Ambiance : Vivant

À grignoter : $10-22

_

Le Bily Kun est un bar de l’Avenue Mont-Royal qui existe depuis 1998 (!) Le bar en a vu de toutes les couleurs, mais même après tant d’années, l’endroit est un de nos bars préférés en ville. Portrait d’une adresse où l’on aime venir et revenir, encore et encore. © Photos site web Bily Kun et Cabinet Bruno Braën

« J’ai pas mal fréquenté les bars dans mon jeune temps! » Fabien Lacaille, le copropriétaire, a travaillé à la microbrasserie Cheval Blanc pendant une douzaine d’années et avait un rêve d’ouvrir son propre bar. En 1995, Fabien et son ami Bruce Hackenbeck partent en voyage. Une soirée, dans un petit bar de la République Tchèque qui s’appelle le Bily Kun, les deux gars demandent ce que ça veut dire ? On leur répond « Cheval Blanc » (!) Ils se disent que c’est un signe, qu’il faut qu’ils ouvrent quelque chose lorsqu’ils reviendront à Montréal et que le bar devra s’appeler ainsi. À leur retour, ils discutent avec le propriétaire de la microbrasserie Cheval Blanc, mais ce dernier a d’autres projets. Cela prend trois ans à réaliser, mais les deux jeunes ouvrent leur bar Bily Kun Avenue Mont-Royal, en partie en hommage à cette soirée tchèque, et inspiré de l’ambiance de là-bas. « On a été les premiers à servir de la Cheval Blanc, pas à la microbrasserie Cheval Blanc ! »

Le décor du Bily Kun a été réalisé par le Cabinet Bruno Braën; simple et intemporel. Le quartier du Plateau a été choisi en partie parce que c’était le quartier de Fabien et que le local et le prix correspondaient à leurs envies ; « on était très pauvres, on n’avait pas d’argent, on n’avait pas vraiment le choix, il fallait un local pas trop cher, pas trop loin, le mieux situé possible. »

« En 1998, il n’y avait pas vraiment de place « chill », c’était plus des boîtes de nuits, tavernes ou bistro. Il n’y avait pas de bars pour les 5 à 7 et je trouvais qu’il manquait un endroit pour mettre en valeur la culture musicale. » Tous les jours de la semaine, de 18 h à 20 heures, un artiste vient jouer de la musique live au bar; « jazz, piano, guitare, on s’assure simplement que c’est de la musique de très bonne qualité. Le fait que ça fasse partie de l’ambiance et que ce soit gratuit, je pense que les gens apprécient beaucoup. » Le dimanche, vous trouverez de la musique classique.

Quelques années après l’ouverture, Bruce quitte comme partenaire et Fabien ouvre une salle au deuxième étage avec un ami en commun des deux, Harn Duzink. Celui-ci devient partenaire et s’occupe de la salle, des spectacles, des vernissages et des événements. Voir les événements à venir ici.

Au menu du Bily Kun, vous trouverez un menu de petites choses à grignoter, inspirées de la cuisine tchèque. « On essaie d’utiliser des produits tchèques, des importations privées. On n’achète rien au coin de la rue on ne lésine pas sur la qualité. » Le menu de bouchées et le menu de cocktails sont assez stables, mais on apporte quelques ajouts à l’occasion. « La plupart des employés travaillent ici depuis plus de 10 ans. Il y a une barmaid qui est avec nous depuis 18 ans. Il n’y a pas un seul grand responsable, on est une famille et on se passe le mot d’une idée de cocktails, on teste et ça passe ou ça casse ! » Selon leur site, « le cocktail nommé Beton, composé de Becherovka et de tonique, fut créé pour l’Expo 67 à Montréal et servi aux visiteurs du pavillon de la Tchécoslovaquie. »

Ce qui fait de ce bar un endroit encore très agréable après tant d’années vient un peu de tout; le personnel accueillant et efficace, qui reste le même depuis des années, les musiciens de qualité qui viennent chaque jour jouer pour les clients, les DJs le soir tard, le choix de la musique, la qualité des alcools…  « Je pense que les gens aiment notre constance; ils se sentent à l’aise, qu’ils aient 20 ou 70 ans. »


bar-bily-kun-plateau-mont-royal-1 bar-bily-kun-mont-royal-plateau-live-jazz-12 bar-bily-kun-mont-royal-plateau-live-jazz-8
Partagez

Et aussi …

Article suivant

Et aussi et vice-versa: