Ambiance : Festif

Déjeuner : 10 à 17$

Sandwichs : 10,95 à 14,95$
Plats : 8 à 18$

_

Lorsque la boulangerie Olive et Gourmando a ouvert dans le Vieux Montréal, Jean-Philippe Tastet avait dit : « Ça y est, une extraordinaire petite boulangerie s’est installée en bas de mon bureau au coin de la rue! »

Olive & Gourmando venait tout juste d’ouvrir, on était en 1997. À l’époque, la boulangerie était à peu près grosse comme leur comptoir à sandwiches actuel. Dyan et Eric, les deux propriétaires, présentaient des produits toujours délicieux, au plus grand bonheur des gloutons. Les gens se précipitaient sur tout ce qu’ils vendaient: pains, croissants, chocolatines, cafés, etc. L’adresse se retrouve d’ailleurs sur notre liste des meilleures viennoiseries montréalaises. Ensuite l’endroit a grandi, la qualité est restée et les clients se sont multipliés.

Entrevue avec Dyan Solomon sur le succès story montréalais.

Eric n’est pas là ? Il est dans le bureau… c’est le moins social de nous deux (rires), je gère plus l’interface et lui s’occupe un peu plus de l’arrière-plan. Donc je vais parler pour nous deux.

Vous avez ouvert quand exactement le Olive & Gourmando ? Oh mon dieu… Je suis tellement nulle en maths… mais… Je crois que c’était il y a plus de 15 ans (rires).

C’était quoi, le concept général du café ? Il n’y avait pas de concept général.. En fait, tout a tellement changé dans le café ! Eric et moi venons tous les deux du restaurant Le Toqué où j’étais pâtissière et où Eric faisait le pain. Venant tous les deux du milieu “high end” de la restauration, nous voulions offrir la même qualité, mais pour une consommation de tous les jours. Le même standard que dans ce genre de restaurants, mais avec un côté plus rustique; une attention particulière aux détails, mais pour des plats plus réguliers. Ça peut sembler incroyable, mais à l’époque cela n’existait pas vraiment comme formule !

Et pourquoi ça s’appelle Olive & Gourmando ? Ce n’était pas le nom de vos chats avant ou quelque chose ? C’était en effet ! (rires), mais ils sont morts maintenant.. (oups, désolée)

Selon toi, qu’est-ce qui fait qui fait que Olive & Gourmando est si populaire ? Je pense vraiment que cela vient de la régularité dans ce que nous servons; un Cubain un lundi ou un vendredi goûtera la même chose… Certains de nos clients viennent au café depuis plus de 10 ans et malgré tous nos changements, malgré le fait qu’on essaie de se réinventer chaque fois, la… « consistency«  est quelque chose de très important pour nous. Je pense que les gens aiment ça.

Quels sont vos bestsellers ? Le brownie. Et le sandwich Cubano… Et les cafés au lait !

Comment avez-vous choisi le décor ? On ne l’a pas vraiment choisi… on a agrandi trois fois l’endroit… je pense que c’est un peu un mélange de goût personnel et de mélange de matériaux chaleureux comme le bois — ça vieillit bien selon moi, j’adore le bois. Je n’aime pas les cafés qui ont un décor froid… je voulais vraiment essayer de créer quelque chose de chaleureux.  (Oui, il me semble qu’il y avait des lampes artisanales pendant un bout de temps?) (Rires). C’est vrai, on a eu ça. C’était une fille qui travaillait pour nous dans le temps. On a vraiment essayé d’encourager les gens avec leur petite business — pour la bouffe et d’autres choses et maintenant, beaucoup d’entre eux ont leur petite compagnie, comme les Chocolats de Chloé. Je pense que c’est très cool…

À part le tien, quel est ton café préféré à Montréal ? Pikolo. Je pense vraiment que Marie-Eve (la propriétaire) est la personne la plus gentille au monde et elle sait vraiment ce qu’elle fait.

Combien de cafés servez-vous par jour ? Je dirais environ 800 cafés à base d’espressos. Oh mon dieu c’est tellement de cafés !! (rires) Et nous avons aussi commencé à offrir des cafés filtres pour les touristes principalement, ils aiment vraiment cela (rires), mais ça marche principalement durant l’été.

Qu’est-ce qui fait, selon toi, un bon café ? Une bonne balance : un peu d’acidité, pas trop par contre, j’aime un mélange de goût italien et de la nouvelle vague de l’école plus fruitée, mais pas trop encore. Plusieurs cafés nouveaux en font des plus fruités, mais je préfère ceux de la vieille école. Ah et on utilise du lait 2 %… je pense que souvent les cafés qui utilisent du lait 3 % trichent un peu… c’est comme si le gras mange le goût du café (rires).

Quel café prends-tu, toi ? (Elle devient toute gênée) Je prends un petit double piccolo avec du lait et un sucre.

Que préfères-tu dans ton travail ? Les clients. Sans hésitation. Tu sais, avec le temps, tu développes un certain attachement pour certains de tes clients et tu te sens un peu comme s’ils faisaient partie de ta famille… J’adore le contact avec les clients. Je le déteste aussi parfois (rires), mais les bons clients compensent très certainement pour les fous.

Et finalement… comment avez-vous réussi, toi et Eric, à travailler aussi longtemps ensemble ? Oh mon dieu ! On était tellement jeunes, tu sais… il avait 25 ans et j’étais un peu plus vieille que lui et je pense qu’à ce moment de ta vie tu te définis beaucoup… Je pense qu’on a réussi parce que notre collaboration était basée principalement sur la coopération, la communication et la confession. Il faut beaucoup de confiance pour bâtir une entreprise comme la nôtre… On a tellement fait de concessions pour toujours arriver à un accord…  On a travaillé si fort ! Mais on était ensemble et on l’a fait avec le coeur et l’esprit ouverts.

Heures d’ouverture : Notez que l’établissement est maintenant ouvert 7 jours sur 7, de 9h à 17h !


olive et gourmando vieux port old montreal olive et gourmando vieux port old montreal olive et gourmando vieux port old montreal olive et gourmando vieux port old montreal olive et gourmando vieux port old montreal olive et gourmando vieux port old montreal olive et gourmando vieux port old montreal olive et gourmando vieux port old montreal olive et gourmando vieux port old montreal olive et gourmando vieux port old montreal olive et gourmando vieux port old montreal olive et gourmando vieux port old montreal
Partagez

Et aussi …

Article suivant

Et aussi et vice-versa: