La tournée gourmande de Marianne St-Gelais au Saguenay–Lac-Saint-Jean

Présenté par

Originaire de Saint-Félicien, au Saguenay–Lac-Saint-Jean, Marianne St-Gelais préfère manger local pour des raisons environnementales et « parce que c’est meilleur au goût ! » Pas étonnant qu’elle ait été choisie pour être ambassadrice de la tournée Mangeons local, de l’Union des producteurs agricoles (UPA), présentée par Aliments du Québec. « On a vraiment des produits qui peuvent nous rendre fiers ! », soutient l’ex-patineuse de vitesse et triple médaillée olympique. Elle en a d’ailleurs eu la délicieuse confirmation en visitant quelques fermes de son coin de pays.

Un jardin sur le bord du fjord

Marianne a eu un véritable coup de cœur pour Carmen Tremblay, la copropriétaire de La Vieille Ferme, à Saint-Fulgence. « C’est une passionnée, ça se sent ! » Carmen et son conjoint, Napesh Lapointe, élèvent un troupeau de moutons et cultivent des fruits et des légumes sur un magnifique domaine de 52 hectares qui donne sur le fjord du Saguenay. « La vue n’a pas de bon sens ! », s’exclame celle qui a profité de sa visite pour faire l’autocueillette de pommes dans les vergers où sont également cultivées des prunes et des poires. Le couple tient également un marché où Marianne a fait provision de produits de la ferme, notamment leurs fameuses merguez d’agneau.

Un savoir-faire familial

À Jonquière, Marianne a été accueillie par trois générations de passionnés à la Fromagerie Blackburn. En 2006, cette ferme laitière fondée il y a près de 100 ans par Napoléon Blackburn a été reprise par ses arrière-petits-enfants qui en ont également fait une fromagerie. « Ce qui est bien, c’est que tout le monde met la main à la pâte ! », observe Marianne. Elle a d’ailleurs pu voir les Blackburn à l’œuvre en visitant l’étable (« On est arrivés quelques secondes après qu’une vache ait donné naissance à un veau ! ») et les salles d’affinage où sont vieillis des fromages comme le Mont-Jacob, qui a remporté de nombreuses distinctions. « C’était super intéressant de voir l’arrière du décor et ensuite de pouvoir goûter à ces fromages qui nécessitent 30 jours ou deux ans de vieillissement. »

Le paradis des petits fruits

Marianne a terminé sa journée au Domaine Le Cageot, une microdistillerie qui se spécialise en vins et spiritueux de petits fruits, comme la framboise, le cassis et le bleuet (« Une richesse du Lac-Saint-Jean ! »). La sportive confie avoir découvert cette entreprise il y a à peine quelques semaines et y être retournée à plusieurs reprises, au point de s’être liée d’amitié avec le propriétaire Pierre-Philippe Tremblay. « Il fait un mousseux de bleuet qui est débile. Honnêtement, ça goûte le ciel ! » Marianne confirme que le vin blanc de Pierre-Philippe est aussi délicieux. Elle conseille toutefois de le commander d’avance, puisque les bouteilles s’envolent rapidement. On peut aussi faire la dégustation des produits du domaine sur place. « Je suis vraiment choyée de l’avoir à côté de chez nous ! »

Les routes gourmandes du Québec

Envie d’aller à la rencontre des producteurs d’ici ? Téléchargez l’application Mangeons local pour connaître les fermes ouvertes au public, les marchés publics et les restaurants Aliments du Québec au menu qui mettent en valeur les produits québécois. Pour des idées d’activités aux quatre coins de la province ou à l’occasion des Portes ouvertes Mangeons local, le 10 septembre prochain, consultez le calendrier Mangeons local ou utilisez l’application afin de connaître la liste des fermes participantes.

Voyez la virée gourmande de Marianne St-Gelais au Saguenay-Lac-Saint-Jean!


Photographié par UPA

À emporter

Bars à vin

Du magazine