• 1 j’aime

Pâtisserie Zébulon : haut de gamme végétalien sur le Plateau

Pâtisserie Zébulon owners Pâtisserie Zébulon owners confections at Pâtisserie Zébulon confections at Pâtisserie Zébulon confections at Pâtisserie Zébulon confections at Pâtisserie Zébulon confections at Pâtisserie Zébulon menu at Pâtisserie Zébulon Pâtisserie Zébulon window sign

Depuis le 22 juin 2021, les adeptes de pâtisseries qui fréquentent le Plateau Mont-Royal ont une nouvelle destination incontournable à visiter : Pâtisserie Zébulon. Zébulon Vézina et sa sœur Alice sont les heureux propriétaires de cette pâtisserie, où ils offrent une sélection de pâtisseries végétaliennes aussi belles que bonnes et qui n’ont rien à envier aux pâtisseries classiques. On leur lève notre chapeau, c’est vraiment réussi !

Après avoir étudié la pâtisserie à l’ITHQ, Zébulon a travaillé notamment auprès de la cheffe Helena Loureiro et de Stéphanie Labelle à la pâtisserie Rhubarbe. Dans le cadre de ses stages, il a également séjourné en France où il a côtoyé le chef Christophe Michalak, « le Céline Dion de la pâtisserie en France » pour reprendre ses mots. Fort de toutes ces expériences, le jeune homme de 26 ans a décidé qu’il était temps de relever de nouveaux défis. Venant de terminer un contrat de gestion de restaurant, il s’est mis à la recherche d’un local pour ouvrir sa propre pâtisserie au moins d’avril 2021. C’est là que tout est allé très vite. En effet, en quelques mois à peine, Zébulon et Alice ont pris possession de leur local rue Saint-Denis, l’ont entièrement rénové et ont lancé leurs opérations : « coin Saint-Denis et Mont-Royal, jamais on n’aurait pensé ouvrir dans un coin aussi iconique ! […] Me lancer en affaires, c’était prendre ma vie entre mes propres mains. J’avais une envie tellement forte de tracer mon destin selon mes propres règles. La meilleure manière de faire était de devenir propriétaire ».

Pourquoi avoir décidé de se spécialiser dans la pâtisserie végétale ? « J’avais envie d’un défi additionnel. En tant que pâtissier, je trouvais que je maîtrisais plutôt bien la pâtisserie classique. Il y avait peu d’offres de pâtisseries végétales raffinées à Montréal. Je voulais prouver à tous les sceptiques que c’est possible de faire de la belle et bonne pâtisserie en mode végétal ». Comme il n’y avait pas de programme voué à la pâtisserie végétale à l’ITHQ au moment où il a suivi sa formation, Zébulon a parcouru les bibliothèques et s’est renseigné en ligne afin de parfaire son art, mais il a surtout passé de nombreuses heures à faire des tests. Il peut aujourd’hui fièrement présenter le fruit de tous ses efforts à ses clients avec qui il aime discuter de sa passion : « Ce qui me fait le plus tripper, c’est de partager ma passion avec tous les clients. C’est dur de continuer à travailler quand j’entends les clients poser des questions sur les produits. Les gens me parlent de leurs recettes, de leurs façons de faire. Ils posent des question pour savoir comment végétaliser leurs recettes ».

Parmi les spécialités de Zébulon, on trouve son cheesecake exotique sans gluten avec croustillant de riz soufflé, éponge à la noix de coco, confit de fruit de la passion, mousse à la noix de coco et glaçage à la mangue, garni de vraies tranches de noix de coco. On aime aussi beaucoup son wownie choco-noisette : sablé au cacao, mélange à brownie fondant, croustillant praliné et ganache montée au chocolat. Les pâtisseries de Zébulon sont aussi délicieuses qu’originales et le jeu des textures reflète bien le jeu des saveurs qui les caractérise. Il ne faut surtout pas oublier d’essayer la tarte aux fraises pendant la saison estivale !

Comme la Pâtisserie Zébulon offre des créations d’artisan, il ne faut pas s’attendre à ce qu’il y ait toujours une multitude de choix en vitrine : « Quand on va encourager de jeunes entreprises comme nous, il ne faut pas toujours s’attendre à voir une sélection immense, mais l’amour et le goût sont au rendez-vous. Chaque produit est frais du jour ». Remarquez, à quoi bon offrir 101 pâtisseries lorsque toutes celles proposées en variété plus limitée sont excellentes…


Photographié par Alison Slattery





Du magazine