Chargement
Souper Chic / Cher Très chic / Très cher Resto À Emporter Idéal pour les groupes Végé-friendly

Restaurant Alep : le meilleur de la gastronomie syrienne et arménienne près du Marché Jean-Talon

Mis à jour le 30 avril 2021

© Photos Alison Slattery - Two Food Photographers

Ouvert le 15 juin 1976, le restaurant Alep installé à deux pas du Marché Jean-Talon est une véritable institution à Montréal ; un endroit intemporel qui fait voyager.

Le restaurant Alep est avant tout une entreprise familiale. C’est le père des propriétaires actuelles, originaire d’Alep en Syrie qui a ouvert le restaurant mythique un an après son arrivée à Montréal. Aujourd’hui, c’est la mère, Jacqueline Frangié (née Saroukhan), et leurs deux filles, Chahla et Tania qui ont repris les commandes de ce restaurant incontournable.

Le menu s’est toujours basé sur les grands classiques de la cuisine traditionnelle syrienne et arménienne. Tout sauf un item à l’ouverture du restaurant qui était pour eux impossible de mettre sur le menu : le kebab d’agneau. La raison étant que l’agneau était à l’époque trop coûteux pour être importé. Le temps a passé et on se fait maintenant une joie de déguster la viande d’agneau sur le menu.

Le local, quand à lui a connu bien des changements pour prendre sa forme finale. Le premier local était bien plus petit qu’aujourd’hui. La famille a également fait de belles rénovations pour rafraîchir l’espace tout en gardant le cachet de l’endroit. Le restaurant accueille jusqu’à 70 couverts, un vaste espace destiné au grands soupers de groupe pour des festins inégalables. Pour des plus petites quantités et un décor plus intime, l’équipe a ouvert également Le Petit Alep la porte à côté.

Le menu actuel est très semblable au menu de la première heure car chacun des plats mérite d’être gouté et ne peut plus quitter le menu, victimes de ce succès. « Grandes tables, grandes portions », le menu est conçu afin d’offrir au client l’expérience ultime du festin ; c’est pourquoi le menu dégustation est très souvent recommandé pour être sûr de goûter à tout et ne pas en laisser une miette. « Les cuisines syrienne et arménienne sont toutes deux des cuisines de partage. Tout comme dans l’expression “plus on est de fous, plus on rit”, c’est la même chose pour la nourriture. Chaque plat vient compléter le précédent. Il y a quelque chose de magique là-dedans, c’est un véritable mariage de saveurs ». On y savoure certainement, le meilleur de la cuisine arménienne et syrienne à Montréal.

Quiconque s’est déjà rendu au restaurant Alep ne pourra qu’approuver le fait que l’établissement possède l’une des plus belles cartes de vins en ville. On y trouve de véritables perles rares qui rendent notre expérience encore plus agréable. C’est Alain Paillassard qui s’occupe de monter une carte des vins « pour l’amour du vin ». Pour l’amour du vin car quand la question s’est posée d’ouvrir la cave à vin ou non à l’intérieur du restaurant, on leur a posé la question suivante : « Qu’est-ce que vous préférez ? Voulez-vous monter une carte pour l’amour du vin ou pour les sous qu’Il y a derrière ? ». La réponse vous la connaissez déjà. Il est donc extrêmement important pour eux de collaborer avec des vignerons qui travaillent avec leur cœur.

Si on a très hâte de s’assoir à nouveau aux grandes tablées du restaurant Alep, les propriétaires ont encore plus hâte de servir leur clientèle si fidèle. « Il y a ce je-ne-sais-quoi de confortable dans l’espace, de feutré que l’on adore au Alep. On a très hâte d’assoir des grandes tables à nouveau, de faire perdurer l’histoire du restaurant, de voir défiler les différentes générations. Les souvenirs remontent à chaque soirée et cela nous rappelle nos racines », conclut Tania.

© Photos Alison Slattery — Instagram

J’aimerais proposer une amélioration à cet article