• 4 j’aime

Verdun Beef: superbe boucherie de quartier à Verdun

Boucherie Verdun Beef Boucherie Verdun Beef Boucherie Verdun Beef Boucherie Verdun Beef Boucherie Verdun Beef Boucherie Verdun Beef Boucherie Verdun Beef Boucherie Verdun Beef Boucherie Verdun Beef Boucherie Verdun Beef Boucherie Verdun Beef Boucherie Verdun Beef Boucherie Verdun Beef Boucherie Verdun Beef Boucherie Verdun Beef Boucherie Verdun Beef Boucherie Verdun Beef

La famille de Verdun Beach s’agrandit avec la boucherie Verdun Beef, installée depuis mars 2024 dans le local voisin, à l’angle de la rue Wellington et de la 3e Avenue. 

Pilotée par la même équipe que le restaurant (Philippe Jacquelin, Marc Frandon et Charles Garant), à laquelle s’ajoutent le chef boucher Yann Vadaru Chi Santos (ex-Pascal le Boucher) ainsi qu’Anaïs Marchand et Simon Généreux-Vien de l’agence Primavin, la boucherie comble un besoin criant du quartier, qui n’en comptait guère.

Verdun Beef propose une sélection de coupes de bœuf, de porc et de poulet (canard, pintade, veau et agneau s’ajouteront éventuellement), dont quelques belles pièces de viande vieillies exposées dans le magnifique frigo vitré suspendu au-dessus du comptoir, construit sur mesure. Toutes les viandes proviennent d’éleveurs locaux, avec lesquelles les propriétaires entretiennent d’étroites relations. «C’est une boucherie de quartier, une boucherie ancestrale. On a un rapport proche avec les producteurs, qui sont tous bio et responsables. On travaille la carcasse de la tête à la queue», souligne Philippe Jacquelin.

Yann Vadaru et son équipe de bouchers proposent aussi des saucisses fraîches, des charcuteries et des terrines. Les saucissons et jambons secs proviennent pour le moment de la charcuterie L’Andouille, mais tout le reste est préparé sur place. Par respect pour les bêtes et pour l’environnement, rien n’est jeté chez Verdun Beef: les restes de boucherie – museau, oreilles, os, abats, etc. – sont transformés en bouillon d’os et en gâteries pour chiens, qui feront le bonheur de vos compagnons canins.

Boucherie–casse-croûte–caviste

Le décor du local se veut une extension du Verdun Beach: «C’est un lieu dans lequel on se sent à la maison, un espace qui semble ancré dans le quartier depuis un moment», poursuit le copropriétaire, designer industriel de formation, qui signe le décor et une bonne partie des travaux. «J’ai passé l’hiver dans la poussière! C’est un projet très très maison, on fait vraiment avec les moyens du bord et on décore à notre goût», lance-t-il en riant. Parsemé d’éléments vintage choisis avec soin, l’espace est lumineux et accueillant et invite à flâner.

Au volet boucherie s’ajoute un côté épicerie, où vous trouverez des produits fins, du prêt-à-manger cuisiné sur place avec la viande de la boucherie et de jolis flacons de vignerons indépendants sélectionnés par l’agence Primavin. «On a aussi une belle offre en partenariat avec Alambika pour la verrerie, les carafes, shakers, sirops à cocktails», ajoute Philippe.

Finalement, Verdun Beef offre aussi un comptoir-lunch avec un menu «casse-croûte» fort abordable, qui compte quelques sandwiches (le grilled cheese au bœuf Wagyu braisé et le Cold Cut, avec charcuteries, ricotta et tomates séchées sur focaccia, ont particulièrement fait mouche), des plateaux de fromages et charcuteries et une «Assiette du boucher», un plat cuisiné qui change au jour le jour. Il est évidemment possible d’accompagner votre repas d’un verre de vin.

Une trentaine de places assises sont mises à la disposition des clients pour le lunch et l’apéro; on en comptera une quarantaine de plus en terrasse l’été. L’espace accueillera aussi des ateliers, dégustations et salons de vin, en plus d’une grande Table du boucher où Yann Vadaru pourra montrer toute l’étendue de son talent.

Avec Verdun Beef, Philippe et ses partenaires souhaitaient compléter l’offre du Verdun Beef en proposant un concept de jour un peu plus familial, mais aussi assurer un approvisionnement de viandes de qualité au restaurant. «C’est un peu un écosystème entre Verdun Beach, Primavin et Verdun Beef. On voulait repartir à la racine, aller chercher le plus de qualité possible dans nos produits. Avec la boucherie, on est capables d’aller chercher la viande directement chez le producteur, faire une sélection responsable et connaître la provenance», explique Philippe.

Une très belle addition au quartier!

 

 


Photographié par Mikael Lebleu





Du magazine