Chargement

Place Carmin : la famille Bouillon Bilk et Cadet s’agrandit

Publié le 2 juillet 2021
© Photos © photos Alison Slattery — Instagram

La reine de la Main, Mélanie Blanchette, et son équipe de feu (Bouillon Bilk et Cadet) étaient à la veille d’ouvrir le restaurant Place Carmin lorsque la chose pandémique nous est tombée dessus. La vilaine chose ayant aujourd’hui disparu, Place Carmin ouvre ses portes vendredi 2 juillet 2021.

Cette nouvelle maison est située dans le Vieux-Montréal, à l’adresse occupée précédemment par Le Local où on faisait beaucoup la fête ; Place Carmin devrait permettre de festoyer tout autant, en mangeant peut-être mieux.

Le décor planté ici est l’œuvre de la firme Clairoux à qui l’on doit, entre autres, le travail de design intérieur au Perles & Paddock. Chez Place Carmin, tout est très lumineux, aéré, invitant et on comprend que les travaux de rénovation ont été faits en grand, autant en salle qu’en cuisine. La belle terrasse à l’avant du restaurant devrait, elle aussi, connaître à nouveau des moments joyeux et sera très achalandée.

Côté cuisine, on retrouve l’excellent chef François Nadon qui a adapté son style très haute gastronomie de chez Bouillon Bilk à la nouvelle adresse avec un menu plus brasserie ; de très belles entrées — tomate, burratina et fines herbes ou ris de veau en croûte — et des plats principaux tout aussi appétissants — poitrine de pintade, endives, raisins, babeurre ou loup de mer, bisque, pommes de terre et fenouil. Le chef propose également une section “Bœuf sur le gril” ; onglet, contre-filet, filet mignon, côte pour deux ; du bonheur en perspective pour les carnivores. La dizaine de desserts au menu permet d’envisager une belle fin de repas pour tout le monde.

Ce qui contribuera également au plaisir de manger ici est la belle carte des vins montée par Jessica Charbonneau.

Madame Blanchette et Émile Colette, autre partenaire du trio de choc, s’assureront que le travail en salle est ce à quoi la clientèle s’attend dans une belle brasserie comme celle-ci.

Dernière note avant de passer à table. Au lendemain de la pandémie, tous les prix partout en ville (boucheries, primeurs, boulangeries et autres commerces) ont subi des augmentations parfois majeures. On est rassurés de voir que chez Place Carmin, les prix sont très raisonnables. On est rassurés et reconnaissants. 

J’aimerais proposer une amélioration à cet article