Modalités allégées pour faciliter le changement d’un permis de bar en un permis de restaurant

permis de bar

Les bars peuvent maintenant renoncer à leur permis de bar de manière provisoire afin de proposer, tout comme les restaurants, non seulement un menu nourriture, mais également une carte d’alcool à emporter. 

Conformément au site de la Régie des alcools, voici les modalités :

« Québec, 18 décembre 2020 – La Régie des alcools, des courses et des jeux vous informe des nouvelles mesures déployées afin de faciliter le processus permettant aux titulaires qui le souhaitent de changer leur permis de bar en un permis de restaurant pour vendre, que ce soit de façon temporaire ou permanente. Seuls les titulaires de permis de bar qui ne possèdent pas d’appareils de loterie vidéo ou qui n’offrent pas des spectacles avec nudité dans leur établissement peuvent bénéficier de ces mesures.

Les modalités visent principalement à accélérer l’obtention du permis de restaurant pour vendre pour les titulaires qui voudraient faire ce changement de façon temporaire, notamment en raison du contexte particulier imposé par la pandémie de la COVID-19.

Rappelons que la Loi modifiant diverses dispositions législatives concernant principalement des organismes du domaine de la sécurité publique, sanctionnée le 11 décembre 2020 à la suite de l’adoption du projet de loi no 72, permet entre autres aux titulaires de permis de restaurant pour vendre :

  • de livrer, entre 8 h et 23 h, des boissons alcooliques accompagnées d’aliments préparés par le restaurateur ou de faire appel aux services d’un tiers pour effectuer ses activités de livraison ;
  • de vendre des boissons alcooliques à emporter ou pour livraison à un prix différent de celui des mêmes boissons offertes en salle à manger ;
  • de vendre ou de servir des boissons alcooliques à un client sans avoir à lui vendre également des aliments, lorsqu’elles sont consommées sur place et pour autant que la cuisine du restaurant soit ouverte.

Ainsi, si le titulaire souhaite se prévaloir du présent processus, il devra en tout temps respecter les conditions d’exploitation propres au permis de restaurant pour vendre.

Pour en savoir davantage à ce sujet, consulter la section Grands dossiers.

© Photo Alison Slattery


À emporter

Cafés

Du magazine

Panacée: antre gastronomique intime dans le Village

Dans ce petit restaurant sobre et élégant, la jeune cheffe-propriétaire propose des assiettes travaillées et pleines de saveurs, servies autour d’un grand comptoir central. Un concept qui favorise les échanges et permet de goûter pleinement l’expérience de Panacée.

Motel Ontario: Bar à vin convivial dans Hochelaga

N’essayez pas d'appeler pour réserver une chambre au Motel Ontario; c'est plutôt un restaurant–bar à vin de quartier qui prend place dans cette ancienne banque de la Promenade Ontario, pour notre plus grand bonheur!

Fleurimont: café, vins et sandwichs sur Rosemont

Du bon café, des bon sandwichs, du bon vin et des sourires à revendre, voilà en quelques mots ce qui vous attend chez Fleurimont, micro-café-caviste logé dans un tout petit local sur le boulevard Rosemont, entre les rues Saint-André et Boyer.