Où boire du saké à Montréal : nos suggestions d’adresses

adresses boire saké montreal

Plusieurs considèrent le saké — cette boisson d’origine nippone issue de la fermentation du riz — comme l’équivalent du vin. Même si les deux s’apprécient en bonne compagnie et autour d’un bon repas, le saké, servi chaud ou froid, est encore méconnu du public québécois.

Pour ce qui est de sa fabrication, au IIIe siècle au Japon, les prêtresses devaient mâcher la céréale dans le but de saccharifier (rendre le sucre apte à la fermentation) le riz. Il était, par la suite, fermenté avec de la levure sauvage. Au fil des siècles, le saké gagne en popularité, notamment grâce à son inclusion dans des célébrations religieuses shintoïstes. Aujourd’hui, la production du saké s’est vraiment démocratisée. Après avoir été collecté, le grain de riz est poli de manière à retirer une majorité des couches externes enveloppant le cœur du grain, de manière à laisser le coeur composé en grande partie d’amidon. Il est par la suite immergé dans de l’eau claire, puis cuit à la vapeur. Les grains de riz sont alors transformés en sucre à l’aide du koji, un champignon microscopique. Après un long processus de fermentation alcoolique (semblable à la bière et au vin), la préparation est pressée, filtrée, clarifiée, pasteurisée, puis une dernière fois filtrée.

L’étape la plus importante dans la fabrication du saké est celle du polissage. Plus le polissage est efficace, plus le saké s’affine. Le degré de polissage est déterminé par le pourcentage du grain initial qui a été retiré lors de cette étape. C’est cette mesure qui est à la base de la classification de la « bière de riz ». Le plus commun est le Futsu, utilisé comme saké de table. On trouve ensuite le Honjoro (auquel un alcool externe a été ajouté) et le Junmai (un saké pur riz sans alcool ajouté). Le niveau de polissage du grain est lié de très proche à son cout vu sa méthode de production, mais n’est pas nécessairement indicateur d’une meilleure bouteille !

De plus, il existe cinq styles de ce « vin » japonais. Le Genshu n’est pas dilué avec de l’eau. Le Nama n’est pas pasteurisé. Le Nigori est non filtré et nuageux. Le Muroka n’est pas filtré au charbon. Finalement, le saké Sparkling est mousseux.

Maintenant que vous êtes un expert en saké (plus ou moins), vous apprécierez sans doute cette liste des meilleures adresses où déguster cette boisson à Montréal que nous vous avons concoctée. À utiliser pour des soirées festives où vous aurez le goût de faire comme les habitants du pays du Soleil levant.

Pour d’autres suggestions, nous vous conseillons notre liste des meilleurs restaurants japonais en ville et les meilleurs endroits pour manger des sushis.

Le Blossom

Le Blossom, l’un des plus beaux restaurants de Montréal,  incorpore dans son décor moderne un énorme cerisier artificiel tout en fleurs — d’où le nom de l’établissement. Côté cuisine, le restaurant base entièrement son approche autour de la fraîcheur, avec une cuisine fortement inspirée du Japon. Presque toutes les places du restaurant s’organisent autour du bar ; les plats sortent rapidement, en petites bouchées et sont préparés pour être consommés immédiatement afin de profiter du meilleur mariage possible des ingrédients. Pour compléter le tout, le restaurant propose l’une des plus belles cartes de sakés de la métropole.

1101 Boulevard de Maisonneuve Est
Montréal

Saint Sushi

Après un succès fulgurant avec le premier Saint Sushi Bar rue Duluth, l’équipe revient en force avec une nouvelle adresse chic et épurée rue Greene à Westmount. Au menu, on goûte toujours aux délicieuses spécialités de la maison qui prennent le nom de personnalités connues. Petits coups de coeur pour les assiettes Michael Jackson, Beatles et Bob Marley sans oublier les sapins de Noël et le Notorious B.I.G. (la succulente pizza sushi).  La nouvelle adresse détient également un permis de bar avec au programme sakés, whiskys, bière, vins et une carte des cocktails rafraîchissants élaborée par Manu Ruiz (Le Royal). Si vous étiez déjà fan du bar situé rue Duluth, attendez-vous à être comblés avec la seconde adresse ! Alison Slattery — 

1359 Avenue Greene
Westmount

Hanzō

Hanzō est un izakaya situé en plein coeur du Vieux-Montréal et qui propose une formule gourmande de petits mets japonais revisités à prix doux. Pour son menu, le Hanzo adopte une formule gagnante : celle des tapas abordables. Le décor, inspiré du film Kill Bill et très influencé par l’esthétique nippone, est complété par une courte, mais délicieuse, carte des cocktails. À celle-ci s’ajoute une offre de sakés qui saura plaire à tout le monde, expert ou néophyte. Alison Slattery — 

417 Rue Saint-Nicolas
Montréal

Ryu

Ryú Westmount a ouvert ses portes en août 2018 et propose une excellente cuisine japonaise servie dans un décor splendide. On y savoure des mets raffinés et frais, exécutés avec un grand savoir-faire. Les produits ici sont également de très bonne qualité, issus à 100 % de pêche durable et d’origine certifiée ; c’est pourquoi les poissons sont constamment la vedette dans les assiettes du Ryú. L’endroit se spécialise en nigiris et en sashimis, préparés comme on les trouve à Tokyo ! Tout ici est à la fois raffiné et hautement savoureux. David Dworkind et Ryú

4185 Rue Sainte-Catherine
Westmount

JIAO Dim Sum Bar

Situé dans le Vieux Port, le Jiao a ouvert ses portes en août 2018 et propose un concept de bar à dim sum rue Notre Dame Ouest. L’espace est distingué et original avec des clins d’œil asiatiques ; on remarque d’imposantes lanternes en tissu au plafond, un bar élégant et sobre ainsi que des muraux d’inspiration manga dans un local tout en longueur.  Au menu, la maison propose des classiques cantonais avec des déclinaisons de dim sum, bao et dumplings, avec un accent mis sur les fruits de mer fusionnés aux saveurs d’ici. En ce qui concerne la carte des cocktails, on goûte à de délicieuses créations maison complétées d’une sélection de sakés épatants, principalement importés du Japon. Jiao

399 Rue Notre-Dame Ouest
Montréal

Miss Wong

Situé au Centropolis, le Miss Wong est une brasserie à la cuisine asiatique fusion. Le festif, magnifique et spacieux restaurant impressionne par la grandeur de son décor ! Le menu du Miss Wong est fait pour être savouré en une succession de plats, en commandant une série de petites assiettes. On y trouve des classiques bien exécutés et revisités, tels les bao buns de la maison ou le tartare, mais aussi de nouveaux plats tout à fait originaux comme le surprenant melon d’eau frit. Côté alcools, Miss Wong offre une carte des vins, des sakés et de cocktails parfaite pour les soirées festives. David Dworkind

1780 Avenue Pierre-Péladeau
Laval

Mikado

On aime beaucoup le restaurant Mikado. Les produits sont frais, la qualité est là, les sauces sont originales et l’ambiance est très agréable. Le Mikado tente modestement de pratiquer l’art des sushis, sashimis, teriyakis, tempuras, soba et entrées japonaises. Pour vos soirées festives, la maison propose une intéressante carte des sakés ! Mikado

399 Avenue Laurier Ouest
Montréal

Jun I

Jun i est un des meilleurs restaurants japonais de Montréal, sinon le meilleur selon nous. Le chef Junichi Ikematsu est un des meilleurs chefs et a formé les grands de notre ville. On parle ici de délicatesse incontestable des assiettes, de produits frais ; le travail dans l’assiette est incomparable. L’adresse est assez dispendieuse, mais dans un décor très chic et une ambiance très calme, vous voudrez y aller pour marquer une occasion spéciale d’un repas exceptionnel pour quelqu’un que vous appréciez beaucoup. Ouvert pour le lunch du mardi au vendredi et en soirée du mardi au samedi. Jun i

156 Avenue Laurier Ouest
Montréal

Otto Bistro

Otto Bistro est une sympathique petite adresse japonaise. Pas une place à sushis, pas un Izakaya, ce restaurant propose une cuisine nippone traditionnelle revisitée. La maison propose ce qu’e les propriétaires appellent de la « soul food » nippone, c’est-à-dire des plats authentiques et réconfortants. Pour ce qui est de l’alcool, l’Otto Bistro propose une courte offre de vins, whiskys et de bières. Toutefois, comme tout bon restaurant asiatique, de nombreuses bouteilles de sakés sont offertes. Alison Slattery —

143 Avenue du Mont-Royal Est
Montréal

Ichigo Ichie

L’offre de Ichigo Ichie est des plus gourmandes et son atmosphère des plus festives. On trouve ici de délicieuses soupes, spécialités de la maison ou tapas japonais. Les prix sont raisonnables pour un izakaya, le service est avenant et les cocktails sont bons. Un endroit idéal pour célébrer sur le Plateau Mont-Royal. Le restaurant est ouvert tous les soirs. Évidemment, si elle se trouve sur cette liste, c’est que la maison offre une sympathique sélection de sakés. Atelier Welldone

360 Rue Rachel Est
Montréal

Gokudo

Le Gokudo est un superbe bar à cocktails japonais du centre-ville. Le bar appartient aux mêmes propriétaires que le EsconditeHabaneraBiiru et Koa Lua. La façade est indiquée d’une simple lanterne chinoise et d’une façade de fines lanières de bois. Une fois entrés, on arrive dans la petite section restaurant qui se nomme Ryōshi. C’est seulement lorsque l’on passe le rideau noir au milieu du petit resto, que l’on entre dans le bar à cocktails japonais Gokudo. Au menu, on trouve une multitude d’assiettes à partager ; tous s’inspirent de la riche culture culinaire nippone. La maison propose une impressionnante liste de sakés. Alison Slattery —

630 Rue Cathcart
Montréal

Biiru

Biiru est un bistro japonais du centre-ville qui propose de bons plats dans un décor original et chaleureux. Le restaurant offre de délicieuses recettes de sashimis, dumplings et yakitoris. Les salades de la maison sont aussi savoureuses. Aux beaux jours, Biiru dispose d’une jolie terrasse, idéale pour s’octroyer une petite pause hors de la frénésie de la rue Sainte-Catherine. Pour un lunch ou un souper original, Biiru est une belle adresse à découvrir au centre-ville, que ce soit pour manger beau, bon et pas cher, ou pour boire un très bon cocktail à deux pas du Quartier des spectacles ! Biiru

1433 Rue City Councillors
Montréal

Nozy

Restaurant Nozy est un restaurant japonais intéressant. Il peut paraître un peu cher pour le quartier, mais le chef Nozomu Takeuchi offre des plats japonais de qualité aux présentations assez spectaculaires. Ces plats sont originaux et savoureux et se dégustent dans une ambiance feutrée et romantique. Alison Slattery — 

3568 Rue Notre-Dame Ouest
Montréal

Big in Japan Bar

Le Big in Japan est certainement l’un des plus beaux bars cachés de Montréal. De l’extérieur, rien ne laisse deviner ce que cache la petite porte brune anonyme. Avec un décor à couper le souffle signé Braun-Braën, le Big in Japan transporte dans une atmosphère unique, avec son long bar en labyrinthe, ses bouteilles accrochées au plafond et ses innombrables petites chandelles. À boire, on trouve des sakés, des bières et de merveilleux cocktails. Intemporel et intime, le Big in Japan est idéal pour une date ! Dominique Lafond

4175 Boulevard Saint-Laurent
Montréal

Kazu

Coup de cœur pour le Kazu, le petit restaurant de la rue Sainte-Catherine est plein de son ouverture à sa fermeture. C’est entre autres parce que l’établissement propose de petits délices japonais à prix modiques et dans une atmosphère chaleureuse. Crêpes japonaises, dumplings, carpaccio et burger de crevettes sont à essayer. Un des restaurants japonais qui offre meilleur rapport qualité-prix. Alison Slattery — 

1844 Sainte-Catherine Ouest
Montréal

Osmo X Marusan

Situé dans le quartier des affaires, Marusan fait partie des meilleures adresses japonaises en ville. Il propose des plats typiquement nippons, mais en version plus décontractée que Furusato ou Azuma. C’est à la fois un comptoir et un restaurant; vous pouvez donc vous procurer tout ce qui est offert pour emporter. Les plats proposés représentent bien la finesse et la qualité de la cuisine japonaise; des plats authentiques, dans une ambiance contemporaine et assez calme. On accompagne le tout d’un excellent saké, qu’on trouve sur une carte très élaborée. Marusan Comptoir japonais

51 Rue Sherbrooke Ouest
Montréal

Fleurs & Cadeaux

Fleurs & Cadeaux, le nouveau snack-bar aux accents japonais du Quartier Chinois. Ce petit restaurant, niché dans un immeuble centenaire rose rue Saint-Urbain, est une expérience multisensorielle comme nulle autre dans le quartier. Fleurs & Cadeaux offre une impressionnante diversité de vins et de sakés nature, la plupart disponibles au verre ou à la bouteille. Il propose des sakés d’artisans brassés selon les techniques ancestrales, parmi ceux-ci vous pourrez trouver ceux d’Akishika, Terada Honke, et Tamagawa. Au sous-sol est niché le Sans Soleil, petit bar caché nous rappelant les bars d’écoute japonais. On y boit des cocktails et du saké dans une atmosphère chaleureuse où le son est roi.

1002 Rue Saint-Urbain
Montréal

Photographié par Alison Slattery



Liste

L’art du « mixed takeout »

L'équipe de scientifiques a noté une corrélation directe entre les facultés cognitives d’un individu et sa familiarité avec le « mixed takeout ».