• 2 j’aime

Mokili : cuisine panafricaine revisitée

top shot de la bouffe le propriétaire un plat une entrée un mafé un déssert MIAM un plat un couscous la facade le décor

Mokili signifie «le monde» en lingala, l’une des quatre langues nationales du Congo. Le coquet restaurant de la rue de Castelnau dans Villeray porte son nom à merveille. En plus de proposer un menu mettant en vedette des spécialités de plusieurs pays africains, il se donne comme mission de démocratiser la nourriture de ce continent auprès des Montréalais.

«C’est un magnifique travail qu’est le mien, je fais ce que j’aime le plus au monde tout en faisant découvrir des saveurs et des plats souvent inconnus par plusieurs amateurs de bonne bouffe», explique le souriant chef et copropriétaire du Mokili, Épepe Tukala Vuvu.

Épepe a immigré du Congo pour venir s’établir à Montréal en 2008. Passionné de cuisine et ayant baigné dans cette dernière toute son enfance, il décide de s’inscrire à l’ITHQ et d’en faire un métier. Il fait d’ailleurs ses preuves au Toqué, au Nora Gray ainsi que dans un établissement étoilé de Paris avant d’ouvrir, avec sa conjointe Baka Serkoukou, le Mokili.

«La culture culinaire africaine repose sur les ragoûts et la cuisson lente. En ressortent des plats aux saveurs prononcées et corsées. Bien que nous fassions tout pour rendre hommage aux traditions, il est impossible pour nous de recréer la nourriture de nos mamans. C’est pourquoi nous “mokilisons” les recettes de nos ancêtres afin de proposer une cuisine au goût du jour et aux saveurs de d’antan», explique le chef.

Le Mafé, qui est traditionnellement un mijoté de poulet baignant dans la sauce aux arachides, est ici servi accompagné de choux brûlés, de carotte rôtie ainsi que d’une sauce écrémée — un délice ! Nous vous recommandons aussi le Ntaba, un plat de chèvre grillée aux textures et saveurs très intéressantes.

Le petit restaurant compte environ 15 places assises. Bien que nous vous conseillions de vous y attabler pour vivre pleinement l’expérience, la formule pour emporter est très bien conçue. Vous remarquerez aussi une petite section épicerie où sont vendus une multitude de produits maison et d’importation.

Riche en saveur et si joliment présentée, la cuisine du Mokili saura surprendre les néophytes tout comme les initiés.

Bonne découverte!


Photographié par Alison Slattery



Du magazine

Hugo Coudurier : le retour du roi

«La ville de Québec est ma maison. J’ai la ferme intention de lui faire honneur, de renouer avec elle et d’y retrouver mon identité québécoise.»

Présenté par

Découvrir le Village autrement 

Dans ce troisième et dernier épisode du balado La Plonge, qui parle du Village de Montréal, vous serez aujourd’hui invité à découvrir ce quartier sous un nouvel angle, avec Dan Pham, propriétaire de divers restaurants du secteur (Blossom, Red Tiger, Kamehameha) Nicole Schetter, propriétaire du café La Troisième Tasse, et Bertrand Exertier, photographe.

Présenté par