Les meilleurs restaurants québécois de Montréal

Quels sont les meilleurs restaurants québécois de Montréal ?

Exercice périlleux que celui de dresser une liste des meilleurs restaurants québécois de Montréal. Dans cette liste, on trouvera en effet du très lourd — Toqué! par exemple, Relais & Châteaux, grande table du monde, etc. — et du très léger — Gus, Mile Ex ou Le Chien fumant qui sont de petits établissements en termes de surface, mais où l’on sert des plats dignes de visite. Nous avons donc choisi des adresses où l’on voudra par exemple amener des amis de passage en ville pour leur montrer la créativité et la spécificité de ces meilleurs restaurants québécois de Montréal. © photo Fannie Laurence

Les meilleurs restaurants québécois de Montréal

Au Pied de Cochon — 536, avenue Duluth Est, 514 281-1114 

Le restaurant présente un décor convivial et sans artifice, avec une des premières cuisines aussi ouvertes à Montréal, geste qui pour l’époque était en partie pour marquer une séparation avec la grande gastronomie et mettre en valeur l’authenticité et la bonne franquette. L’ambiance Au Pied de Cochon est toujours très festive et excessive. Son menu est à l’image de son propriétaire Martin Picard : extrême, intense et généreux. Depuis son ouverture en 2001, l’établissement a fait parler de lui à l’international, en bien toujours. Un incontournable de Montréal et indiscutablement un des meilleurs restaurants québécois de Montréal.

Bouillon Bilk — 1595, boulevard Saint-Laurent, 514 845-1595

Le Bouillon Bilk est un restaurant exceptionnel. Dans un décor des plus minimalistes, vous trouverez ici une des meilleures tables de Montréal. La maison propose une expérience gustative exceptionnelle avec une cuisine québécoise qui sort des sentiers battus. Un menu élaboré sur une protéine et ses accompagnements ; toujours avec des textures et mélanges aux complexités impressionnantes. Le Bouillon Bilk se distingue également par la grande qualité et le professionnalisme du service. Superbe sélection de vins.

Candide — 551, rue Saint-Martin, 514 447-2717

On a applaudi l’arrivée de ce restaurant installée dans un presbytère reconverti. L’adresse est un peu difficile à trouver sur la carte, mais quelle récompense une fois installés à cette table. La cuisine du Chef John Winter Russell est extravagante juste ce qu’il faut pour intriguer, délicieuse juste assez pour que l’on veuille la goûter encore et encore; on parle de grande gastronomie locale. Et cette qualité dans les assiettes se retrouve bien entendu dans le soin particulier accordé à la clientèle par l’équipe en salle.

Chasse-Galerie — 4110 rue Saint Denis, (514) 419-9601

Le restaurant Chasse-Galerie a ouvert ses portes il y a quelques semaines sur la rue St-Denis et le projet ambitieux offre une expérience gastronomique québécoise des plus festive à ses clients ! Le local du restaurant Chasse-Galerie offre une cinquantaine de places et est plutôt intime, mais les clients du resto font la fête. Le chef Claude Le Bayon vous prépare ici un menu dégustation en trois temps : on trouve le menu «découverte» de 3 services pour 39$, «épicurien» pour 69$ et le menu «choisir, c’est se priver du reste» pour 109$. Le restaurant propose un menu fait des produits bien de chez nous, aux accents nordiques et surtout aux formules de découvertes.

Chez Victoire — 1453, avenue du Mont-Royal Est, 514 521-6789

On vient ici pour festoyer, la salle ayant été conçue pour que la fête lève assez rapidement. Le copropriétaire Edward Zaki aime la fête. Ses deux comparses — le chef Alexandre Gosselin au solide et la sommelière Sindie Goineau au liquide — partagent le même amour de la fiesta et clientes et clients apprécient l’excellente cuisine et la carte des vins intelligente. Pour les fêtes à deux, la maison déploie des trésors d’ingéniosité afin de faire disparaître le tumulte ambiant comme par magie.

Chien Fumant — 4710, rue de Lanaudière, 514 524-2444

Le Chien Fumant compte une trentaine de places et se remplit chaque soir depuis son ouverture. Le petit établissement du Plateau Mont-Royal ne cesse de charmer ses convives, et ce n’est pas par hasard ; on entre ici comme on entrerait chez des amis qui excellent dans l’art de la réception. L’endroit est chaleureux et confortable, le décor simple et classique. Au menu, vous trouverez des classiques revisités, très bien exécutés; beaucoup de bonheur à déguster des plats aux saveurs et textures délicieuses et réconfortantes. Le service du Chien Fumant est comme l’endroit, attentionné et généreux.

Gus —38, rue Beaubien Est, 514 722 2175

Dans son mini restaurant de la rue Beaubien, le chef David Ferguson prépare des plats si savoureux et si solides que la liste des inconditionnels l’ayant suivi après son passage aux cuisines (et à tout le reste par ailleurs) du défunt restaurant Jolifou s’allonge constamment. Cuisine québécoise aux accents du sud des États-Unis oscillant entre Tartare de cerf et nachos au foie gras ou Steak gigantesque et Quesadilla végé. Condiments et marinades relevées préparées par le chef, à décoiffer Vin Diesel et Jason Statham.

Hoogan et Beaufort — 4095, rue Molson, 514 903-1233

Hoogan et Beaufort est un nouveau restaurant qui a ouvert ses portes dans les Shops Angus. Décor sobre et aéré, le local du restaurant est splendide: un mélange de moderne et d’ancien, agencé avec beaucoup de goût et une cuisine au centre de tout. À déguster, vous trouvez des assiettes délicates, concoctées par le chef copropriétaire Marc-André Jetté et son équipe. Le plus d’utilisation possible de produits du Québec et le plus de cuissons dans ce magnifique four à bois en fond de salle. Des plats abordables et une ambiance festive.

Hôtel Herman — 5171, boulevard Saint-Laurent, 514 278-7000

Assurément l’un des meilleurs restaurants québécois de Montréal grâce notamment à l’un des plus brillants trios en ville : le chef Marc-Alexandre Mercier en cuisine, le gérant Dominique Goyet en salle et la sommelière Ariane Lacombe aux bouteilles. Une de ces rarissimes petites maisons où l’on présente en toute simplicité des assiettes très élaborées. Cette brigade réussit en effet à préparer une cuisine recherchée sans vous donner de migraine. Et l’extrême gentillesse du personnel en salle est un baume supplémentaire.

Joe Beef — 2491, rue Notre-Dame Ouest, 514 935-6504

Les célèbres copropriétaires David McMillan et Frédéric Morin ont été les précurseurs de cette cuisine très soignée et totalement décomplexée qui va puiser au meilleur des deux marmites officielles de notre beau grand pays. A suivi toute une ribambelle de jeunes chefs formés par ces deux-là à une bien bonne école. Joe Beef est aujourd’hui solidement installé comme l’un des meilleurs restaurants québécois de Montréal et l’on y savoure une cuisine qui reflète l’intelligence et la culture gastronomique des deux leaders spirituels. Lieu de pèlerinage incontournable et garantie d’un succès retentissant si vous y allez avec des étrangers découvrant Montréal.

La Salle à Manger — 1302, rue Mont-Royal Est, 514 522 0777

Le chef Samuel Pinard et sa bande de joyeux lurons et luronnes assurent que vous passiez au cœur du Plateau Mont-Royal une soirée divertissante au-delà de vos attentes ou même de ce que vous n’avez jamais imaginé. Une soirée au restaurant bien entendu. Dans les assiettes, c’est le bonheur total si vous aimez les excès délicieux et les découvertes culinaires. Le niveau sonore en salle atteste de la félicité ambiante et de l’enthousiasme communicatif des gens en cuisine. Vins et bières à se réhydrater juste pour le plaisir.

Le Bremner — 361, rue Saint Paul Est, 514 544-0446

Le Bremner fut pendant assez longtemps un des secrets les mieux gardés de Montréal. Dans un demi-sous-sol, le restaurant du célèbre chef-vedette Chuck Hugues, est un des meilleurs restaurants québécois de Montréal. En cuisine, son protégé, le sympathique et talentueux chef Danny Smiles, vous propose des plats éclatés, assiettes copieuses et goûts originaux. Décor rustique à la fois chic, chaleureux et intime. Le service est toujours courtois et les soirées ici mémorables.

Le Club Chasse et pêche — 423, rue Saint-Claude, 514 861-1112

Situé dans le Vieux Port, le Club Chasse et pêche règne depuis plusieurs années. Il n’est pas rare que l’on y croise quelque vedette américaine venue se délecter de la cuisine bien de chez nous préparée par le chef copropriétaire Claude Pelletier, une cuisine aux racines profondes, mais dont les branches les plus hautes atteignent des sommets. Le décor est cossu et intime, et vous transporte dans un autre univers à chaque visite. Table bourgeoise, dans le bon sens du terme, contemporaine, luxuriante et délicieuse. Superbe carte des vins et service professionnel garanti; un des meilleurs restaurants de Montréal.

Le Comptoir Vins et Charcuteries — 4807, boulevard Saint-Laurent, 514 844-8467

Le Comptoir a été un des premiers restaurants à s’afficher avec l’étiquette “Charcuteries et vins” à Montréal. Après, beaucoup ont suivi. Les copropriétaires Noé et Ségué Lepage ont ouvert ce petit comptoir, au coin de Saint-Laurent et Villeneuve il y a un peu plus de cinq ans et ce fut un succès instantané. Dans le petit restaurant d’une quarantaine de places, l’ambiance est toujours festive et ça bouge beaucoup. Le restaurant est reconnu pour ses charcuteries et ses petits plats délicats, savoureux et succulents. L’adresse propose également une magnifique carte des vins.

Le Fantôme — 1832, rue William, 514 846-1832

Le restaurant Le Fantôme est un petit espace assez intime proposant une cuisine locale et de saison. Le Fantôme met un accent particulier sur les mélanges osés et variés — une formule idéale pour tous les gens des alentours ; le Fantôme offre un menu différent au gré des semaines. Les copropriétaires Jason Morris en cuisine et Kabir Kapoor en salle offrent une prestation remarquable. Au niveau du vin, vous trouverez une carte de vins préparée par les proprios et le sommelier Charles Tarzi, presque entièrement composée de vins biodynamiques. Le nom du restaurant vient d’une légende du quartier, Mary Gallagher. L’établissement est un des meilleurs restaurants de Griffintown.

Le Garde-Manger — 408, rue Saint François-Xavier, 514 678-5044

Connu initialement pour sa poutine au homard et pour sa barre Mars frite, le Garde-Manger est devenu une destination des plus populaires depuis de nombreuses années. La clientèle des premiers jours, qui court les adresses hip, a laissé la place à des clients loyaux et appréciateurs.  Un endroit comme son copropriétaire le chef Chuck Hugues : unique, généreux et extrêmement distrayant. Le Garde-Manger offre des recettes québécoises revisitées qui vous étonneront. Portions redéfinissant la notion d’abondance.

Le H4C — 538, place Saint-Henri, 514 316-7234

Ce très élégant restaurant est situé un peu en dehors des circuits touristiques habituels et l’on a malheureusement tendance à le perdre dans notre radar. Ce serait pourtant dommage de ne pas le faire figurer dans les parcours gastronomiques que l’on tracera en ville. La cuisine du chef Dany Bolduc est d’une grande justesse et ses assiettes sont un modèle d’équilibre entre esthétique et saveurs.

Le Mousso — 1023, rue Ontario, 438 384-7410

Le Mousso fait beaucoup parler de lui depuis son ouverture. Nouveau restaurant du chef Antonin Mousseau-Rivard, l’endroit permet de vivre une expérience de haute gastronomie inoubliable. Le décor est à l’image de la cuisine du chef, minimaliste et sobre. Beaucoup de matériaux industriels et comme ‘simple’ décoration des œuvres magnifiques de Jean-Paul Mousseau, le grand-père du chef. Menu de dégustation fixe, qui joue sur les goûts et les textures et présente des assiettes magnifiques et soignées. Un service chaleureux et efficace. Adresse est unique en son genre.

Le St-Urbain — 96, rue Fleury Ouest, 514 504-7700

C’est essentiellement à Marc-André Royal, copropriétaire et à Chantal Gervais, propriétaire, sommelière et gérante de salle de cette maison, que l’on doit la renaissance de la rue Fleury Ouest. Un peu également à leur conjointe et conjoint respectifs qui ne les ont pas beaucoup vus aux premiers jours de cette aventure. Aujourd’hui, Adam Ganten, chef copropriétaire de cuisine à l’âme sensible et au talent culinaire certain, assure des soirées gastronomiques inoubliables.

Les 400 Coups — 400, rue Notre-Dame Est, 514 985-0400

Le chef Jonathan Rassi donne envie d’aller au restaurant plus souvent. Ou d’oser cuisiner des produits locaux plus régulièrement. Beaucoup de talent à cette adresse du Vieux-Montréal. Beaucoup de travail aussi, du travail très bien fait et un souci presque maniaque du moindre détail. Une cuisine québécoise très fine, très étudiée, très savoureuse que l’on peut donner en exemple et faire savourer à n’importe quel chef étoilé ou gastronome curieux d’où qu’il vienne sur la planète.

Lili Co. — 4675, boulevard Saint-Laurent, 514 507-7278

Le chef David Pellizzari prouve que l’on peut venir d’Ontario et préparer une cuisine québécoise sautillante. Sans doute la proximité de sa tout aussi pétillante épouse est pour quelque chose dans cette ouverture d’esprit transfrontalier, mais quoi qu’il en soit la clientèle semble apprécier au plus haut point. Cuisine généreuse et décoiffante, parfois osée dans l’utilisation d’abats peu fréquentés dans les poêlons modernes québécois. L’ambiance, ici aussi, est souvent à la fête tant la bonne humeur des patrons et de leur personnel est communicative.

Mile-Ex — 6631, rue Jeanne-Mance, 514 272-7919

Dans un minuscule local de la rue Jeanne-Mance, vous trouverez le restaurant Mile-Ex. Ici, Gregory Paul, le chef propriétaire du restaurant charme avec des plats plantureux et goûteux. Ses clients, épicuriens de tout genre, deviennent presque toujours des habitués, puisque l’on mange ici comme on mangerait chez un ami. Le décor est simple et original, on sent qu’on a fait beaucoup avec peu de moyens; on aime les gens créatifs et inventifs. Le résultat est des plus agréables. Le petit restaurant du quartier Mile-Ex propose une version épatante de cuisine québécoise.

Montréal Plaza — 6230, rue Saint-Hubert, 514 903-6230

Le Montréal Plaza est le tant attendu restaurant de Charles-Antoine Crête qui a donné un vent de fraîcheur à la Plaza Saint-Hubert. On entre ici comme on entrerait chez les parents du copropriétaire : avec une ambiance chaleureuse et festive, toujours le verre de vin à la main. On a installé dans ce très grand local de la rue Saint-Hubert un décor de brasserie assez chic et assez classique — avec bien sûr quelques touches de douce folie à la Charles-Antoine. On mange local, frais, et souvent extravagant. Avec Sébastien Blanchette, Charles-Antoine, Amin Nasrallah (ex Toqué), Sophie Juneau (ex Conti), Cheryl Johnson (chef et copropriétaire) et Samuel Chevalier (ex Filet et Toqué!) qui y travaillent, vous êtes entre de très bonnes mains.

Pastaga — 6389, boulevard Saint-Laurent, 438 381-6389

Le restaurant Pastaga est un endroit que l’on aime beaucoup, et ce depuis son ouverture. Le chef vedette Martin Juneau et son complice Louis-Philippe Breton ont su créer ici une adresse où l’on savoure des plats québécois revisités qui épatent la galerie à tous coups. Un très bel endroit, qui présente un menu délicat et goûteux, qui a tout pour rendre votre soirée agréable, et une équipe savamment dirigée par Jean-Christophe Desfossés et Kevin Fromentin. Notez que l’établissement offre une table dans la cuisine pour les gourmands curieux d’expériences nouvelles.

Toqué! — 900, place Jean-Paul-Riopelle, 514 499-2084

Le restaurant Toqué! est une institution montréalaise qui existe depuis plus de 20 ans. Toqué! a toujours mis de l’avant les petits producteurs d’ici à une époque où le milieu de la restauration était peu reconnu, et où la traçabilité des produits était un concept plutôt flou. Saison après saison, les menus sont basés sur la cuisine de marché et les produits du terroir sont toujours mis en valeur. Les propriétaires Normand Laprise et Christiane Lamarche relèvent avec brio le défi de présenter un restaurant de renommée internationale mettant l’accent sur la gastronomie québécoise. Qualité, constance, résistance et empreinte sur le milieu de la restauration à Montréal, cette table en est une d’exception.



You Might Also Like

  • Marjolaine Simard
    26 janvier 2016 at 18 h 20 min

    Très belle liste! Mais il manque un restaurant selon moi! Bien que le restaurant s’appelle Manitoba, je crois qu’il y a ici une cuisine qui utilise à merveille les produits québécois. Dernière découverte que j’ai faite, le poivre des dunes, une épice québécoise, que le gentil cuisinier m’a fait goûter. Un de mes restos préférés!

  • Fiers partenaires