. Sur place, ils vendent des vins blancs, rouges, rosés, en plus de différents spiritueux! Du bonheur pour tous les palais! 

Philippe a bien profité de la gamme de produits offerte au vignoble. Pour chaque dégustation , il s’exclamait « Wow! C’est écœurant! » ou encore « Ça, j’aime vraiment ça! ». Visiblement, les produits du Vignoble Couchepagane  l’ont bien impressionné. En plus de la dégustation, nous avons eu l’opportunité de visiter le chai et le vignoble en compagnie de Bernard qui a partagé son savoir avec Philippe.

Un envol au-dessus du lac

L’UPA du Saguenay–Lac-Saint-Jean réservait une surprise bien spéciale à Philippe en cours de journée. L’ambassadeur a eu droit à des prises de vues incroyables de la région et du lac à vol d’oiseau lors d’un tour d’avion avec un producteur agricole. Cela dit, entrer dans l’appareil fut une aventure en soi ! C’est avec des souliers en moins que Philippe a pu s’installer plus confortablement dans le très petit avion. « Je suis ici pour Mangeons local, mais je réalise que j’aurais dû moins manger pour rentrer dans l’avion », a dit Philippe en riant. Ce tour d’avion aux côtés du pilote et agriculteur Christian Taillon était le prélude d’une visite à la ferme familiale, prévue plus tard en journée.

Le Maraîcher du 1er rang

Nous avons visité Mathieu Parent, propriétaire de la ferme Maraîcher du 1er rang, le jour de son 26e anniversaire.  Malgré son jeune âge, il a acheté la Ferme André Lévesque il  y a trois ans déjà. Beaucoup d’améliorations ont été apportées par Mathieu depuis l’acquisition, même s’il admet que M. Lévesque est encore présent en tant que mentor.  La ferme y vend une belle variété de légumes, notamment des citrouilles et des pommes de terre. Elle offre également une expérience d’autocueillette de framboises assez inoubliable avec une superbe vue sur le lac Saint-Jean. Le Maraîcher du 1er rang, c’est une belle histoire de relève qui donne espoir pour le futur agricole de la région.

Philippe et son fils Elliott, qui l’accompagnait pour la tournée, s’en sont donné à cœur joie en parcourant les rangs de framboisiers ensemble en quête de la framboise parfaite. La terre de Mathieu est magnifique et l’ambassadeur a été particulièrement charmé par les différentes variétés de laitues cultivées et leur bel amalgame de couleurs. « Honnêtement, chapeau! », a dit Philippe à Mathieu. « J’en reviens pas que t’aies juste 26 ans. Je te confirme que ça n’a rien à voir avec moi à 26 ans. C’est bon, on a besoin de relève comme toi », a-t-il déclaré, admiratif. En effet, le travail de Mathieu est remarquable, et ce n’est qu’un début.

Ferme Taillon & Fils

Christian Taillon a ensuite invité Philippe à visiter sa ferme familiale, Taillon & Fils, située à Saint-Prime. L’entreprise se spécialise en production de lait et de céréales biologiques. On y cultive entre autres du blé, du seigle, du sarrasin, de l’orge et du canola. La ferme s’est aussi associée à Nutrinor pour l’élevage de volaille sans antibiotiques dans de nouveaux poulaillers munis des plus récentes technologies. 

Taillon & Fils est reconnue pour la qualité de son chanvre dont elle récolte uniquement les graines. La famille Taillon investit dans des travaux de recherche pour trouver de nouveaux moyens d’exploiter cette culture émergente. Philippe était bien surpris de la ressemblance frappante entre le chanvre et le cannabis. Même à l’odeur, il est facile de les confondre. Bien que ces deux plantes viennent toutes deux de la même famille, le chanvre contient  moins de 0,3% de THC, le composé psychoactif qu’on retrouve en quantité beaucoup plus importante dans le cannabis.

Maison du Bleuet

Qui dit Saguenay–Lac-Saint-Jean, dit bleuets. C’est pourquoi un petit arrêt s’imposait à la Maison du Bleuet. Le magasin propose une quantité astronomique de produits fabriqués à base de la perle bleue. De la bière, du thé, du chocolat, des chandelles, du savon à main, et on en passe! La visite s’est terminée avec une crème glacée molle aux bleuets tout simplement délicieuse! 

Bouchard Artisan Bio

Depuis cinq générations, la famille Bouchard vit de sa production laitière à Saint-Félicien. Les propriétaires produisent avec fierté des aliments certifiés biologiques sans agents de conservation, d’OGM ou de pesticides. La recette de leurs produits  savoureux? Des vaches bien traitées! Les Bouchard affirment d’ailleurs avec conviction que les producteurs de lait, ce sont les vaches, pas eux! Selon la famille, le respect pour la nature, les animaux et la terre qui leur a été léguée par leurs ancêtres est primordial. Depuis 1993, l’entreprise est également une fromagerie artisanale. Un tuyau conduit directement le lait des vaches vers l’atelier de transformation, ce qui garantit au consommateur un produit frais, complètement à l’image de la famille Bouchard!


À peine arrivé sur place, Philippe était déjà en train de converser avec Carl et Annie Bouchard. Les éclats de rire étaient au rendez-vous. « En tout cas, je trouve ça vraiment hot que vous soyez une grosse famille comme ça. C’est différent de ce qu’on voit. Il y a vraiment du monde pour prendre la relève », a dit Philippe. Il est vrai que Bouchard Artisan Bio est une entreprise familiale multigénérationnelle qui respire la joie de vivre et la chaleur humaine!

Région boréale, accueil chaleureux

On confirme que la générosité et la convivialité des gens du Saguenay–Lac-Saint-Jean, dont on entend tant parler, sont véridiques ! Les producteurs de cette région boréale ont apprivoisé leurs terres de manière à y cultiver une belle variété de produits locaux. Manger local prend tout son sens dans ce coin de pays où tout le monde semble se connaître et où la communauté d’agriculteurs se tient les coudes serrés. C’est bien ce sentiment de camaraderie qui fait en sorte que Philippe se sent chez lui lorsqu’il met les pieds dans sa région natale. « C’est le fun de venir ici pour découvrir ou redécouvrir ce que je sais qui existe, mais de me faire surprendre encore avec des affaires, je trouve ça important. Je trouve ça important notamment que les gens comprennent qu’à côté de chez eux, on a ce qu’il faut. En plus, aujourd’hui, personne n’a d’excuse, parce que l’application Mangeons local ! est tellement bien faite! Même les gens qui viennent en vacances, ils ouvrent l’application, ils cliquent, puis ils savent ce qu’ils ont autour d’eux pour consommer local », a-t-il dit. 

C’est avec l’estomac bien rempli et de nouvelles connaissances que l’on quitte le Saguenay–Lac-Saint-Jean pour notre prochaine destination, mais on s’est fait la promesse de revenir ! Après tout, la région rassemble de nombreux producteurs que l’on a hâte de rencontrer pour découvrir ce magnifique coin de pays à nouveau. 


Photographié par Tastet

À emporter

Lunch

Restos pas chers

Du magazine

Isabelle Legeron : Une histoire de vin, de femme et de convictions

Le monde vinicole est fascinant. Il regorge d’histoires inspirantes dont le vin est le moteur. Parmi elles, celle d’une grande passionnée, d’une femme qui a su se démarquer grâce à son authenticité, sa simplicité et ses convictions inébranlables. Isabelle Legeron est non seulement la fondatrice du RAW WINE, qui regroupe des passionnés de vin nature de partout sur la planète, mais surtout la première et unique française à avoir obtenu le titre de Master of Wine.

Présenté par