On (re)découvre le Bas-Saint-Laurent avec Rémi-Pierre Paquin

Présenté par

Cet été, à l’occasion de la tournée Mangeons local, l’Union des producteurs agricoles nous invite à savourer les produits d’ici directement à la ferme  Pour nous mettre en appétit, quatre ambassadeurs feront des virées gourmandes dans autant de régions du Québec. 

Première destination: le Bas-Saint-Laurent! Après avoir été ambassadeur de la Mauricie, l’an dernier, l’artiste Rémi-Pierre Paquin a accepté de jouer à nouveau ce rôle, cette fois pour se régaler de délices du «bas-du-fleuve»!

Une bonne dose de passion

Rémi-Pierre Paquin en compagnie des propriétaires de la ferme du Vert Mouton Donald Dubé et Laurence Fisher ainsi que du Président de la Fédération régionale de l’UPA Bas-Saint-Laurent Gilbert Marquis.

L’acteur qu’on a pu voir dans la série C’est comme ça que je t’aime a eu plusieurs raisons de tomber amoureux de la région. D’abord, en visitant les serres de la Ferme du Vert Mouton, à Saint-Valérien, où Donald Dubé et Laurence Fisher cultivent plus de 40 variétés de légumes. C’est d’ailleurs eux qui fournissent le restaurant Chez Saint-Pierre, de la chef Colombe St-Pierre, un incontournable du coin.

Rémi-Pierre Paquin à la Bergerie de la Colline

Rémi-Pierre a aussi goûté aux saucisses d’agneau de Stéphanie Ross, à la Bergerie de la Colline, de Sainte-Angèle-de-Mérici, dont la Boréal de la Colline assaisonnée aux pousses de sapin et au poivre des dunes. Au Vignoble Carpinteri, à Saint-Ulric, il a pu siroter un petit verre de «Toniac», une version bas-laurentienne du cognac élaborée par le proprio Tony. Le verdict de Rémi-Pierre ? «C’est du monde qui tripe sur ce qu’ils font. C’est ce qui m’a allumé aujourd’hui : la passion du monde!»

Vignoble Carpinteri

De belles collaborations

Rémi-Pierre Paquin en compagnie du chef du restaurant Arlequin Adrian Pastor dressant ses assiettes.

Sur l’heure du midi, Rémi-Pierre a eu droit à un festin du terroir au restaurant Arlequin, à Rimouski. Au menu: en entrée, un ceviche de flétan préparé par Adrian Pastor, sous-chef de l’établissement (et, accessoirement, demi-finaliste à la dernière saison de l’émission Les Chefs!) et, pour plat principal, une blanquette de veau accompagnée de pommes de terre aux herbes salées du bas-du-fleuve. «C’était un petit veau Charolais des Élevages Vincent Gagnon, un jeune éleveur qui a repris la ferme de son père», tient à préciser le chef-propriétaire Tommy Roy. 

Ceviche de flétan du chef Adrien Pastor du restaurant Arlequin

Le chef, qui est natif de Point-au-Père, se compte chanceux de pouvoir collaborer avec une nouvelle génération de producteurs, que ce soit à son restaurant ou à sa cuisine de transformation qu’il a récemment ouverte. C’est d’ailleurs là qu’il a initié Rémi-Pierre à la boucherie, en lui montrant comment prélever l’araignée, une pièce noble située sur l’aine de l’animal «que le boucher se réserve habituellement». Tommy a été plutôt impressionné par son talent de boucher: «Il est très habile du couteau. Je lui ai même proposé une job!» Si Rémi-Pierre n’était pas déjà propriétaire de trois succursales du pub irlandais Le Trèfle, il aurait peut-être accepté!

Les routes gourmandes du Québec

Envie d’aller à la rencontre des producteurs d’ici? Téléchargez l’application Mangeons local pour connaître les fermes ouvertes au public, les marchés publics et les restaurants Aliments du Québec au menu qui mettent en valeur les produits québécois. Pour des idées d’activités estivales aux quatre coins de la province, consultez le calendrier Mangeons local et n’oubliez surtout pas de réserver!

Voyez la virée gourmande de Rémi-Pierre Paquin dans le Bas-Saint-Laurent !


Photographié par Hugo Roy

À emporter

Souper

Tard le soir

Du magazine

Isabelle Legeron : Une histoire de vin, de femme et de convictions

Le monde vinicole est fascinant. Il regorge d’histoires inspirantes dont le vin est le moteur. Parmi elles, celle d’une grande passionnée, d’une femme qui a su se démarquer grâce à son authenticité, sa simplicité et ses convictions inébranlables. Isabelle Legeron est non seulement la fondatrice du RAW WINE, qui regroupe des passionnés de vin nature de partout sur la planète, mais surtout la première et unique française à avoir obtenu le titre de Master of Wine.

Présenté par