L’humour au féminin : cinq questions à Rosalie Vaillancourt

Rosalie Vaillancourt

Le 8 mars marquait la Journée internationale des droits des femmes. Tastet tient à souligner l’apport inestimable des femmes à la société québécoise, tant dans l’industrie de la restauration que dans d’autres secteurs d’activité. Toute cette semaine, dans le cadre de notre série d’articles « 5 questions à… », on va donc à la rencontre de femmes qui nous inspirent. Qu’il s’agisse de restauratrices, de cheffes, de personnalités du milieu artistique ou d’athlètes professionnelles, on est toujours ravis d’en apprendre davantage sur ces femmes qui illuminent notre quotidien. Ces belles rencontres suscitent chez nous un enthousiasme que nous avons bien entendu envie de partager avec nos lectrices et lecteurs. On vous invite à découvrir des femmes coups de cœur de Tastet avec quelques questions-réponses ludiques.

C’est avec plaisir que nous vous dévoilons notre petit entretien avec la seule et unique, Rosalie Vaillancourt. Vous êtes-vous déjà demandé ce qu’elle mange pour être drôle comme ça ? Et bien, de toute évidence, nous étions curieux et nous sommes aussitôt partis à la recherche de réponses.

Blague à part (chose difficile à faire en présence de Rosalie), c’est une jeune femme qui a su se frayer un chemin en tant qu’humoriste féminine dans un monde où, avouons-le, l’humour se passe majoritairement au masculin. Téméraire et flamboyante, elle semble n’avoir peur de rien, ou du moins, pas du ridicule. Son sens de la répartie est une qualité admirable chez elle. C’est à travers son personnage d’enfant-roi qu’elle a connu un franc succès qui ne cesse de grandir. Chose certaine, elle nous en fait voir de toutes les couleurs et, que vous soyez fan ou non, ouvre les portes à d’autres jeunes femmes qui ont l’humour dans leur mire.

Découvrez avec nous le petit côté gourmand de Rosalie Vaillancourt sans compter quelques réponses cocasses, mais c’était à s’y attendre, n’est-ce pas ? À essayer

Qu’est-ce que tu as mangé pour déjeuner ? 

« Eh boy ! Un œuf, du jambon… genre intense. T’sais du jambon épais de Charlevoix. Avoue que ça fait full riche, hein ? Avec deux tranches de pain, pis un Redbull. Un déjeuner de champion ».

Avec quel chef aimerais-tu cuisiner/manger/passer une soirée vivant/mort ?

« Celui qui à plein de tattoos… Matty Matheson. Je pense qu’on aurait bien du fun ensemble ».

Ceux qui connaissent Mathy Matheson savent que ses plats sont, disons, quelque peu riches en matière grasse et qu’une bonne pièce de viande est généralement au rendez-vous.

« À la maison je fais vraiment attention à ce que je mange, faque quand je sors ou je suis au resto, mettons que j’y vais pas à moitié. En fait, quand je vais au resto, je suis souvent malade parce que je mange trop ». 

Qu’est-ce que tu ne mangerais jamais ? 

« Du foie de volaille. Il y a tu encore du monde qui mange ça pour vrai ?  En tout cas. Ah oui, pis j’aime vraiment pas le poisson ! Je mange juste du poisson s’il est frit ».

Quel est le resto/plat que tu as hâte de retrouver quand tout sera ouvert à nouveau ?

« Le Manitoba, parce que je pense que c’est une expérience que tu peux vraiment pas recréer à la maison, comme manger du phoque par exemple. En plus, tu peux t’asseoir et jaser avec les cuisiniers pendant qu’ils travaillent. Tout est bon ».

Si tu étais cheffe, quelle sorte de restaurant ouvrirais-tu ?

« J’aurais un doggy café ! Je servirais quelque chose de simple comme des tacos ou quelque chose du genre. T’sais quand tu manges des tacos, y en a toujours qui tombe partout faque là quand ça tombe parterre, les chiens peuvent le manger ».

Il va sans dire qu’elle a vraiment tout prévu. Ceux qui suivent Rosalie depuis un moment, sauront qu’elle est complètement gaga de sa chienne, Chantal. Ce ne serait pas farfelu de supposer qu’elle était l’inspiration derrière cette idée.

Questions rafales

Sucré ou salé ? « Salé »

Beurre ou margarine ? « Margarine. Ça me gosse vraiment quand le beurre est tout dur ».

Fruits ou légumes ? « Pour une collation ? Fruits ».

Poulet frit ou poulet rôti ? « Poulet rôti »

Suivre une recette ou freestyle ?  « Je suis du genre à suivre la recette jusqu’à ce que je réalise qu’il me manque des ingrédients pis que je remplace de l’huile par du vinaigre ».

Bière ou vin ? « Vin »

Péché mignon ?  « Les trucs à l’érable j’aime bin ça ».

Pour en apprendre davantage sur d’autres personnalités coups de cœur de Tastet, consultez les cinq questions avec Laurent Duvernay-TardifGabriella Kinté GarbeauPaul ToussaintCamilo Lapointe-Nascimento et Nicolas Ouellet.


Photographié par Émilie Hébert

Liste

L’art du « mixed takeout »

L'équipe de scientifiques a noté une corrélation directe entre les facultés cognitives d’un individu et sa familiarité avec le « mixed takeout ».