Stefano Faita : « C’est la goutte de trop »

Stefano

Le 28 mai marquait le retour des clients sur les terrasses de restaurants après des mois d’attente au Québec. Le couvre-feu en vigueur depuis la mi-janvier a également pris fin en cette journée où les cœurs étaient à la fête. Les réjouissances ont toutefois été de courte durée pour Stefano Faita et les employés de la Pizzeria Gema, qui ont vu leur soirée gâchée par un événement absurde : ils se sont vu donner l’ordre de retirer les deux tables à pique-nique qui se trouvent devant le restaurant depuis… 5 ans ! « Les tables sont là depuis 5 ans, personne ne nous a dit de les enlever avant ! », s’exclame Stefano.

« Toute l’histoire entourant les terrasses est floue. On a reçu des communiqués de l’arrondissement nous disant que les terrasses seront sans coût cette année, ce qu’on apprécie beaucoup. On a envoyé des plans pour notre terrasse et on attend encore le go pour la construire sur la rue Dante. On nous a même dit de commencer sans encore avoir de permis, ce qu’on ose pas faire, on attend encore le feu vert. Mais là, on vient nous dire d’enlever deux tables à pique-nique qui servent à tout le monde ! ». Stefano Faita n’est pas du genre à se plaindre. Quand il s’exprime sur la place publique, c’est toujours pour apporter du positif. Mais cette fois-ci, c’en était trop. Il a publié une photo des tables sur Instagram en exprimant son mécontentement.

Ce qui est surréaliste dans toute cette histoire, c’est que les tables servaient de mobilier urbain (payé par le restaurant) depuis longtemps. En fait, l’embellissement de l’espace public devant la pizzeria est l’œuvre de la famille de Stefano et de ses employés : « Le trottoir est très large, on n’obstrue pas la voie publique. On met ça beau chaque année. Il y a un espace près du trottoir pour planter des fleurs. On travaille fort pour embellir le quartier et ça ne fait de mal à personne. Ça fait 65 ans que notre famille est implantée dans le quartier. On sait prendre soin de notre environnement ».

Tous les jours, les tables profitent à tous les gens du quartier : les aînés s’arrêtent pour s’y reposer, des mères y allaitent leur enfant, des gens y prennent un café en lisant… « Deux tables à pique-nique. C’est pas comme si on avait 20 personnes sur chaque table pis qu’on leur donnait des shooters, c’est pas notre vibe. On demande juste du bon sens. Quelqu’un a commenté sur mon post : c’est ça Montréal (en parlant des tables publiques). Je suis d’accord ! C’est l’esprit de notre ville. Les gens se promènent, flânent, vont au parc. Il y a des tables à leur disposition, ils en profitent ».

Parmi les gens qui font rayonner Montréal et contribuent à en faire une ville vivante, on compte Stefano, sa famille et son équipe.

Photo de couverture : le beau-père et le fils de Stefano Faita s’occupent des plantes à côté de la Pizzeria Gema.


Les meilleures pancakes

Les meilleurs croissants

Les meilleurs sandwichs déjeuner

Meilleurs brunchs

Du magazine

Isabelle Legeron : Une histoire de vin, de femme et de convictions

Le monde vinicole est fascinant. Il regorge d’histoires inspirantes dont le vin est le moteur. Parmi elles, celle d’une grande passionnée, d’une femme qui a su se démarquer grâce à son authenticité, sa simplicité et ses convictions inébranlables. Isabelle Legeron est non seulement la fondatrice du RAW WINE, qui regroupe des passionnés de vin nature de partout sur la planète, mais surtout la première et unique française à avoir obtenu le titre de Master of Wine.

Présenté par