Café Olimpico centre-ville : et de trois pour la famille Furfaro

Mis à jour le 8 janvier 2020   |   Publié le 8 janvier 2020   |   242 partages

À côté des Promenades de la Cathédrale, la famille Furfaro a ouvert avant-hier un troisième Café Olimpico. Plus petit que l’original, le Café Olimpico centre-ville honore la riche tradition caféinée familiale tout en modernisant son enveloppe.

Le Café Olimpico est une histoire de famille. Le tout commence en 1970 alors que Rocco Furfaro ouvre le Café Olimpico du Mile End, aujourd’hui iconique. Au fil des ans, l’établissement a été adopté par les Montréalais du quartier, puis par les touristes. Alors que le café du Mile End gagne en popularité, le paternel offre ce dernier à ses deux filles Rossana et Victoria. Aujourd’hui, le fils de Victoria, Jonathan Vanelli, s’implique aussi dans la gestion. C’est lui qui chapeaute l’expansion du Café Olimpico qui a commencé en 2016 avec une ouverture dans le Vieux-Montréal et qui continue aujourd’hui avec le nouveau Café Olimpico centre-ville.

Nouveau local, même café. La famille Furfaro poursuit la tradition caféinée instaurée par Rocco il y a 50 ans. Au centre-ville, on déguste donc les mêmes cafés que dans le Mile End : simples, abordables, délicieux et réconfortants. Pour se restaurer, la maison propose une multitude de produits italiens provenant d’artisans montréalais : cannoli, tiramisu, bombolone (beigne italien), biscotti et autres. Le Café Olimpico offrira aussi des gelatos (nécessaires pour préparer le fameux affogato) lorsque la température le permettra.

Le projet du Café Olimpico Centre-ville a été rendu possible grâce Aldo Vincenzo qui, suite au déménagement de son restaurant MKT, voulait avoir un bon café italien à proximité pour ses clients. Jonathan et la famille Furfaro ont donc sauté sur l’occasion. Contrairement au Olimpico du Mile End, celui du centre-ville s’apparente davantage à un comptoir en raison de sa taille. Cette formule plus moderne est idéale pour le quartier où vivent de nombreux professionnels et étudiants.

Le décor du petit local mélange tradition et inspiration contemporaine. Le bar est recouvert de comptoirs en marbre qui rappellent les cafés typiques de l’Italie. Le reste de l’espace est marqué par un éclairage tamisé – et des murs plaqués de bois qui affichent une belle modernité. On y trouve une douzaine de places assises pour prendre un café en solitaire ou en bonne compagnie. L’été, les propriétaires prévoient installer une petite terrasse.

Nouveau, le Café Olimpico centre-ville se prête parfaitement autant aux cafés sur le pouce qu’aux petites pauses réconfortantes ! À adopter.

© Photos Alison Slattery — Instagram

Le contenu de cette page doit être mis à jour