Lux la Lumière: lieu unique au cœur du Mile-End

On le sait très bien, le Mile-End regorge de trésors. Quartier coqueluche des foodies de Montréal, on y trouve bon nombre de restaurants de renom mais aussi des petits bijoux cachés, moins connus mais tout aussi excellents.
Lux la Lumière, ouvert par Islem Benfraj en mars 2021, en fait partie.
Derrière une petite devanture vitrée se cache toute une expérience dont voici le récit.

Un parcours atypique

Le propriétaire (mais aussi chef, sommelier, décorateur…), Islem Benfraj, est musicien de formation et a étudié en arts numériques et en animation 3D. Avec un tel pédigrée, il est légitime de se demander ce qui le pousse aujourd’hui à être restaurateur. Lorsqu’on lui pose la question, il nous répond: «Je suis natif de la Tunisie et y ai passé 20 ans de ma vie. Le partage fait partie de ma culture, j’ai toujours adoré la cuisine et les réunions de famille et amis autour d’un bon souper.» Il poursuit sur ce qui l’a motivé à ouvrir cet établissement: «Le Mile-End, c’est mon quartier, ça fait partie de moi. J’ai toujours été très investi dans la communauté qui y vit et le fréquente. Avec Lux la Lumière, j’ai voulu créer un endroit original, mixant bonne bouffe et musique, un petit bistro revisité et un sanctuaire.»

Et la lumière fut

Autrefois, le local était celui de La Lumière du Mile-End, un fast-food végan. Islem a souhaité préserver l’empreinte laissée par ce petit établissement en conservant le segment principal du nom d’origine. 

Sans donner l’impression d’être dans une église, la décoration nous y ramène en certains points lorsque qu’on prête attention aux détails. Magnifiques vitraux, statuettes et autres bibelots se fondent parfaitement dans le décor et l’atmosphère: douce, chaleureuse et intimiste. Pourquoi un tel choix? Islem nous répond: «Simplement parce que j’adore l’esthétique de l’art religieux catholique et j’aime beaucoup récupérer des objets ayant une histoire dont plus personne ne veut, leur donner une seconde vie.» 

Au milieu de tout ça se jouent souvent des petits jam session, avec au centre le piano, partie intégrante du décor.

Islem tient cet établissement seul, tout un travail qu’il accomplit parfaitement avec passion et dévouement envers ses clients. En effet, le service personnalisé et extrêmement chaleureux est tout aussi appréciable que les plats qu’il sert. De l’amour dans un sourire, de l’amour dans la cuisine. 

Côté nourriture, la carte change régulièrement mais offre souvent des classiques de style bistro. Lors de notre visite, nous avons particulièrement apprécié le plateau de charcuteries et fromages, les pâtes fraîches crémées à la truffe et le dessert de mousse à la pistache a parfaitement conclu notre repas. 

De bons jus

Qui dit Mile-End dit vins nature, c’est ce qu’on le retrouve majoritairement sur la carte. Une très belle sélection où figurent de petites perles connues ou méconnues, mais aussi des raretés comme des vins provenant du Japon ou de la Finlande.
Islem se porte à parfaitement vous conseiller pour satisfaire vos goûts, la carte offre aussi des classiques, comme un bon Côte du Rhône se mariant à merveille avec les charcuteries. 

Avec les beaux jours, une terrasse de style jardin caché se dévoile. De belles soirées, calmes ou animées, vous attendent chez Lux la Lumière.

Bon appétit!


Photographié par Lux la Lumière; David Badiane





Du magazine

Restaurants ouverts le 24 juin

Préparez-vous à trinquer et à célébrer la Saint-Jean comme il se doit. Voici notre sélection des meilleurs restaurants ouverts le 24 juin.