• 17 j’aime

Bar Mamie : ouvrir un bar à planches de fromages et de charcuteries en pleine pandémie

bar mamie rosemont Bar Mamie Bar Mamie Bar Mamie Bar Mamie Bar Mamie Bar Mamie Bar Mamie Bar Mamie Bar Mamie Bar Mamie Bar Mamie Bar Mamie Bar Mamie Bar Mamie Bar Mamie Bar Mamie Bar Mamie Bar Mamie

En temps normal, le Bar Mamie aurait ouvert à la fin du mois de mars. Voyant l’ouverture repoussée en raison de pandémie, le Bar Mamie s’est tourné vers la livraison de festives planches de fromages et de charcuteries. Parfait pour ensoleiller vos apéros virtuels !

Le Bar Mamie n’est pas complètement nouveau sur la scène gourmande montréalaise. Depuis près d’un an et demi, le trio de propriétaires — Cynthia Moreau, Isabelle Corriveau (Renard, Tendresse) et Max Rosselin (ancien du Mile-Ex et du restaurant estival des Miels d’Anicet) — organise des pop-ups gourmands et bien arrosés au Mile-Ex et au Pastel Rita. Début 2020, ils trouvent deux locaux idéaux pour accueillir le projet. C’est finalement leur déjà fidèle communauté qui tranche. Le Bar Mamie s’installera au coin de la rue Beaubien Est et de la rue Drolet dans Rosemont.

Avant que la pandémie vienne chambouler leur plan, le trio avait comme idée d’ouvrir un beau bar à vin de quartier, sans aucune prétention et où tous auraient été les bienvenus. Pour ce faire, ils ont imaginé un menu inspiré par l’amour de la charcuterie de la mamie de Max, qu’elle lui a bien évidemment transmis. À la carte, de fins fromages du Québec et des charcuteries maison, de la boutique Les Bucherons à Mont-Laurier et de Philippe Viens, produits exceptionnels. De plus, la petite équipe en cuisine prépare quelques plats de grand-mère comme un croque-monsieur à la truffe et une tomate farcie à la chair à saucisse et aux herbes fraîches qui évoluent toutes les semaines.

En temps de confinement, le Bar Mamie offre ses petits plats et planches à emporter et en livraison. Parfaits pour vos apéros virtuels, les planches du Bar Mamie sont aussi excellentes que généreuses. La maison cache aussi une section garde-manger où l’on peut se procurer de la charcuterie, des conserves, des condiments, du café et plus encore. Le menu est mis en ligne hebdomadairement via Instagram.

Malheureusement, le cellier du Bar Mamie n’est pas encore ouvert. Toutefois, Max nous explique que la carte des vins ne s’éloignera pas de la philosophie « convivialité avant tout » du projet. Montée conjointement par l’équipe en salle, la carte des vins du Bar Mamie proposera une sélection variée créée pour plaire à tous les palais. Max parle ici d’une offre nature, mais pas seulement. La petitesse de la carte permettra à la maison de proposer, sans aucune prétention, ses jus coups de cœur du moment. L’objectif est de faire de l’endroit une petite buvette de quartier où l’on retourne régulièrement pour faire de nouvelles découvertes.

Dans la Petite-Patrie, le Bar Mamie promet de devenir un refuge coup de cœur pour le voisinage. Entre-temps, la maison vous offre d’enjoliver votre confinement avec de délicieuses planches de fromages et charcuterie.


Photographié par Photos Bar Mamie





On en parle dans

Du magazine

On savoure la Montérégie avec Marie-Eve Janvier

Après avoir fait escale au Bas-Saint-Laurent avec Rémi-Pierre Paquin, la tournée Mangeons local de l’Union des producteurs agricoles met le cap sur la Montérégie avec nulle autre que Marie-Eve Janvier à bord ! La chanteuse et animatrice qui avait eu droit à un Parcours gourmand à Montréal et Laval l’an dernier, était ravie de visiter cette région dont elle est native, fertile traversée par la rivière Richelieu pour aller à la rencontre de ses producteurs.

Présenté par