• 13 j’aime

Café Ohayo: café japonais coup de cœur sur Mont-Royal

Le Café Ohayo, sur l’Avenue Mont-Royal, propose de savoureux petits plats japonais et d’excellents cafés dans un décor moderne et lumineux.

Hiroshi Kitano est né au Japon, où il a commencé à cuisiner à l’âge de 17 ans. Après quelques années à New York, il atterrit à Montréal: c’est le coup de foudre. Le chef autodidacte ouvre coup sur coup trois restaurants avec son ex-partenaire, Hanhak Kim: Otto Yakitori, Bistro Otto et Bar Otto. Après l’ouverture de ce dernier, Hiroshi décide de revenir aux sources et de se dissocier du groupe Otto. Bistro Otto devient alors Kitano Shokudo, qui est aujourd’hui l’un de nos restaurants japonais préférés à Montréal. C’est là que le chef se lie d’amitié avec Samath Mom, qui gère la salle pendant que lui s’occupe de la cuisine.

Lorsque le local voisin, anciennement occupé par La Panthère Verte, se libère, l’occasion est trop belle pour Hiroshi et Samath: «J’ai toujours voulu avoir un café. J’adore le café! J’ai eu une bonne opportunité avec le local d’à côté et tout y était: l’emplacement est à côté de notre adresse, c’est en coin, il y a de très grandes fenêtre et la lumière y est très belle, c’est idéal pour ce qu’on souhaitait faire!», raconte le chef.

Baptisé Ohayo (qui signifie simplement «Bonjour» en japonais), ce charmant café propose de savoureux petits plats japonais, dont plusieurs options végétariennes et végétaliennes.

L’espace a été pensé par Samantha Lapierre et Hiroshi. Le décor est simple, moderne et lumineux. On commande à un grand comptoir en bois qui sépare la salle à manger de la cuisine, d’où sortent de magnifiques petites assiettes.

Le Japon rencontre l’occident

Le menu Café Ohayo est un hommage au yōshoku: des plats d’inspiration occidentale avec une touche japonaise, un genre très populaire dans la cuisine niponne. La carte est courte, mais tout y est bon. Le curry keema, au boeuf et au porc haché, est savoureux. Coup de coeur pour le ramen tantan végan épicé et son sublime bouillon au miso blanc et sésame (l’une de nos ramens préférées à Montréal!), tout comme pour le Ebi burger, une copieuse galette de crevettes frite au panko sur pain brioché avec mayo au yuzu. Pour compléter, un très copieux burger au poulet frit, un tamago sando (toast à la salade aux oeufs), quelques plats du moment (par exemple un sando aux oeufs et aux oeufs de poisson, du poulet karaage) et, enfin, d’excellentes pommes de terre frites, coupées en tranches épaisses et ondulées, servies avec un choix de mayo à l’ail ou au yuzu. «J’adore les patates!», lance le chef en riant. Bref, tout est très bon.

À boire, on trouve les cafés de Monogram Coffee, en Alberta, qui feront bientôt place à ceux de Yamabiko, à Sutton. L’adresse propose aussi des thés, sodas et jus frais maison. Une sélection de sakés à emporter s’ajoutera bientôt à l’offre.

Bonne découverte!


Photographié par Alison Slattery





On en parle dans

Du magazine

Découvrez les vins de Bolla

La Maison Bolla incarne la passion de la viticulture et propose des vins authentiques qui reflètent un lien profond avec le terroir.

Présenté par