Adviso x Tastet : 5 conseils numériques pour les restaurateurs

conseils numériques adviso

Dans les conditions actuelles, le numérique est plus que jamais au cœur de nos vies. Avec les mesures de distanciation sociale, la communication numérique est souvent devenue indispensable !

En collaboration avec Adviso, firme d’experts en stratégie et marketing numérique, voici quelques conseils numériques pour les restaurateurs, très utiles en ces temps de crise, mais également en temps normal :

  1. Ne remettez plus à demain la mise à jour (ou la création) de votre site web Commencez par le minimum, c’est-à-dire vous assurer que votre site contienne les éléments essentiels suivants : 
    • Version mobile
    • Coordonnées (avec une intégration de Google Map c’est encore mieux)
    • Heures d’ouverture (incluant en ce moment une mise à jour COVID)
    • Menu 
    • À propos du restaurant, du chef, etc.
    • Photos de l’ambiance et des plats (donnez l’eau à la bouche à vos visiteurs !)

    Un truc de champion : créez ou mettez à jour votre fiche Google My Business. Cette fiche a un impact sur l’affichage de vos informations dans les résultats de recherche de Google.

    Si la création d’un micro site web représente trop de coûts pour vous dans le contexte actuel, assurez-vous que ces informations essentielles soient disponibles sur vos réseaux sociaux.

    2. Maintenez un synergie entre les réservations, les livraisons et les commandes en ligne 

    Avec la réouverture annoncée des restaurants, il sera primordial de se doter ou d’optimiser les options de sa plateforme de réservation. Celle-ci permet, avec une bonne configuration, de mieux prévoir et gérer le flux de clients attendus tout en optimisant considérablement l’expérience client.

    Bien que le retour dans les salles à manger soit possible, une chose est certaine : les derniers mois ont fait grimpé de 160 % le commerce électronique dans le secteur de la restauration. Il y a donc là une opportunité à ne pas délaisser de si tôt. D’une part parce que certains clients y ont pris goût et d’autre part car il faudra continuer à compenser pour le pourcentage non-occupé des places physiques. 

    Ici, deux options s’offrent à vous. La première, souvent la plus facile, est de faire affaire avec une plateforme de livraison. Or cette option n’est pas automatiquement synonyme de rentabilité, puisque les restaurants paient entre 15 et 30 % de la valeur des commandes journalières à ces plateformes et que les marges de profits sur la nourriture tournent autour de 9 % en restauration.

    La deuxième option consiste à affecter des employés (autrefois serveurs) à la gestion des commandes par téléphone et en ligne ainsi qu’à la livraison dans un territoire délimité. Option moins coûteuse, elle vous permet de conserver vos employés et d’avoir des interactions directes avec votre communauté. 

    Peu importe l’option envisagée, pour que la livraison soit profitable, n’hésitez pas à redoubler d’efforts dans l’animation de vos médias sociaux pour maintenir l’engouement autour de votre offre à la fois en ligne et en salle à manger. Il peut également être intéressant de développer des menus exclusifs à la livraison, plus adaptés à la nouvelle réalité et à l’expérience des clients qui mangeront de chez eux.

    3. Bâtissez une communauté et gardez le contact

    Que ce soit sur Facebook, Instagram (ou Tiktok), bâtir et entretenir une communauté en ligne peut assurément vous aider à conserver un seuil d’affaires acceptable malgré le pourcentage limité de places autorisées en salles à manger. La discussion crée un sentiment d’appartenance, incite au partage et peut contribuer à faire découvrir votre établissement et votre offre adaptée. Elle permet en plus de rester en contact avec les habitués de votre restaurant et d’attirer de nouveaux clients. 

    Si vous deviez ne choisir qu’un seul réseau social présentement, on vous conseillerait Instagram. Non seulement est-il le réseau social le plus consulté par les jeunes de 16 à 34 ans au Québec, mais son modèle d’affaires repose essentiellement sur le partage de photos, de vidéos et d’histoires. Il cadre bien avec l’industrie des foodies et de la restauration haute en couleurs et en textures.

    Profitez de l’occasion pour essayer de nouvelles choses, et surtout, soyez transparent avec votre communauté. Publiez du contenu attrayant et engageant, faites des petits concours, etc. 

    4: Profitez de la publicité à tarif réduit dans les médias numériques locaux

    Les prix des affichages publicitaires sont présentement en chute de 30 à 70 %. Combiné avec des placements sur Facebook, il peut être intéressant pour les restaurants de placer quelques publicités afin d’amplifier la portée de leurs initiatives. 

    Cela permet d’encourager des médias locaux qui offrent des prix très compétitifs et qui contribuent à la relance de l’économie locale. 

    5. Explorez de nouvelles avenues grâce au numérique

    Ce qui est inspirant dans le contexte actuel, c’est de voir beaucoup de restaurants faire preuve d’audace et de créativité afin de se réinventer. Vous n’êtes pas à l’aise avec le numérique? Peut-être qu’un de vos employés l’est! C’est le bon moment de combiner vos forces et de sortir des silos de l’ère pré-covid. 

    Allez-y : organisez une séance de brainstorming avec votre équipe et considérez même les idées les plus folles. Sortez de votre industrie et observez ce que d’autres entreprises font. Vous serez surpris de découvrir ce qui peut être adapté à la restauration. 

    Testez de nouveaux formats sur les médias sociaux (photo, vidéo, stories, live, podcast, webinaires, etc.), faites des démonstrations/tutoriels en live, offrez un cours en ligne sur un sujet culinaire ou encore sortez votre ebook. Il n’y a pas de limites à la créativité !

    Si vos processus de commandes téléphoniques sont maîtrisés, vous pouvez commencer à tester gratuitement les plateformes de commerce en ligne. La plupart offrent une version d’essai gratuite. Vous pourriez ainsi envisager développer une offre de produits pouvant y être vendus (ex: menus à thèmes, boîtes à lunchs, plats congelés, vêtements à l’effigie de votre marque, etc)

    N’ayez pas peur d’essayer des choses dans les temps qui courent, même si ce n’est pas tout à fait au point ou aussi parfait que vous l’espériez. Les restaurants qui sortiront forts de cette crise seront ceux qui auront accueilli et intégré le changement avec agilité.


Photographié par Alison Slattery

À emporter

Lunch

Restos pas chers

Du magazine

Isabelle Legeron : Une histoire de vin, de femme et de convictions

Le monde vinicole est fascinant. Il regorge d’histoires inspirantes dont le vin est le moteur. Parmi elles, celle d’une grande passionnée, d’une femme qui a su se démarquer grâce à son authenticité, sa simplicité et ses convictions inébranlables. Isabelle Legeron est non seulement la fondatrice du RAW WINE, qui regroupe des passionnés de vin nature de partout sur la planète, mais surtout la première et unique française à avoir obtenu le titre de Master of Wine.

Présenté par