Restaurant Île de France du 9e du Centre Eaton

ile-de-france-le-9e-centre-eaton

Le très attendu restaurant Île de France du 9e du Centre Eaton ouvre enfin ses portes ! Après près de 30 ans d’attente, le restaurant prend place aux côtés de la célèbre et magnifique grande salle du 9e. L’adresse propose des classiques français et québécois exécutées avec des techniques impeccables et mis au goût du jour. Le restaurant répond bien à sa promesse d’offrir à Montréal, une élégance de tous les jours.

“Flora Eaton utilisait le bateau Île de France lors de ses traversées transatlantiques dans les années 1920, d’où le nom. Le bateau naviguait sur la très populaire French Line.” Madame Eaton a été inspirée par les magnifiques restaurants et salons de ces bateaux et a chargé l’architecte Jacques Carlu de recréer quelque chose de similaire à l’Île de France, dans le grand magasin de son mari. Le restaurant a officiellement ouvert en 1931 et est rapidement devenu un des endroits les plus prisés en ville.”

Le restaurant Île de France est tenu par une équipe du tonnerre, composée de Jeff Baikowitz — l’homme d’affaires et philanthrope également investisseur dans le Joe Beef, Liverpool House, Vin Papillon, McKiernan, Bistro Franquette et Park —, Marco Gucciardi au service— Maître D d’exception aussi connu pour Burgundy LionMilos, l’ouverture du Bar George et de plusieurs restaurants du groupe Oliver & Bonacini Hospitality —,  Andrew Whibley au bar — du Cloakroom et Bar Dominion —,  et les chefs très talentueux Derek Dammann —Mckiernan ex Maison Publique — et Liam Hopkins — Hopkins, McKiernanPark.

Alors, qu’est-ce que ce fameux restaurant vous propose ? Un menu simple et bien fait, qui s’inspire des anciens menus des navires et des menus originaux d’Eaton. On y retrouve beaucoup d’inspiration française avec une touche de Montréal : des soupes et entrées, aux plats principaux et desserts. Parmi les coup de cœur, on vous conseille le Tartare, la morue panée et le steak d’onglet, qui a fait l’unanimité. Les pâtes sont aussi assez décadentes — elles sont réalisée par Kiera German du feu Paradisio Pasta. Le menu changera de façon saisonnière, mais certains classiques préférés resteront.

L’adresse propose une courte carte de vins classique, axée sur une intervention minimale, avec une part importante réservée aux amateurs de vins naturels et d’excellents cocktails aussi disponibles dans le bar à cocktails – Le French Line.

Pour ce qui est du décor, Île de France est un réel morceau d’histoire qui revoit le jour. L’espace est protégé par le patrimoine et a donc été recréé à la perfection comme le décor pensé par Jacques Carlu en 1931. Le décor simple et élégant et fait maintenant partie des plus beaux restaurants de Montréal puisque c’est une perle architecturale. Un espace chic, emblématique et plein de nostalgie; et la vue est absolument spectaculaire ! Le restaurant propose une centaine de places assises, une trentaine au bar et deux salles privées de 20 personnes.

Le service de ce grand bateau est encore à fignoler, mais l’équipe est enthousiaste et très sympathique. Notez également que le restaurant ouvre tout juste, l’ambiance y est très calme pour le moment.

“Nous sommes très enthousiaste de participer à un projet aussi spécial! Un projet comme celui-ci est unique et très rare. C’est un honneur de faire partie d’un projet de si grande envergure. Je crois au centre-ville ; il fut un temps où tout le monde allait au centre-ville pour un bon repas. À un moment donné, cela a changé. Ce projet a le potentiel de provoquer un changement positif dans le centre-ville,” raconte Marco.

C’est définitivement une adresse à essayer pour (re)découvrir un lieu historique et pour savourer de très bons plats!


Photographié par Alison Slattery





On en parle dans

Du magazine