• 13 j’aime

La Cabane d’à côté : projet dynamique signé Au Pied de Cochon

cabane d'à côté pique-nique cabane d'à côté pique-nique cabane d'à côté pique-nique cabane d'à côté pique-nique cabane d'à côté pique-nique cabane d'à côté pique-nique cabane d'à côté pique-nique cabane d'à côté pique-nique cabane d'à côté pique-nique cabane d'à côté pique-nique Cabane da cote cabane a sucre pied de cochon table champêtre quebec cabane d'à côté pique-nique cabane d'à côté pique-nique Cabane da cote cabane a sucre pied de cochon table champêtre quebec Cabane da cote cabane a sucre pied de cochon table champêtre quebec Cabane da cote cabane a sucre pied de cochon table champêtre quebec Cabane da cote cabane a sucre pied de cochon table champêtre quebec Cabane da cote cabane a sucre pied de cochon table champêtre quebec Cabane da cote cabane a sucre pied de cochon table champêtre quebec Cabane da cote cabane a sucre pied de cochon table champêtre quebec Cabane da cote cabane a sucre pied de cochon table champêtre quebec Cabane da cote cabane a sucre pied de cochon table champêtre quebec Cabane da cote cabane a sucre pied de cochon table champêtre quebec Cabane da cote cabane a sucre pied de cochon table champêtre quebec Cabane da cote cabane a sucre pied de cochon table champêtre quebec Cabane da cote cabane a sucre pied de cochon table champêtre quebec Cabane da cote cabane a sucre pied de cochon table champêtre quebec Cabane da cote cabane a sucre pied de cochon table champêtre quebec Cabane da cote cabane a sucre pied de cochon table champêtre quebec Cabane da cote cabane a sucre pied de cochon table champêtre quebec Cabane da cote cabane a sucre pied de cochon table champêtre quebec Cabane da cote cabane a sucre pied de cochon table champêtre quebec Cabane da cote cabane a sucre pied de cochon table champêtre quebec Cabane da cote cabane a sucre pied de cochon table champêtre quebec Cabane da cote cabane a sucre pied de cochon table champêtre quebec Cabane da cote cabane a sucre pied de cochon table champêtre quebec Cabane da cote cabane a sucre pied de cochon table champêtre quebec Cabane da cote cabane a sucre pied de cochon table champêtre quebec

Le 15 février 2018, la Cabane d’à côté ouvrait ses portes dans la région de Mirabel et offrait un deuxième espace rural où savourer des plats classiques de la cuisine québécoise, simples et très bien faits.

«On disait toujours « la maison d’à côté », « la cabane d’à côté ». Le nom s’est imposé», confie Vincent Dion Lavallée, copropriétaire du projet. Martin Picard et Marc Beaudin (Au Pied de cochon, Cabane Au Pied de Cochon) sont aussi copropriétaires de la Cabane d’à côté.

«On a eu l’opportunité d’acheter la terre voisine de la cabane, d’avoir plus d’érables, plus d’entailles et un verger. Quand on a exploré le terrain, on a vu combien le spot était beau et on a décidé d’y installer une autre cabane, mais qui serait totalement différente», poursuit Vincent.

La volonté ici était de créer un projet où l’on s’occuperait principalement de la terre, et qui serait toujours lié au Pied de cochon. «On cherchait une lenteur, on s’est payé un trip», dit-il.

À ses débuts…

La Cabane d’à côté peut ressembler au chalet d’un ami (avec beaucoup de goût). En entrant, on arrivait tout de suite dans la cuisine, où trône un imposant évaporateur. «On voulait garder un côté classique ; presque toute la cuisine se fait avec un évaporateur au bois ou sur un four à bois Bélanger. Ce n’est pas sur le feu, mais pratiquement», explique Vincent Dion Lavallée.

La salle à manger avoisinante de 38 places assises (présentement fermée) offre quatre tables à pique-nique revampées. C’est l’équipe, la famille et les amis qui ont fait tout le décor. Le tout fait très champêtre ; c’est coquet et convivial. La Cabane d’à côté a connu un succès instantané. On y mangeait un menu à l’assiette d’une simplicité surprenante dans un décor chaleureux, entourer d’une nature à couper le souffle.

Évoluer au gré des saisons et des épreuves

À notre grand désarroi, la pandémie a fermé les salles à manger et les choses ont changé pour bien des restaurateurs. «La pandémie a fait qu’on est plus juste restaurateurs, on a appris à survivre par plein de petits projets, nous confie le copropriétaire. Mais le Pied de cochon, ça a toujours été plein de ramifications: les émissions, les spiritueux, le cidre, les piques-niques…»

La résilience écologique fait référence à l’habileté d’un système vivant à recouvrer ou à conserver un état d’harmonie dynamique après une phase d’instabilité due à un bouleversement. Le Pied de Cochon, c’est tout un système vivant. Tout le monde porte plein de chapeaux, les projets évoluent constamment et le mot «impossible» n’existe pas dans le vocabulaire. Par sa créativité et sa détermination, l’équipe de La Cabane d’à côté a su se reconstituer après cette perturbation et en a certainement inspiré plusieurs.

Un pique-nique pas comme les autres

C’est lors de cette phase d’instabilité que l’idée des pique-niques est née. La réponse fut si bonne qu’ils continuent de pousser le concept même à la suite de la réouverture des salles à manger. Les réservations ouvrent le 1er mai pour l’année. Le concept s’avère génial: la réservation se fait pour une semaine donnée (du jeudi au dimanche de 11:00 à 18:00) et non pas un jour spécifique. Vous aurez donc la liberté de venir le jour de votre choix dans la semaine réservée et nul besoin d’avertir qui que ce soit! Les piques-niques sont offerts de la fin mai à la mi-septembre.

«On ne cuisine que ce qui est disponible. Ce qui est le plus trippant de l’endroit où on est, c’est que tu peux tout prendre: la nature te sert de garde-manger, c’est malade», s’enthousiasme Vincent Dion Lavallée.

Les paniers sont remplis de beaux produits de chez nous et le menu change mensuellement. L’objectif est d’offrir des choses vraiment simples, mais très bien faites — la simplicité étant toujours plus difficile à maîtriser. Aujourd’hui, c’est Philippe Picard-Labelle qui dirige l’équipe en cuisine. Philippe a grandi avec l’équipe du Pied de Cochon. Il a définitivement le gène du Picard; c’est un passionné qui n’a pas froid aux yeux.

Le grand chapiteau

Même si le service en salle n’a pas encore repris (mais reprendra certainement en 2023 – restez à l’affut), l’équipe a trouvé une façon de continuer d’offrir un service semblable à celui qui fait la signature PDC. En bordure du verger se dresse un superbe chapiteau, accueillant des groupes d’une douzaine de personnes. Une tablée par jour déguste un service d’une quinzaine de plats, étalé sur une période 4 à 6 heures. Similaire à l’expérience de la table en cuisine de la cabane à sucre du Pied de cochon, on est ici imprégné par la nature avoisinante. Service à l’assiette, cuisine extérieure et équipe dédiée au groupe, on y vit des sensations fortes. Les réservations s’effectuent par courriel ([email protected]).

La cidrerie Au Pied de cochon

Depuis 2018, Vincent Dion Lavallée et son équipe s’intéressent à la production de cidre. Après tout, ils ont acheté un verger! Au départ, c’était un sideline, aujourd’hui c’est un projet à l’année. L’éventail de produits maintenant concoctés ici est impressionnant. On parle aujourd’hui d’une douzaine de variétés!

Quand vous arrivez à la Cabane d’à côté pour déguster votre pique-nique, vous serez accueilli à un joli bar extérieur. Vous pourrez commander du vin (la carte est le travail du talentueux Alexandre Meilleure), de la limonade rose, des cocktails et évidemment, du cidre! Le cidre, c’est le parfait compromis entre le vin et la bière.

À quelque pas de la cidrerie, les deux pieds dans le verger sous votre parasol, y a-t-il vraiment quelque chose que vous préféreriez boire?

La Cabane d’à côté s’est définitivement une des meilleures adresses des Laurentides. Nous serons toujours surpris par les petites attentions parsemées sur le terrain de la Cabane d’à côté ainsi que la créativité et la résilience de cette équipe.

On attend avec impatience ses nouveaux projets et la potentielle réouverture de sa magnifique salle à manger.


Photographié par Alison Slattery





On en parle dans

Du magazine

Isabelle Legeron : Une histoire de vin, de femme et de convictions

Le monde vinicole est fascinant. Il regorge d’histoires inspirantes dont le vin est le moteur. Parmi elles, celle d’une grande passionnée, d’une femme qui a su se démarquer grâce à son authenticité, sa simplicité et ses convictions inébranlables. Isabelle Legeron est non seulement la fondatrice du RAW WINE, qui regroupe des passionnés de vin nature de partout sur la planète, mais surtout la première et unique française à avoir obtenu le titre de Master of Wine.

Présenté par