Café chez Téta : cuisine libanaise traditionnelle et café troisième vague

Publié le 2 novembre 2020   |   291 partages

C’est au coin des rues Rachel Est et Laval que le Café Chez Téta ouvrait officiellement ses portes le 14 octobre 2020, en plein cœur du Plateau Mont-Royal.  De façon surprenante, l’année 2020 nous offre quand même de belles surprises avec l’ouverture de nouvelles adresses montréalaises comme celle du charmant Café chez Téta. Les deux propriétaires, Antoun Aoun et Mélodie Roukoz, qui sont aussi amoureux dans la vie de tous les jours, souhaitaient ouvrir un établissement où ils pourraient jumeler deux choses dont ils raffolent –  du bon café de type troisième vague et des mets traditionnels appartenant à la cuisine libanaise.

Antoun, qui est libanais d’origine, a grandi au Liban avec le rêve de devenir entrepreneur un jour. Mélodie quant à elle, dont l’origine libanaise vient du côté de son père, a grandi ici et s’est beaucoup promenée entre le Canada et le Liban. Suite à leur rencontre au Liban, Mélodie déménage à Montréal en 2010 et Antoun vient la rejoindre un peu plus tard. Mélodie est nutritionniste et Antoun travaille dans plusieurs grands hôtels montréalais. L’idée d’ouvrir un restaurant vient d’Antoun, qui souhaitait avoir son entreprise depuis longtemps. Le couple a développé le plan d’affaires à l’été 2019 et c’est en décembre dernier qu’ils ont trouvé le local du Café chez Téta. L’ouverture était prévue pour avril 2020…mais vous connaissez déjà la suite de l’histoire.

Le mot Teta signifie grand-maman ou mamie en libanais. Le mot Teta est très souvent associé aux souvenirs chaleureux et à la bonne nourriture. Les propriétaires voulaient créer un espace qui irait dans le même sens que Teta — un endroit chaleureux qui offre de bons plats. La femme sur le logo du Café chez Téta est la grand-mère d’Antoun, un joli clin d’œil aux souvenirs qu’il a de sa grand-maman. Le dessin a été réalisé par sa sœur, tout comme le graphisme de l’établissement.

Le menu du Café chez Téta a été créé d’après le four traditionnel libanais utilisé pour faire le pain plat, communément appelé man’ouché, un mets très populaire au Liban. C’est surtout dans les villages que l’on trouve ce pain plat, très souvent cuisiné par les dames d’un certain âge d’une façon très traditionnelle. Le charmant café propose six options de garniture, soit les garnitures les plus classiques de la cuisine libanaise. La garniture la plus traditionnelle, souvent dégustée au petit-déjeuner, est saupoudrée de zaatar, un mélange de thym libanais, de sumac et de graines de sésame. On trouve aussi sur le menu d’autres classiques de la cuisine libanaise comme de houmous, du baba ghanouj et d’une salade fattouche (à base de légumes et de petits croûtons de pain grillé) ainsi que des gâteaux, dont deux végétaliens.

Les plats du Café Chez Téta sont tous faits maison avec beaucoup d’amour. L’équipe travaille exclusivement avec des ingrédients de base pour ensuite faire le mélange maison. « C’était important pour nous d’offrir des ingrédients de qualité qui seraient le moins possible transformés…c’est un peu ma touche de nutritionniste », explique Mélodie en entrevue. Il est aussi important pour les deux propriétaires d’encourager ce qui est local et d’utiliser des produits d’ici.

Antoun et Mélodie souhaitaient aussi offrir du café de troisième vague puisqu’ils sont tous les deux amateurs de ce type de café. « On voulait vraiment retrouver sous le même toit du très bon café et la cuisine traditionnelle libanaise. On est comme entre deux et notre concept vient vraiment de deux choses qu’on adore », explique Mélodie.

Avec les événements de 2020, le menu est un peu différent de ce qu’ils prévoyaient puisque certains mets n’ont pas la même qualité en version pour emporter. Pour le moment, le Café chez Téta propose un petit menu aux saveurs du Liban, mais adapté aux circonstances. Le couple pense déjà aux futurs projets, comme celui d’avoir un coin épicerie…une idée que les clients demandent déjà.

C’est dans un espace moderne, accueillant et chaleureux que l’on trouve Antoun et Mélodie, couple amoureux et passionné qui nous offre la chance de goûter à la cuisine libanaise traditionnelle avec une touche de saveurs d’ici, comme le sirop d’érable.

© Photos Alison Slattery — Instagram

J’aimerais proposer une amélioration à cet article