Chargement

Eska : préserver l’environnement une bouteille à la fois

Publié le 16 juin 2021
eska

Ce contenu est présenté par Eska

Eska, c’est avant tout une histoire québécoise, une aventure qui a débuté en Abitibi il y a plus de 9000 ans lorsque la fonte d’un glacier a donné naissance à l’Esker de Saint-Mathieu-Lac-Berry. C’est à même la rivière souterraine de l’Esker qu’est aujourd’hui puisée l’eau que l’on boit. À ce jour, la source continue d’être alimentée par l’eau de pluie qui est filtrée naturellement par le sol. Si l’on peut bénéficier de cette magnifique ressource naturelle, c’est notamment grâce aux efforts que déploie Eska pour assurer sa préservation. 

Un cycle de vie renouvelable à l’infini

Eau embouteillée et conscience écologique ne sont généralement pas des termes qui s’accordent bien. Or Eska tenait fermement à réconcilier ces deux concepts. Oui, les bouteilles de plastique qui se recyclent sont monnaie courante, mais ça ne veut pas dire qu’elles sont écologiques pour autant. Eska a décidé de faire partie de la solution en devenant le premier grand embouteilleur au pays à utiliser des bouteilles faites de plastique entièrement recyclé. Concrètement, qu’est-ce que que ça signifie? Que lorsqu’on achète une bouteille d’eau Eska, on sait qu’aucun nouveau plastique n’a été fabriqué dans le processus. Si tout le monde emboitait le pas, à terme, la production de plastique destiné à la fabrication de bouteilles pourrait être complètement stoppée. On aimerait voir toutes les compagnies d’embouteillage déployer les mêmes efforts, et c’est un pas dans la bonne direction.

La protection de l’esker, la priorité numéro un d’Eska

Eska s’est donnée la mission de réduire son empreinte écologique. Le but est de redistribuer aux Québécoises et aux Québécois une ressource de chez eux tout en évitant de perturber la nature. En d’autres mots, ne pas mordre la main qui nous nourrit. On ne peut plus se permettre de laisser nos activités dégrader la nature et Eska l’a bien compris. Outre l’usage de plastique 100 % recyclé, la compagnie fait sa part pour l’environnement en prenant des mesures concrètes pour protéger l’Esker Saint-Mathieu-Lac-Berry et les forêts avoisinantes. Bien qu’il s’agisse d’une zone protégée, Eska prêche là aussi par l’exemple en observant des normes de conservation de la nature plus élevées que la loi ne l’exige. Une manière de rendre à la nature ce qu’elle nous a donné.

Un geste pour l’avenir : contribuer à diminuer la production de nouveau plastique

Bien entendu, on préfère toujours éviter l’usage des bouteilles de plastique. Toutefois, elles dépannent bien dans certaines situations. Si vous oubliez votre gourde à la maison, on vous conseille de vérifier si la bouteille que vous achetez est faite de plastique recyclé et que l’eau qu’elle contient provient d’une source naturelle. Consommer une eau qui vient d’ici dans une bouteille recyclée, c’est assurer le maintien du fragile équilibre qui nous permet de profiter des nos ressources de manière pérenne.

J’aimerais proposer une amélioration à cet article