Ambiance : Animée

Plats : 8-25$

Desserts : 3-15
Vins : 44+

_

Le bar à vins Mon Lapin a ouvert ses portes au début du mois de mars 2018, et le quatrième projet de la famille du Joe Beef vient s’ajouter avec perfection à la Petite-Italie.

Frédéric Morin, David McMillan, Allison Cunningham, Marc-Olivier Frappier et Vanya Filipovic sont connus pour être des maîtres de l’hospitalité — ils l’ont prouvé avec le Joe Beef, le Liverpool House, Mckiernan Luncheonette et le Vin Papillon. Et encore une fois, ils excellent.

Pourquoi changer de quartier et s’installer dans la Petite-Italie ? « J’ai toujours trippé sur la Petite-Italie, ça fait longtemps qu’on veut ouvrir dans le quartier ! Vanya et moi, on habite le coin depuis plusieurs années. Ma toute première job était d’ailleurs au restaurant Il Mulino. Je viens aussi souvent prendre des cafés italiens avec Piero Corrado Ciampoli (Baristello & cie). J’ai un attachement particulier pour le quartier. » Même si Mon Lapin arrive dans un nouveau quartier pour l’équipe, on sent bien les airs de famille. « Dans St-Henri, c’est vraiment facile de se sentir inclus, parce qu’ils sont tous un à côté de l’autre. Chaque jour, on vit ensemble. Ici, c’était vraiment important que même si on sort du quartier, on sente qu’on fait partie de la même famille, qu’on suit une ligne conductrice. »

D’où vient le nom ? « Mon lapin, c’est une expression de Jean-Francois Ganevat, un personnage mythique du monde du vin du Jura, quelqu’un qu’on connait bien et qu’on apprécie beaucoup. Il appelle toujours tout le monde « mon lapin » et un jour Dave a proposé que ce soit notre nom et on l’a unanimement aimé, » raconte Marc-Olivier.

Le bar à vin Mon Lapin fait le coin des rues St-Zotique et Casgrain ; le local profite de la superbe lumière naturelle de fin de journée. L’espace d’une trentaine de places est ouvert et convivial, un des magnifiques restaurants de Montréal : murs blancs, banquettes de cuir rouge vin et tables de bois. Partout, on trouve des jolies fleurs — tulipes et autres arrangements qui donnent des airs de printemps. Aux murs, on trouve des toiles inspirées du lapin, de la forêt, de la chasse. Les toiles de Peter Hoffer, qu’on retrouve aussi aux autres restaurants prennent place sur les murs. On trouve aussi cette fois des toiles de David McMillan, Frédéric Morin et plusieurs autres employés de la famille — on adore. Au fond du resto se trouve le mini bar de 5 places assises et la cuisine ouverte; c’est dans ce coin que plusieurs clients se retrouvent pour attendre qu’une table se libère. Plus petit, plus intime ; Mon Lapin est comme un party de cuisine chaque soir.

La cuisine du bar à vin Mon Lapin est un peu comme un light Joe Beef; une cuisine d’amis préparée avec attention et délicatesse par les chefs. C’est Marc-Olivier Frappier et la chef Jessica Noël qui s’occupent de la gestion des fourneaux. « Mon Lapin est une continuation du Joe Beef et du Vin Papillon, une suite logique. » On trouve des petites assiettes délicates et originales; en commençant par le pain brioché aux topinambours et beurre de canola (le beurre a d’ailleurs été développé avec l’Université Laval). Ensuite, on trouve des plats tels que des éperlans comme des anchois, bourgots fenouil et salami, maquereau cru et oseille, brochette de betterave et Tartare, omelette d’oursins, carbonara d’anguille fumée et autres : un délice! Les plats sont bien travaillés, savoureux et originaux. Le menu changera avec les arrivages, saisons et s’adaptera aux goûts des clients, mais le plat de salade rose avec praline-foie gras risque de rester — un de nos coups de cœur d’ailleurs!

La carte des vins est pensée par Vanya et reflète bien son excellent goût en la matière, qui a participé aux réputations des autres restaurants de la famille Joe Beef. De belles découvertes y figurent : bulles, rosés, blancs, rouges, macérations, et grains. La carte est principalement en nature et en importation privée. C’est une carte comme nous on les aime. Pour ceux qui préfèrent les cocktails, Mon Lapin offre des déclinaisons de Campari, Vermouth et Gin — « tout ce qui se rapporte au Negroni. »

« Je suis super heureux de faire quelque chose qui soit personnel à Vanya et à moi. Mon Lapin, c’est 100% les vins que Vanya aime, 100% la bouffe que j’aime. D’ouvrir le projet avec mes mentors et partenaires, d’inclure la belle-famille, dans notre quartier en plus, c’est le rêve, » confie Marc-Olivier.

Si vous cherchez une adresse où très bien boire et très bien manger dans la Petite-Italie, Mon Lapin fait définitivement partie des adresses à essayer. Le restaurant est bondé, chaleureux et agréable. Un coup de cœur!

© Photos Alison Slattery — Instagram


Vin Mon Lapin Joe Beef wine bar My rabbit Vin Mon Lapin Joe Beef wine bar My rabbit Vin Mon Lapin Joe Beef wine bar My rabbit Vin Mon Lapin Joe Beef wine bar My rabbit Vin Mon Lapin Joe Beef wine bar My rabbit Vin Mon Lapin Joe Beef wine bar My rabbit Vin Mon Lapin Joe Beef wine bar My rabbit Vin Mon Lapin Joe Beef wine bar My rabbit Vin Mon Lapin Joe Beef wine bar My rabbit Vin Mon Lapin Joe Beef wine bar My rabbit Vin Mon Lapin Joe Beef wine bar My rabbit Vin Mon Lapin Joe Beef wine bar My rabbit Vin Mon Lapin Joe Beef wine bar My rabbit Vin Mon Lapin Joe Beef wine bar My rabbit Vin Mon Lapin Joe Beef wine bar My rabbit Vin Mon Lapin Joe Beef wine bar My rabbit Vin Mon Lapin Joe Beef wine bar My rabbit Vin Mon Lapin Joe Beef wine bar My rabbit Vin Mon Lapin Joe Beef wine bar My rabbit Vin Mon Lapin Joe Beef wine bar My rabbit Vin Mon Lapin Joe Beef wine bar My rabbit Vin Mon Lapin Joe Beef wine bar My rabbit Vin Mon Lapin Joe Beef wine bar My rabbit Vin Mon Lapin Joe Beef wine bar My rabbit Vin Mon Lapin Joe Beef wine bar My rabbit Vin Mon Lapin Joe Beef wine bar My rabbit Vin Mon Lapin Joe Beef wine bar My rabbit
Partagez

Et aussi …

Article suivant

Et aussi et vice-versa: