Survivre à la quarantaine : les petits conseils de l’équipe Tastet

conseils tastet quarantaine

On préfère vous prévenir d’entrée de jeu… Si vous cherchez la réponse à la question « comment passer une quarantaine idyllique sans tracas ? » dans cet article, vous allez être un tantinet déçus… Nous ne l’avons pas trouvé pour vous. Comme tout le monde, notre quotidien a été bousculé du jour au lendemain et nous cherchons à nous adapter jour après jour.
La bonne nouvelle dans cette histoire : on est tous sur le même bâteau.
On a donc pensé à partager avec vous les petites choses du quotidien qui nous donnent le sourire même si ce n’est pas tous les jours facile.
Comme vous le savez, on ne parle jamais de nous, mais inutile de préciser que ces temps difficiles nous amènent a prendre des mesures exceptionnelles !

Elise 

« Everybody has a plan until you get punched in the face ! » Mike Tyson

  • Faire du sport : cours de pilates en ligne (Studio set, Noir pilates, MTL pilates), courir, faire du vélo et prendre des marches !
  • Stimuler sa créativité : lire des livres, s’éloigner des écrans deux heures par jour au moins et je peins !
  • Soyons reconnaissants : une grande partie du bonheur est l’appréciation de ce que l’on a – une grande partie de l’anxiété vient de l’inconnu et du fait que l’on ne sait pas de quoi demain sera fait. Donc, en appréciant chaque petite chose chaque jour ça rend heureux.
  • Bien manger et bien boire : même avec un bol de pâtes et un verre de vin, si on prend le temps d’apprécier, ça rend les petites choses “ordinaires” extraordinaires
  • Apprendre quelque chose de nouveau chaque jour
  • Appeler une personne qu’on aime pour prendre de ses nouvelles
  • Pousser sa créativité : « Faire quelque chose de nouveau chaque jour, quelque chose qu’on n’a jamais l’habitude de faire » »

Jessica

Bien que la situation puisse être stressante, elle est inévitable, tout le monde est sur le même bateau, alors autant profiter des avantages qu’elle procure :

  • plus de temps, plus de repos, l’occasion de faire ce que vous avez toujours voulu faire sans en avoir le temps.
  • Aussi, essayer d’arrêter de se définir en fonction de ce que l’on produit ou réalise, apprendre à apprécier la lenteur et essayer de ne rien faire ou presque ; c’est extrêmement difficile, surtout pour moi !

Inès 

  • Apprendre à prendre le temps : On est tellement pressé dans le rituel « métro-boulot-dodo » qu’on en a oublié de prendre le temps de découvrir les petites choses.  Écouter de la musique, lire un livre, apprendre sur le vin, re-regarder les grands classiques cinématographiques…
  • Cuisiner pour la première fois. Je n’ai jamais vraiment eu besoin d’apprendre à cuisiner. J’appelle ma sœur qui est cheffe pour me donner ses petits trucs et astuces et m’y mettre à mon tour.
  • Se forcer à avoir une routine sportive. Que ce soit prendre une marche, aller courir, séance de sport improvisée dans son salon. Aussi bon pour le corps que pour la tête.
  • Appeler ses grands-parents le plus souvent possible. Cette situation nous fait comprendre plus que jamais qu’ils ne sont pas éternels et dans cette histoire, c’est eux qui se sentent souvent le plus seul. C’est important de leur montrer qu’on pense à eux ! Appeler ses proches en général.
  • Ne pas oublier l’heure de l’apéro. Tradition très importante à respecter (tout en modération) seul ou avec ses amis/sa famille derrière son écran.

Alison

  • Exercising indoors, baking, cooking and watching interesting documentaries. Talking with family and meeting people on Zoom for chats and quiz nights. But also…
  • Our neighbours recently got an email from one neighbor who started a movement of making homemade meals for a women’s shelter. We cook once a week and a car load of meals go to the location to feed 15 women and 6 kids… Well I’m not sure the figures are right about how many, but that has been something that I find comfort in helping people that are in worse situations

Sam

Les premières semaines, j’ai finalisé mes projets de fin de session (fin de bac hehe). Entretemps, je me suis trouvé de petites activités pour m’occuper, comme cuisiner, m’entraîner et un peu trop d’épisodes de Mad Men. J’essaie de ne pas me forcer à être productif. J’essaie juste de garder la tête hors de l’eau.

Jean-Philippe

  • Comprendre que, comme toujours, le verre est à moitié plein.
  • Si ça peut aider, se rappeler que le verre est aux trois-quart vide pour beaucoup de gens.
  • Limiter la consultation des nouvelles – Un bulletin (déprimant dans l’immédiat) par jour suffit.
  • Revoir ce film, cette série ou cette retransmission d’une pièce de théâtre sauvegardée et qui nous avait réjouis.
  • Communiquer régulièrement avec les gens que l’on aime, ne serait-ce que pour leur dire qu’on les aime. On le dit dit jamais trop. Via FaceTime, WhatsApp, Zoom ou autre, c’est encore mieux.
  • Rire et faire rire. Pas évident en ce moment, mais faisable et tellement bon pour le moral.
  • Penser à l’an prochain à la même date.

N’hésitez pas à partager vos petits conseils du quotidien pour passer une quarantaine plus douce. Cela nous fera très plaisir de les lire et de les partager si le cœur vous en dit.

Pour vous donner un petit coup de pouce, voici quelques suggestions d’activités à faire chez soi :
Musées à visiter dans le confort de chez soi 
Se dépenser dans son salon
Livres de coloriage à télécharger

© Illustration Cécile Gariépy – Instagram


Les meilleures pancakes

Les meilleurs croissants

Les meilleurs sandwichs déjeuner

Meilleurs brunchs

Du magazine

Isabelle Legeron : Une histoire de vin, de femme et de convictions

Le monde vinicole est fascinant. Il regorge d’histoires inspirantes dont le vin est le moteur. Parmi elles, celle d’une grande passionnée, d’une femme qui a su se démarquer grâce à son authenticité, sa simplicité et ses convictions inébranlables. Isabelle Legeron est non seulement la fondatrice du RAW WINE, qui regroupe des passionnés de vin nature de partout sur la planète, mais surtout la première et unique française à avoir obtenu le titre de Master of Wine.

Présenté par