Chargement
Lunchs Ouverts le dimanche Abordable Boucherie Comptoir À Emporter C'est ouvert ! Nouveaux

L’Andouille : la charcuterie sans prétention de la Petite-Italie

Publié le 17 février 2021

© Photos Alison Slattery

L’Andouille : la charcuterie sans prétention de la Petite-Italie

L’Andouille a ouvert ses portes en octobre dernier sur la rue Beaubien, au cœur de la Petite-Italie. Il s’agit d’une petite épicerie locale avec vocation de charcuterie artisanale, un magasin général dans l’air du temps.

Belle adresse de quartier, L’Andouille se veut très conviviale et sans prétention. On y découvre des produits frais, d’origine locale et d’une si belle qualité que le tout donne envie de faire de cet endroit un arrêt quotidien. Lorsque la vie reprendra son cours normal, la boutique deviendra sans doute un essentiel pour vos 5 à 7 entre amis avec des plateaux apéritifs réussis. L’idée c’est de venir agrémenter l’offre alimentaire du quartier qui est déjà très gourmand , une adresse simple où l’on peut bien s’alimenter.

Vanni Lussier et Luc Bouffard, les propriétaires de L’Andouille, ont profité de la pandémie pour explorer une nouvelle avenue. « Dans notre cas, s’il n’y avait pas eu la Covid, il n’y aurait sûrement pas eu d’Andouille », dit Luc. « On n’avait pas de temps pour s’arrêter avant tout ça ». Avant que la Covid se montre le bout du nez, Luc fabriquait des charcuteries artisanales dans ses temps libres. Au départ pour lui même, mais peu à peu le voisinage s’y est intéressé, lui passant des commandes. 

Le décor, pensé par Vanni, fait allusion aux boucheries de Brooklyn et aux magasins généraux de l’époque, mais avec un accent plus moderne. Les murs vêtus de vert et les accents de bois ainsi que la cuisine à aire ouverte, créent une atmosphère chaleureuse et invitante pour passantes et passants. Luc avoue qu’une des choses qu’il préfère de la boutique c’est le moment où les rayons de soleil passent à travers la vitrine pour illuminer le local. « Chaque fois, je vis une petite émotion », dit-il.

Venant du milieu du théâtre et de la comédie, Luc trouvait que le mot « andouille », en plus de faire rire, représentait bien l’union de ses deux passions. « La définition d’andouille est en fait une saucisse régionale », nous explique Vanni, une définition qui colle bien à leur concept. D’autant plus, ils ont découvert que le local avait été une boucherie de 1928 à 1968. C’est un jour le fils du boucher, maintenant très âgé, qui est entré dans la charcuterie pour partager cette histoire du passé avec Vanni et Luc , une coïncidence qui porte à croire que rien n’arrive pour rien.

Parlant de boucherie, les saucissons sont parmi ce qu’ils font de mieux ! L’Andouille mise beaucoup sur la qualité de ses produits et sur l’équilibre des saveurs. Ils préparent leurs charcuteries de manière à ce qu’elles soient moins grasses et moins salées. Avec le porc du Québec, ils font de savoureuses saucisses au goût de bacon et cheddar, abricots et cari (la favorite des enfants) et bien sûr la saucisse lime et jalapeños. Une grande partie des éloges doivent être attribués à Philippe Dufort (Bouillon Bilk, Verdun Beach, Manitoba) qui a transposé la créativité au cœur des recettes que Luc a peaufinées par la suite. Un des produits coups de cœur est, à notre grande surprise, le creton fait avec de l’avoine. Il est parfait pour étendre sur du pain de la Boulangerie Guillaume, disponible dans l’épicerie. On y déguste aussi une excellente terrine de campagne. De plus, leur pancetta fumée et leur bacon complètent bien dans un plat de pâtes ou encore se dégustent bien au petit déjeuner avec un coulis d’érable ; ces deux produits gagnent même le cœur de leurs convives français

Une petite sélection de vins nature et bios fera son apparition sous peu, question de bien accompagner les spécialités de la maison et d’arroser agréablement votre repas.

L’Andouille fait maintenant partie de notre liste des meilleures boucheries à Montréal et de nos suggestions de plateaux de charcuteries. Vous pouvez aussi passer une commande en ligne via leur site web.

© Photos  Alison Slattery — Instagram

J’aimerais proposer une amélioration à cet article