Rosette Crèmerie : petite sœur glacée du restaurant La Prunelle

Rosette

Rosette Crèmerie – Avec l’été qui arrive, le Rosette crémerie, le bar glacé de restaurant La Prunelle, fait son grand retour.

Au cours des dernières années, La Prunelle – une des meilleures tables apportez-votre-vin en ville – s’était transformée en cantine de rue en servant des petits plats de BBQ via ses fenêtres donnant sur l’avenue Duluth Est. Avec l’arrivée de la chaleur, les propriétaires Félix et Annie Tremblay ont eu l’idée d’ouvrir un petit projet ludique et surtout glacé : la Rosette Crémerie. La Rosette Crémerie sert de délicieux swirl au coin de l’avenue Duluth Est et de la rue Drolet.

Pour lancer le projet, l’ancien chef de La Prunelle, Thierry Bruneau, est retourné au restaurant pour aider l’équipe à préparer sa recette de crème molle. Trois semaines de test plus tard et la Rosette Crémerie est prête à rafraichir les habitants du Plateau. Chaque semaine, un nouveau duo de saveurs s’inscrit à l’ardoise. D’un côté, une saveur plus traditionnelle, souvent fruitée : fraise, pêche ou framboise. Et de l’autre, des arômes plus « funky » à base d’herbes, cueillies à la maison par les nouveaux artisans glaciers de la Prunelle. Des glaces mélilot, fleur de sureau, asclépiade, ou encore thé des bois se retrouvent souvent au menu.

Les véganes seront heureux de savoir que cette année, la crémerie concocte aussi des sorbets. Miam !

Du lundi au samedi, de 15h30 jusqu’à minuit, Rosette distribue ses crèmes molles artisanales via sa fenêtre sur Drolet. On planifie de s’y rendre chaque semaine pour y découvrir la nouvelle saveur puisque les saveurs changent chaque semaine ! Les habitués célèbreront aussi le retour des limonades maison.

La Prunelle-Cantine-de-rue est aussi toujours en action et offre des petits délices à emporter. Ils organisent aussi des popups bimensuels où des chefs montréalais viennent cuisiner au restaurant pour remettre les profits aux banques alimentaires du Québec.


Photographié par L'Agence Culte

Cafés

Les meilleurs croissants

Du magazine