Ambiance : Calme

Entrées : autour de 30$

Plats : autour de 50$
Desserts : 12,50$ à 16$
Vins : 57$+

_

Cette chic adresse est membre du programme Aliments du Québec au menu ! Cela veut dire qu’elle a fait le choix de mettre en valeur les merveilleux produits du Québec et les producteurs de chez nous dans son menu — chose que nous trouvons admirable! Aliments du Québec au menu est un programme de reconnaissance s’adressant aux restaurants et institutions qui valorisent les produits du Québec dans leur cuisine. Pour en savoir plus, cliquez ici!

Difficile d’imaginer le profil gastronomique de la ville de Montréal sans penser au Milos. Le restaurant qui figure dans notre liste des grandes institutions de Montréal s’est installé en 1979 sur l’avenue du Parc et a depuis contribué à enrichir l’histoire culturelle et culinaire de la métropole.

De son vrai nom l’Estiatorio Milos compte aujourd’hui plus de sept restaurants dans le monde entier qui représentent le meilleur de la cuisine grecque. Le Milos de 1979, c’est le début d’une aventure pour son chef et propriétaire Costas Spiliadis. À l’époque, l’avenue du Parc est le centre de rassemblement de la diaspora grecque à Montréal. Parmi une panoplie d’autres commerces grecs, M. Spiliadis ouvre son restaurant avec un but simple : faire connaître la vraie cuisine grecque, celle avec laquelle il a grandi, celle qui rend justice à la gastronomie du pays. Avec le peu d’argent qu’il a à l’époque, le chef achète un petit local, sur une avenue que M. Spiliadis nous décrit comme ayant à l’époque une forte relation avec son paysage culturel. L’établissement s’appellera le Milos parce que « je cherchais un nom rond, léger, qui se disait bien et qui évoquait la Grèce. En ouvrant une carte du pays, j’ai trouvé que le nom des îles de Milos était parfait à cet effet. » Toujours dans le but de faire connaître la véritable cuisine de son pays, M. Spiliadis travaille à l’expansion de son restaurant ; dans les années 90, le local voisin se libère et permet l’expansion du restaurant à la taille que l’on connaît aujourd’hui, avec ses 160 places.

Au fil des ans, le chef et propriétaire ouvrira à New York et graduellement, dans le monde entier — Athènes, Miami, Las Vegas et Londres, en plus d’une croisière signée Milos.

Le restaurant d’origine occupait un espace qui faisait moins de la moitié de la superficie actuelle. Différents architectes ont laissé leur marque sur chaque cuvée, mais toujours avec la ligne directrice identitaire de Milos, telle que voulue et dictée par M. Spiliadis.

Le tout premier architecte, Nick Tsontakis, a légué au restaurant le début de cette identité visuelle en 1979. En 2015, le restaurant s’est refait une beauté et l’architecte Alain Carle est venu ajouter sa propre vision au Milos, mariant richesse et sobriété avec légèreté et beauté. Le restaurant figure parmi les plus beaux de Montréal. Tout a été remanié, habillé, recréé avec élégance. Le décor témoigne de l’opulence de l’endroit, avec de grands drapés venant habiller la structure du restaurant et rappelant les îles grecques.

Au fond du restaurant, on peut apercevoir le bar à poissons ouvert, attestant de la  fraîcheur exceptionnelle des produits qui seront ensuite servis. Un large escalier central donne à la pièce sa direction et un dynamisme certains dans sa forme. Preuve de l’esprit de leadership collectif, fruit de l’expérience de l’équipe de travail, les serveurs orchestrent avec brio le va-et-vient en salle.

Que dire de la cuisine du Milos, si ce n’est qu’il s’agit de l’une des meilleures tables de Montréal ? M. Spiliadis est chef exécutif de l’établissement, c’est à lui que l’on doit l’ensemble des recettes que l’on peut savourer aujourd’hui au Milos. Il attribue toutefois son expérience et son savoir à une autre personne : sa mère. C’est grâce à elle qu’il a commencé à s’impliquer en cuisine, sans formation formelle. « C’est elle la cheffe au travers de ma mémoire et de sa cuisine, de la nourriture qu’elle mettait sur la table. Enfant, j’étais très curieux du processus en cuisine ; en pelant une patate par-ci, en aidant par-là, j’ai appris sa manière de cuisiner. » M. Spiliadis admet que tout n’était pas parfait au début, et que sa cuisine a continué à grandir pour devenir ce qu’elle est aujourd’hui, notamment et parfois à l’aide de ses tout premiers clients. « J’ai beaucoup appris. Mes clients acceptaient mes erreurs et parfois me montraient comment faire. Maintenant, c’est à mon tour d’en faire de même et de montrer comment cuisiner comme je le fais aujourd’hui. »

Le menu du Milos est composé de plats grecs apprêtés avec des ingrédients de grande qualité et toujours très frais. Lors d’une première visite, nous conseillons fortement le Milos Spécial, une assiette d’aubergines et de courgettes finement tranchées, servies avec tzatziki — le meilleur 26 $ investi pour se gâter. Cela peut sembler simple, mais c’est bien là la force du Milos ; faire de la simplicité un élégant mariage de saveurs. Et en plat principal, il faut essayer les poissons frais du Milos (en prenant soin de demander le prix avant de commander). Et en desserts, vous ne pouvez repartir sans avoir goûté l’incomparable yaourt.

Notez bien que même si le restaurant figure parmi les grands de Montréal, un menu du midi et un menu de soirée — après 22 heures —, (29,5 $ et 32 $ respectivement), sont disponibles avec sélection d’entrée, plat et dessert — de quoi se régaler à prix raisonnable à l’une des meilleures tables en ville.

Pour ce qui est des vins, le fils de M. Spiliadis, Gorges, a entrepris, comme son père pour la cuisine avant lui, de redorer l’image du vin grec à l’international. Les vins que l’on boit au Milos sont issus de sa propre compagnie d’exportation, Cava Spiliadis.

L’Estiatorio Milos est le restaurant de prédilection pour un repas gastronomique de haute qualité. En demandant à M. Spiliadis ce qu’il préfère de son tout premier restaurant, ce dernier nous dit simplement : « J’aime venir ici le samedi, tôt, pour manger et voir mes clients, voir des visages que je reconnais depuis 40 ans. Avec eux viennent leurs enfants et parfois petits-enfants, les copains, les copines ; j’en tire un sens de progression, du passage des générations. Pour moi, c’est ce qu’il y a de plus satisfaisant. » Manger au Milos, c’est aussi être témoin, le temps d’un repas, de l’une des pages de l’histoire gastronomique de Montréal. καλήόρεξη— Bon appétit !

Réservez vos billets pour les Circuits Gourmands À la découverte de la cuisine grecque montréalaise Tastet x Montréal en Lumière – Février 2020 en cliquant ici.

© Photo Alison Slattery — Instagram


Milos restaurant institution Montréal Milos restaurant institution Montréal Milos restaurant institution Montréal Milos restaurant institution Montréal Milos restaurant institution Montréal Milos restaurant institution Montréal Milos restaurant institution Montréal Milos restaurant institution Montréal Milos restaurant institution Montréal Milos restaurant institution Montréal Milos restaurant institution Montréal Milos restaurant institution Montréal Milos restaurant institution Montréal Milos restaurant institution Montréal Milos restaurant institution Montréal Milos restaurant institution Montréal Milos restaurant institution Montréal Milos restaurant institution Montréal Milos restaurant institution Montréal Milos restaurant institution Montréal Milos restaurant institution Montréal Milos restaurant institution Montréal Milos restaurant institution Montréal Milos restaurant institution Montréal Milos restaurant institution Montréal
Partagez

Et aussi …

Article suivant

Et aussi et vice-versa: