Ambiance : Animé

Entrées : 12$ à 22$

Plats : 29$ à 39$
Desserts : 4$ à 16$

_

Dans le Vieux-Montréal, L’Auberge Saint-Gabriel est synonyme de tradition : un établissement qui maîtrise l’art de la bonne chère et ce, depuis de nombreuses années !

Comme elle a été fondée en 1784 dans un édifice bâti en 1688, ce n’est pas un euphémisme de dire que L’Auberge Saint-Gabriel est une institution à la très riche histoire. Par exemple, il s’agit de la première auberge en Amérique du Nord à avoir reçu un permis d’alcool. L’auberge est rachetée en 1987 par la famille Bolay, originaire de Genève. Puis, Marc Bolay s’associe à Guy Laliberté et Garou pour créer, dans le restaurant de l’auberge, une expérience gastronomique qui allie tradition et plaisir.

En pénétrant dans l’enceinte de l’auberge rue Saint-Gabriel, l’histoire du bâtiment est évidente : impressionnants murs de pierres et imposantes colonnes de bois. Au début de la décennie, L’Auberge a contacté Bruno Braën du Cabinet BRAUN-BRAËN pour que le designer au portfolio remarquable modernise l’intérieur du bâtiment tout en conservant l’esprit presque mythique de ce dernier. Le très beau restaurant, capable d’accueillir 80 personnes, est donc truffé d’allusions historiques ! On y trouve aussi deux confortables bars d’une vingtaine de sièges ! En plus de la salle principale, L’Auberge Saint-Gabriel possède trois salles indépendantes, idéales pour les événements privés. Les clients sont d’abord accueillis dans une chaleureuse section lounge où il est possible de se réchauffer au coin du feu. Lorsque la température le permet, une sympathique terrasse s’installe à l’avant du restaurant.

En cuisine, le chef exécutif suédois Ola Claesson travaille avec la cheffe Audrey Dufresne, ancienne cheffe propriétaire du restaurant aujourd’hui fermé Les Trois Petits Bouchons, pour monter un menu à l’écoute des saisons et qui s’inscrit dans la riche tradition de L’Auberge Saint Gabriel. Des plats classiques cohabitent agréablement avec des assiettes plus saisonnières, mettant en valeur les meilleurs produits québécois. La cuisson à la broche reste toujours une des spécialités de la maison ; poulet et chou-fleur en ressortent délicieux ! La côte de bœuf vieillie et cuite sur feu de bois et la fameuse fondue suisse de Marc Bolay sont aussi des plats phares de l’Auberge.

Côté boissons, c’est le sommelier d’expérience Jean-Benoît Hinse (Maison Boulud) qui est responsable de la cave à vins de L’Auberge Saint-Gabriel. À l’écoute du client, il imagine une carte des vins qui a de quoi plaire à tous les palais. En harmonie avec la cuisine, les vins offerts mettent de l’avant les producteurs qui honorent respectueusement la terre et la nature. On trouve sur cette carte de nombreuses bouteilles canadiennes et québécoises.

Dans le Vieux-Montréal, L’Auberge Saint-Gabriel est une destination de choix pour les gourmands ; une très belle adresse où souligner un événement.

© Photos L’Auberge Saint-Gabriel


auberge saint gabriel vieux montréal auberge saint gabriel vieux montréal auberge saint gabriel vieux montréal auberge saint gabriel vieux montréal auberge saint gabriel vieux montréal auberge saint gabriel vieux montréal
Partagez

Et aussi …

Article suivant

Et aussi et vice-versa: