La Sainte Trinité du hot-dog Michigan

Hot-dog Michigan

Un hot-dog steamé, c’est comme écouter Harry Potter 1 en français. On parle ici d’un synonyme de réconfort qui s’apparente à une chaude brise frôlant votre visage par un doux matin d’été. La moiteur du pain qui colle au palais rendrait le plus grand des anxieux calme et détendu.

Un hot-dog toasté se comparerait plutôt à écouter Le Seigneur des Anneaux 3, version originale, avec les scènes supprimées — une œuvre mature et étoffée.

Bien que le débat steamé/toasté continuera longtemps de faire couler encre et salive, peu se positionnent sur le sort du hot-dog Michigan. L’oublier dans l’équation serait une erreur monumentale, voire un blasphème !

Le hot-dog Michigan, c’est la Sainte Trinité — saucisse, pain et sauce tomate viandeuse. Quel être humain sain d’esprit lèverait le nez sur une telle perfection ?

La sauce Michigan

Un établissement qui a à cœur le hot-dog Michigan et qui le respecte aura une sauce conçue à cet effet. Il est trop fréquent de voir des néophytes et des malheureux utiliser la même sauce pour leur Michigan que leur plat de spaghetti à la viande.

La sauce Michigan s’apparente à une Bolognaise, mais se doit d’être très épaisse et légèrement épicée. L’idée d’y retrouver de gros morceaux de carotte ou de céleri devrait automatiquement vous faire hérisser tous les poils du corps !

Prenons comme exemple – Dieu ait son âme! – la mythique Pataterie chez Philipe. L’établissement avait tant à cœur l’art du Michigan qu’il vendait sa sauce en pot. Un exemple à suivre pour toutes les cantines de cette province.

Michigan vapeur ou toasté ?

Comprendre et accepter que le hot-dog Michigan détrône sa version dépouillée ne règle pas le dialogue vapeur/toasté. En effet, vous retrouverez dans le monde du Michigan la même question existentielle.

Un hot-dog Michigan vapeur est normalement servi dans une barquette de styromousse ou dans un plat en aluminium. On recouvre le hot-dog de sauce et on le déguste avec couteau et fourchette.

L’expérience toastée est complètement différente. Généralement présenté comme un hot-dog traditionnel (papier ciré ou barquette en carton), on y dépose délicatement une petite quantité de sauce afin que le Michigan se tienne dans la main.

Soyez averti ! Le prix de votre Michigan est un bon indicateur de ce que vous recevrez à manger. S’il y a un grand écart entre le prix du hot-dog régulier et celui du Michigan, c’est probablement qu’on vous servira un steamé débordant de sauce. A contrario, si le prix du Michigan s’apparente à celui du traditionnel, on vous proposera certainement un Michigan « pauvre » en sauce et qui se tient.

Tout amateur de hot-dog qui n’est pas familier avec le Michigan devrait se remettre en question. Vous êtes à l’image d’un grand fan de la Ligue nationale de hockey qui joue au cosom, mais ne sait pas patiner.

Je vous en supplie, rendez-vous dans vos cantines favorites et donnez une chance à ce délicieux mets.

Hot-dog Michigan, je t’aime.


Photographié par Alison Slattery

À emporter

Bars à vin

Du magazine

Restaurants ouverts le 24 juin

Préparez-vous à trinquer et à célébrer la Saint-Jean comme il se doit. Voici notre sélection des meilleurs restaurants ouverts le 24 juin.