Hidden Fish : excellents sushis tradition omakase au centre-ville

Publié le 13 novembre 2020   |   50 partages

Le 14 octobre dernier la rue De la Montagne accueillait une nouvelle délicieuse adresse qui se voudra, très certainement dans le futur, un repère au centre-ville pour les amoureux de cuisine nippone.

Le propriétaire, Mahfuz Chowdhury nous présente un concept encore peu usité à Montréal : la tradition « omakase« . En japonais, ce terme signifie « Je m’en remets à vous », laissant l’entière liberté à l’itamae (le chef) de servir ses invité.e.s ce qu’il souhaite, toujours en fonction de la disponibilité du produit et de l’inspiration du moment. Lorsque les salles à manger rouvriront, on pourra donc se rendre au Hidden Fish pour vivre une véritable expérience, faire la découverte de nouvelles saveurs et traditions sur les bons conseils de l’équipe avisée. Pour le moment, et en attendant de pouvoir accueillir sa clientèle en salle à manger, la maison s’en remet à la livraison à domicile via les applications Doordash et UberEats avec un menu adapté et conçu pour recréer l’expérience nippone dans le confort de chez soi.

Faute de pouvoir manger sur place en ce moment, Hidden Fish expose un très joli décor conçu par l’Atelier Lovasi s’inspirant de la sobriété et du raffinement japonais. Le clou du spectacle se trouve au fond du restaurant avec un bar ouvert tout en long où l’on peut voir s’affairer l’équipe et admirer la valse des couteaux à chaque découpe.

En cuisine, c’est le chef Haruo Ogura , véritable maître du sushi qui prépare de très appétissants plateaux avec de superbes arrivages de poissons. Le menu actuel se veut différent de la formule initiale « Kaiseke Omakase » qui se déroule en cinq actes : « Sumonomo » (salade spéciale maison), « Sakikuze » (sashimi de saison), « Takiawase » (plat cuit), « Yakimono » (choix du chef bœuf ou poisson avec oignon, miyoga), « Makimono » (rouleau signature du chef) et pour finir en beauté, le dessert « Mizumono ». On se régale plutôt en ce moment avec la formule à emporter d’une sélection que l’on fait soi-même de makis (6 ou 8 morceaux), nigiris, de sashimis et de temakis.

Pour arroser le tout, la maison propose une courte carte des vins qui sera enrichie prochainement et une belle sélection de sakés et whiskys japonais en importation privée pour les amateurs.

Hidden Fish est l’une de ces adresses à avoir ouvert pendant la pandémie qui vaut définitement le détour, une belle adresse du centre-ville que l’on hâte de visiter lorsque les restaurants auront rouverts afin d’y vivre l’expérience omakase dans les règles de l’art !

© Photos Dany Dao

J’aimerais proposer une amélioration à cet article